AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 - encore une nuit solitaire où je remue ciel et terre -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: - encore une nuit solitaire où je remue ciel et terre -   Dim 6 Nov - 12:59

grace mary myers
C'est ici que la suite s'achève, d'abord, Je n'entends plus le bruit de ma peine, à force

The Day Will Come When You Won't Be
nom : myers. héritage renié, le patronyme craché comme une insulte ; il est l'unique vestige de son père. prénom : grace, mary. l'une est une arrière-grand-mère, l'autre une arrière-grande-tante ; pourtant, elle les porte avec une vitalité malicieuse. âge : vingt ans, dans la fleur de l'âge. date et lieu de naissance : vingt-huit aout, las vegas. nationalité : américaine. origines : américaines. situation civile : seule, inapprivoisable, la sauvage effraie ou intrigue par son charme mystérieux. et c'est plus fort qu'elle, elle séduit grace, naturellement. elle a cette malice féline dans le regard, ce touché électrisant, cette voix d'une sensualité tranchant avec son visage enfantin. ancien métier : barman. elle avait commencé des études d'arts qui ne l'auraient pas mené à grand chose, parce qu'elle n'avait pas de réel talent la rêveuse, mais c'était un échappatoire. ancien lieu d'habitation : las vegas, la seule ville qu'elle n'ait jamais connu avant la fin du monde. campement actuel : fallon, et ses règles, et sa sécurité, et ses cons. au fond, grace, elle a l'esprit aussi libre que le vent. groupe : four walls and a roof. crédits : écrire ici (alaska - avatar prédéfini fiche).  

just survive somehow •

(001), Grace est un mystère. Elle a cette polyvalence dans son caractère qui fait qu'on ne peut pas réellement la décrire comme une personne entière ; un mirage, comme un illusion, elle laisse toujours sa trace dans les esprits sans le vouloir, grave les mémoires à coups de folie. Le personnage atypique qu'elle est évoque arts et poésie, rêves devenus réalité, témérité chargée d'inconscience et d'irresponsabilité. (002), L'espiègle accorde une part peut-être trop importante à son instinct. Toujours illuminée par des idées aussi dangereuses et folles les unes que les autres, sa créativité n'a pas de limites et sa soif de découvertes non plus ; Grace, si elle le pouvait, elle irait courir jusqu'au bout du monde, coursée par une infinités de rôdeurs s'il le fallait. Imprévisible, c'est une bête fauve qui ne demande rien de plus que sa liberté. Et pourtant, elle n'est pas particulièrement de nature rebelle, ou d'un fort caractère. Elle a juste pour but de vivre. (003), Dix ans qu'elle n'a pas vu son père. Parfois, dans un élan de mélancolie, elle se demande s'il est encore vivant. Et si c'était le cas, elle est persuadée qu'elle n'hésiterait pas à lui planter un couteau en plein dans la poitrine (en réalité, évidement qu'elle n'aurait jamais la force de le faire). Seule victime de toute la haine qu'elle alimente depuis tant d'années, elle aimerait le faire payer pour les avoir abandonner, sa mère et elle, une décennie plus tôt, pour ne devenir plus qu'un souvenir, dont le fantôme n'avait cessé de les hanter. (004), Élève rêveuse, mauvaises notes en sciences et pas trop catastrophiques en lettres, elle savait faire quelques trucs pas très utiles de sa créativité. L'encre coulait sur les cahiers, non pas pour y inscrire les cours que ses professeurs s'efforçaient tant bien que mal de lui enseigner, mais plutôt pour décorer son matériel de toutes sortes de dessins. Pas le talent du siècle, mais elle pensait tenir quelque chose. Des études d'arts qui lui plaisaient, un peu, mais, elle le savait, ne la mèneraient pas à grand chose. Abandon, surtout par manque d'ambition. (005), Tout le monde l'apprécie de loin, Grace, et elle, elle apprécie tout le monde. Même si on la trouve étrange, barrée, allumée, avec son besoin constant d'adrénaline et sa philosophie bohème. "Elle est fun, elle se prend pas la tête." L'absence de méfiance ne lui a jamais vraiment posé de problème ; détachée de tout conflit intérieur que les autres jeunes peuvent avoir, elle n'a jamais réellement connu le mal-être, le manque, la tristesse, le chagrin. Ce sont des idées bien abstraites à ses yeux. (006), Très peu expressive, on la pense parfois égoïste ou cruelle. Sa mère est morte du virus, il y a moins d'un an ; on ne l'a vue pleurer qu'une seule fois. (La mort fait, à ses yeux, partie intégrante de la vie. Malgré sa grande complicité avec sa mère, elle sait, au fond d'elle, qu'elle ne la laissera jamais tomber. C'est son ange gardien, désormais.) Les émotions, elle les ressent, effectivement, mais n'a jamais compris l'intérêt de les montrer. Cela ne relève même pas d'un potentiel self-control assez démesuré, mais plutôt, encore une fois, de son instinct qui l'a forgée. (007), Elle fume depuis qu'elle a seize ans. Un effet de mode un peu con, au début. Puis ça a dérapé sur des substances plus illicites, avec les copains. Distraction qui lui plait alors que les rouleaux addictifs lui ruinaient les poumons ; habitude qu'elle a dû difficilement perdre à cause de l'apocalypse. Bureaux de tabac dévalisés, dealers carrément moins faciles à trouver ; adieu la fumette. Et, parfois, par miracle, elle a l'occasion de griller une Marlboro qui traine.(008), Elle a repéré des failles dans la sécurité du camp, notamment dues à la dernière attaque de survivants extérieurs, qui lui permettent de quitter l'endroit illégalement. Alors elle s'éclipse, l'illusion, elle disparait pour quelques heures. Parfois, elle les cherche, Dane et Pyp, elle s'inquiètent pour ses deux amis éjectes de Fallon. Elle ne perd jamais espoir, Grace. Jamais espoir de trouver de la lumière au fond de ce putain de tunnel. Sinon, elle s'isole, cependant toujours armée, même si elle compte plus sur sa capacité à courir vite, très vite, en cas d'attaque de rôdeurs. Bien qu'elle n'ait jamais beaucoup cru en Dieu, elle se plait ces derniers temps à se cacher derrière l'autel maudit de l'église de Fallon. Et elle pense, sans réellement réfléchir. Elle se laisse aller.


(camps) • depuis combien de temps êtes vous dans votre camp ? Quel rôle avez vous dedans ?

Ils étaient quatre amis. Quatre meilleurs amis qui se sont rencontrés au lycée, le genre d'amitié qu'on peut potentiellement garder toute une vie, voire deux ou trois. Dane, Pyp, Cece et Grace, c'était une affaire quotidienne. Une histoire un peu barrée. Des cons qui n'avaient rien d'autre à faire que faire les cons. Et puis vint l'apocalypse. La fin du monde a fini de les enterrer dans leur folie ; et la mère de Grace est morte, et les relations familiales de Dane ont fini de se dégrader, et Pyp a perdu ses parents, et Cece s'est enfuie de sa famille d'accueil. Et ils ont quitté Las Vegas, ils ont fui l'excès et la luxure, la décadence de cette ville de débauche. Ils sont arrivés à Fallon en Mars, ont intégré le camp non sans difficulté ; leur jeunesse pouvait être utile. Et parce qu'ils étaient réellement cons, la moitié du groupe, les deux garçons, se sont fait virés, il y a environ un mois. Taux d'alcool élevé détecté.

Grace, à Fallon, c'est l'humiliation qu'elle traine, et qu'elle s'en fout pas mal d'ailleurs. Elle lave, elle nettoie, elle a pour rôle de rendre les locaux de ces Grands propres. Pas une tâche, pas une poussière. Elle fait ce qu'on lui demande, pourvu qu'on ne la vire pas comme Dane et Pyp. Cece est énervée, Grace n'arrive pas à saisir les conséquences de tout ça. L'ampleur de tout ce bordel.


january blues || cassandre
ft. teresa oman || personnage inventé

âge : 17. fuseau horaire : paris. fréquence de connexion : 4/7. où avez vous connu le forum : bazz. avis & suggestions :  :coeur:  :ily: . votre mot de la fin : n'hésitez pas à me mp si vous voulez des liens avec ma grace :lilheart; .


Dernière édition par Grace Myers le Dim 6 Nov - 22:45, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: - encore une nuit solitaire où je remue ciel et terre -   Dim 6 Nov - 12:59

we are the walking dead
t'atteins le nirvana quand tu vis à fond

C'était sans nul doute le chagrin de sa vie. Peut-être même celui du siècle, voire même de l'éternité. C'était sombre et un peu terrifiant de dire que jamais on ne pourrait ressentir davantage de tristesse dans sa vie. Que jamais le chagrin ne pourrait être plus tranchant. C'était qu'on avait tellement mal qu'on savait qu'on ne pourrait jamais ressentir à nouveau une telle douleur, qu'on ne pourrait jamais avoir aussi mal une deuxième fois. C'était le genre de douleur qu'on n'oubliait jamais, bien qu'on finissait inévitablement par s'y habituer. Parce qu'on avait pas le choix. Parce qu'on ne pouvait pas souffrir toute sa vie, tout le temps. Parce qu'on pensait à autre chose, des fois, et alors la culpabilité s'ajoutait aux autres troubles psychologiques. Et c'était le cercle vicieux de la négligence, de la dépression, de l'infernal oubli, qui entrainait la mort intérieure, lentement, doucement, qui gagnait contre l'espoir.

Cary Holmes chantait à qui voulait bien l'entendre qu'elle n'avait pas mérité ce qu'on lui avait fait. Et par "on", elle entendait bien évidement son ex-mari. Ex-mari, c'était un bien grand mot, puisque jamais ils n'avaient échangé d'alliances, mais ça faisait plus officiel et bien plus dramatique que "conjoint". Et puis, Cary Holmes avait toujours rêvé d'un mariage. Un riche et immense mariage de princesse. Elle porterait une robe ornée de milliers de diamants et son jeune mari l'inviterait à danser sur des musiques élégantes, certainement toutes aussi élégantes que lui-même l'était. Malheureusement, tout cela n'était resté et ne resterait qu'un rêve puisque, comme elle se plaisait à le dire justement, Cary Holmes avait été abandonnée par son ex-compagnon, pour être très précis, et sans rentrer dans le sarcasme. C'était pourtant sans précipitation qu'ils avaient fini par former un couple, puis emménager ensemble, puis partir en vacances ensemble, puis déménager ensemble à l'annonce d'une bonne nouvelle ; Cary Holmes était tombée enceinte après trois ans de vie commune, et l'évènement avait été préparé avec soin. C'était pourquoi la douleur n'en était que plus assommante ; le rêve que Cary Holmes vivait s'évanouissait soudainement en même temps que la disparition soudaine de son mari, générant la surprise, l'incompréhension. La colère, la haine, la rancœur. Vint la folie. Les cris, les cauchemars. Les sautes d'humeur. C'était il y a dix ans. La gamine (parce que oui, c'était une gamine), se nommait très humblement Grace. Grace Mary Myers. Le patronyme pour dernier vestige d'un fantôme qu'elles essayaient en vain de chasser, de tuer.

Rapidement on comprit que la môme n'était pas banale. Ne pensait pas vraiment comme les autres. Certains diront que l'adolescence l'a rendue sauvage, imprévisible, mais elle préfère penser qu'elle est devenue le seul véritable maître de sa vie. Et telle est sa philosophie. Ne pas réfléchir. Faire ce dont elle a envie. Complicité naissante avec sa mère ; les deux rescapées de ce déluge de larmes se retrouvent très proches, fusionnelles. Puis le lycée. Puis Dane, Pyp, Cece. Les plus terribles réussites de sa vie, certainement. C'était le quotidien qui s'animait de rires, de fou-rires, de sourires, les cours qui s'illuminaient de conneries irresponsables, leurs têtes qui s'envolaient dans des contrées lointaines, certes les neurones un peu abimées par tout ce qu'ils fumaient, mais les conséquences n'avaient que trop peu d'importance. Et c'était ça la vie, la vraie vie. Se sentir vivant. Sans artifices. Malgré la haine. Malgré les remords et le poids des souvenirs.

L'apocalypse les libéra, en quelque sorte, de ces attaches un peu naïves qu'ils avaient posé ça et là à Vegas. C'était presque triste et c'était terriblement ce qu'il leur avait fallu pour grandir, un peu, pour réagir. Ils l'avaient presque attendus, cette fin du monde. Comme s'ils s'étaient épuisés de leur monde, comme s'ils avaient déjà tout vu, tout vérifié, tout testé, tout exploité dans leur monde. Alors il leur en avait fallu un nouveau. La nouveauté s'accompagnait de sacrifices ; les familles étaient détruites par le virus, celle de Grace n'y échappa pas. Cary Holmes trouva la mort dans les ruines de la ville qui elle, était déjà morte. Ils étaient les quatre survivants, les quatre éternels, c'était désormais tout ce qui comptait. Jusqu'à Fallon, ils ont marché, ils ont survis, toujours en vie. Fallon les a accueillis, logés, nourris, exploités, puis séparés. Fallon est le véritable début de l'apocalypse, et Grace, la naïve, la séduisante courageuse, est aveugle. Aveugle et avide de liberté.


Dernière édition par Grace Myers le Dim 6 Nov - 22:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : ebr.
▴ inscrit le : 04/11/2016
▴ messages : 896
▴ multi-comptes : kara & jax.
▴ points : 1192
▴ crédits : @vintage love (avatar), tumblr (gifs), mary-w. (codes).
MessageSujet: Re: - encore une nuit solitaire où je remue ciel et terre -   Dim 6 Nov - 13:04

bienvenuuuuuue :flirt: :brille: :brille:
bonne chance pour ta fiche :flower:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ▴ Keys to the Kingdom.
▴ avatar : stephen amell.
▴ inscrit le : 27/10/2016
▴ messages : 800
▴ multi-comptes : absalon, jemma, evey et silas.
▴ points : 731
▴ crédits : scarlett glasses (avatar).
MessageSujet: Re: - encore une nuit solitaire où je remue ciel et terre -   Dim 6 Nov - 13:12

Bienvenuuuuue :brille: :puppy: :keur:
Bonne chance pour ta fiche, si tu as des questions, n'hésite pas :flirt: :ananas: :angel: :bed:

_________________
I'm no good without you
Temperature is dropping, temperature is dropping, I'm not sure if I can see this ever stopping, Shaking hands with the dark parts of my thoughts, no. You are all that I've got, no. I want the markings made on my skin, To mean something to me again. Hope you haven't left without me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: - encore une nuit solitaire où je remue ciel et terre -   Dim 6 Nov - 13:15

Je connais pas la demoiselle mais elle est choupette :brille:
Et maintenant que je sais qu'y a des failles à Fallon, j'sens que tu seras pas la seule à t'échapper :siffle: D'ailleurs nous faudra un lien vu l'âge et les fuites consécutives !
Bienvenue sur le fofo et bon courage pour ta fiche :cute:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: - encore une nuit solitaire où je remue ciel et terre -   Dim 6 Nov - 13:37

Merci à vous trois ! :brille:

Mickey, effectivement, ils ont le même âge et sont tous les deux à Fallon, il nous faudra un lien impérativement ! N'hésite pas à me mp si tu as une idée :aw:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : Lauran Cohan
▴ inscrit le : 05/11/2016
▴ messages : 636
▴ multi-comptes : la funambule (sia).
▴ points : 1619
▴ crédits : wolfgang vava & endlesslove signa
MessageSujet: Re: - encore une nuit solitaire où je remue ciel et terre -   Dim 6 Nov - 15:24

oooh quelle jolie plume :ily: :ily:
ce début est très inspirant et le perso a l'air tellement beau :brille:
je veux voir la suite ! :nope:
bienvenue petite nymphe :tongue:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ▴ Keys to the Kingdom.
▴ avatar : Andrew Lincoln.
▴ inscrit le : 24/10/2016
▴ messages : 510
▴ multi-comptes : Polly Brown et Liam Bakh -
▴ points : 772
▴ crédits : cosmic love +av
MessageSujet: Re: - encore une nuit solitaire où je remue ciel et terre -   Dim 6 Nov - 15:39

BIENVENUE SUR LE FO :héé: :brille: :puppy: :hihi: :gaa: :hola: :tongue: I love you :flower: :hii: :coeur: :cute: :lilheart; :héhé: :red: moooo, je dis oui, on a grave besoin d'optimistes dans l'coin I love you :tongue: bon courage pour ta fiche, n'hésite pas si tu as la moindre question :brille:

_________________

it's empty in the valley of your heart. the sun, it rises slowly as you walk away from all the fears and all the faults you've left behind. the harvest left no food for you to eat, you cannibal, you meat-eater, you see but I have seen the same, I know the shame in your defeat but I will hold on hope and I won't let you choke on the noose around your neck.@mumford and sons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: - encore une nuit solitaire où je remue ciel et terre -   Dim 6 Nov - 15:51

Moh merci vous deux, j'espère que ma Grace vous plaira ! :ily:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: - encore une nuit solitaire où je remue ciel et terre -   Dim 6 Nov - 16:25

Oh, quel jolie demoiselle que voici ! Je connaissais pas la bouille mais elle est vraiment belle.
Bienvenue :tinyheart:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: - encore une nuit solitaire où je remue ciel et terre -   Dim 6 Nov - 16:34

Emilia :gaa: :fire: (Ca me rappelle à quel point GoT me manque :mdr: )
Merci beaucoup, contente de te faire découvrir la bouille de Teresa I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : lee pace
▴ inscrit le : 04/11/2016
▴ messages : 207
▴ points : 892
▴ crédits : shiya + tumblr
MessageSujet: Re: - encore une nuit solitaire où je remue ciel et terre -   Dim 6 Nov - 19:22

bienvenue sur le forum ♥️
bonne chance pour ta fiche :red:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: - encore une nuit solitaire où je remue ciel et terre -   Dim 6 Nov - 20:20

Teresa :bed: :bed: :bed: :bed:
Bienvenue miss et bonne chance pour ta fichounette :ange: :ange: :ange:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: - encore une nuit solitaire où je remue ciel et terre -   Dim 6 Nov - 20:59

Lee Pace :red: J'adore ce type ! Merci Melvin :lilheart;

Wow Gabriel ton personnage m'a l'air énorme ! J'espère qu'on pourra se trouver un petit lien ! :angel: Merci, et bonne chance pour ta fiche à toi aussi :flirt:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: - encore une nuit solitaire où je remue ciel et terre -   Dim 6 Nov - 21:01

ça sera avec plaisir pour le lien ma belle (ici Gabriel) si tu as une idée hésite pas à me mpotter :keur: :keur: :keur:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ▴ Keys to the Kingdom.
▴ avatar : Holland Roden.
▴ inscrit le : 28/10/2016
▴ messages : 557
▴ multi-comptes : Rhett Mills et Liam Bakh -
▴ points : 707
▴ crédits : hepburns +av
MessageSujet: Re: - encore une nuit solitaire où je remue ciel et terre -   Lun 7 Nov - 14:00

félicitations, tu es validé(e) !
oueh, t'as trop la classe gros

petit mot de moa à toa : ta fiche est sublime  honnêtement et ce personnage que tu as concocté... mon Dieu, tellement tellement tellement attendrissant :tinyheart: même si je n'ai pas/plus de personnage à Fallon, il va nous falloir un lien, je ne peux pas passer à côté de Grace, ce serait franchement inacceptable.  :héé:

Te voilà validé et en prime t'as des gifs rigolos, que demander de plus ? Si tu en veux plus des gifs va ici, c'est drôle (attention aux spoilers par contre). Bref sinon à part ça quoi faire quand on est validés ? Tout est très simple mon petit   Tout d'abord, je te conseille d'aller voir dans le bottin des avatars, si on ne t'as pas oublié, parce que malheureusement, ça arrive des fois. Ensuite, tu peux aller te créer une fiche de liens, parce que se trouver des liens, c'est cool. Si ton personnage fait partie d'un camp tu peux aller recenser ton rôle, mais aussi ton habitation. Tu vas pouvoir également te renseigner sur le système de points et rejoindre, si tu veux, une des missions disponibles. Il t'es également possible de créer un scénario ou des pré-liens. Sur cette avalanche de liens assez chiants, on te propose d'aller jeter un coup d’œil dans le flood pour t'amuser avec les autres membres du forum.  Pour finir, n'hésite pas à promouvoir le forum, ça peut aider et c'est fort sympathique  :hearty:

Voilà  :sheep: maintenant tu es validé, tu peux tracer ta route parmi nous  :hiha: on espère vraiment que tu te plairas sur le forum et si tu as la moindre question, n'hésite pas à nous envoyer un petit message  :nuage:  :luvya:  :sweet:

_________________

you're lovin' on the psychopath sitting next to you, you're lovin' on the murderer sitting next to you, you'll think, how'd I get here, sitting next to you ? but after all I've said, please don't forget all my friends are heathens, take it slow, wait for them to ask you who you know please don't make any sudden moves, you don't know the half of the abuse. @twenty one pilots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: - encore une nuit solitaire où je remue ciel et terre -   Lun 7 Nov - 19:58

Moooh merci beaucoup, je suis trop contente que Grace te plaise et ce sera avec graaand plaisir pour des liens et rps ! :brille: :flirt: What a Face :lilheart; :tinyheart:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: - encore une nuit solitaire où je remue ciel et terre -   

Revenir en haut Aller en bas
 

- encore une nuit solitaire où je remue ciel et terre -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» ô nuit belle nuiiit sous un ciel, d'Italiiie ♥
» Françoise d'Aubigné, un pont entre Ciel et Terre ...
» A mi-chemin entre Ciel & Terre [ Pv Pépé ] [TERMINE]
» Une nuit en solitaire.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
dead man's chest :: 
SAVE THE LAST ONE.
 :: family matters :: Welcome to the Tombs
-
Sauter vers: