AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 where butterflies never die - alaric

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : harry shum jr.
▴ inscrit le : 22/11/2016
▴ messages : 17
▴ points : 84
▴ crédits : .burn@light (avatar) - .burn@light + tumblr (gifs)
MessageSujet: where butterflies never die - alaric   Mar 22 Nov - 4:42

Alaric Ethan Huang
Don't give in to your fears. If you do, you won't be able to talk to your heart.

The Day Will Come When You Won't Be
nom : Huang, le nom de son père, de celui qu'il détestait tant prénom : Alaric, bien qu'il ai toujours préféré son deuxième prénom, Ethan. âge : Tout juste trente ans, et à son sens, l'âge de la jeunesse passée depuis un moment déjà date et lieu de naissance : 17 Septembre, à Los Angeles nationalité : Américaine origines : Américaines de part sa mère et Coréennes de part son père. situation civile : Avant toute cette panique, cette apocalypse et ces hordes de morts vivants, il était fiancé. Maintenant il se considère comme étant célibataire, conscient que cette femme qu'il connaissait à peine est très certainement morte à l'heure actuelle. ancien métier : Il était cascadeur. C'était celui qui sautait d'une moto en marche pour que les acteurs ne soient pas blessés, celui qui prenait tous les risques. Maintenant incapable de prendre le moindre risque, toujours tétanisé face au danger. ancien lieu d'habitation : Las Vegas, Nevada campement actuel : Nomade depuis le commencement, il ne fait parti d'aucun camp pour le moment. groupe : Blood in the Streets crédits : .burn@light (avatar), tumblr (gifs)  

just survive somehow •

(001), Avant toute cette folie et ce chaos, c'était un gros fumeur. Maintenant sans sa drogue depuis le début du déchainement de ce virus, il tuerait littéralement pour un peu de nicotine, surtout lorsqu'il est en danger ou doit prendre des décisions importantes. Mais bon, c'est beau de rêver. (002), Autrefois très matérialiste, il affectionnait tout particulièrement ses voitures de luxe et ses costumes hors de prix. Il n'était pas rare de le voir fanfaronner devant les femmes en parlant de sa fortune ou de ses possessions. Même si le tout semble maintenant plus qu'illusoire dans ce nouveau monde, il aime à se rappeler qu'il est quelqu'un d'important, une personne riche, qui a de l'influence. Ce n'est plus le cas, mais ça, ce n'est pas aujourd'hui qu'il le comprendra. (003), Vu son précédent travail, il a plusieurs cicatrices, dont une particulièrement apparente à la jambe droite. Une cascade qui s'est mal terminée, et deux mois à l’hôpital dont il ne fut pas particulièrement fier. (004), Claustrophobe depuis son plus jeune âge, il a toujours eut en horreur d'être enfermé dans une pièce sombre ou pris au piège dans un endroit confiné. Cette peur a débuté lorsqu'il n'avait que dix ans, après une dispute particulièrement virulente entre lui et son père. Pour le punir, ce dernier l'avait tout simplement enfermé dans un placard, durant plusieurs heures. Cette peur le suit depuis, incontrôlable. Ces endroits sont pourtant synonymes de salut en ces temps troublés, mais impossible pour lui de se défaire de cette phobie, sous peine de faire une crise de panique lorsqu'il est confronté à un endroit confiné. (005), Détenant certaines connaissances en art martiaux, travail oblige, c'est toute fois bien inutile contre les morts vivants. Si cela pourrait s'avérer utile contre les humains brutaux engendrés par ce foutoir, il a plutôt tendance à rester pétrifié lorsqu'il est en danger. De plus, faire des acrobaties sur un plateau de tournage et se battre dans la réalité, ça n'a rien à voir. Il ne s'y risque donc pas.(006), Autrefois végétarien, dans la vaine illusion de pouvoir aider un peu la planète, il ne peut désormais plus faire la fine bouche devant la nourriture. Ce n'est pas comme s'il avait le choix pour le moment. Entre survivre et manger de la viande, la question ne se pause même pas. (007), Cascadeur n'a jamais été le métier de ses rêves. Prendre des risques à la place des autres, ça ne lui a jamais ressemblé. Lui, il voulait être acteur. Il est plutôt doué dans les mensonges justement, mais il ne suffit pas de savoir mentir pour être doué dans ce métier. Se faire remarquer, surtout lorsqu'on est d'origines coréennes, autre que pour ses talents de casse-cou, ce n'est pas à la portée de tout le monde. (008), Ayant effectué quelques cours en langues étrangères avant de se reconvertir dans les cascades et le monde des paillettes, il se débrouille plutôt bien pour lire, comprendre et parler le russe et le français. Bon, ce n'est pas parfait, après tout ses cours sont basiques et puisqu'ils n'ont aucune utilité pour le moment, il est rouillé, mais il se dit que ça pourrait bien lui servir un de ces jours. De plus, il parle parfaitement le coréen, langue maternelle de son père.  (009), Seule sa fiancée de l'époque savait qu'il avait un certain don pour la peinture. S'évader dans l'art était l'un de ses passes-temps favoris lorsqu'il avait les nerfs à vif. Maintenant, inutile de spécifier qu'une toile, un pinceau et de la peinture... ça ne court pas les rues. (010), Il a toujours eut horreur des armes à feu. Son père était un très bon chasseur, mais lui n'a jamais voulu apprendre à tirer. Encore aujourd'hui, il serait bien incapable de tirer avec un pistolet. Il n'a jamais aimé ces armes qu'il trouve bruyantes et destructrices. Les couteaux, c'est plus malléable et bien moins susceptible d'attirer l'attention.


(indépendants) • depuis combien de temps êtes vous seul/en petit groupe ? Comment le vivez-vous ?

Autrefois entouré, incapable de rester seul, se complaisant dans son groupe d'amis volumineux, tout cela ne veut plus rien dire pour lui désormais. S'il était accompagné d'un voisin et d'un ami au début de cette épidémie, il ne peut désormais compter que sur lui. Une solitude imposée par la mort de ses précédents camarades, il y a de cela plusieurs mois. Si son voisin est mort des suites d'une morsure, son ami s'est tout bêtement suicidé pour échapper à cette nouvelle vie. S'il a longtemps pensé au suicide lui-même, il a bien trop peur de mourir pour s'exécuter. Une envie de survivre malgré ce foutoir, plus forte que tout, animale et viscérale. Il a ensuite fait un bout de chemin avec une jeune femme, dont il s'est séparé plusieurs mois plus tard. Les mots étaient inutiles entre eux. S'il est plutôt du genre coloré comme personne, il était tout simplement capable de parler en sa présence, si bien qu'il ne lui a jamais adressé le moindre mot. Assez pour se persuader lui-même qu'il était muet et n'était pas doté du pouvoir de la parole. Assez pour qu'elle croit qu'il ne parlait pas un traite mot de la langue du pays. Cette femme, il l'a cruellement abandonnée alors qu'elle était entourée de rôdeurs et malgré le fait qu'elle lui ai sauvé la vie à de nombreuses reprises. Il y a donc plus d'un mois qu'il est seul. S'il se débrouille bien contre un ou deux rôdeurs, les dégommant aisément avec un couteau, il préfère la discrétion. Loin d'être du genre à foncer malgré son précédent métier, il s'abrite là où il peut, conscient qu'il est en sursis en étant seul, mais honteux de la manière dont il traite ceux qui lui prêtent main forte.


outsider || david
ft. Harry Shum Jr. || personnage inventé

âge : 25 ans. fuseau horaire : Canadien fréquence de connexion : entre 6 et 7j/7  où avez vous connu le forum :  C'était sur bazzart si mes souvenirs sont bons. avis & suggestions : Aucune suggestion, votre forum est tout simplement magnifique. votre mot de la fin : Je vous déteste... je m'étais promis de ne pas m'enregistrer... et puis voilà le résultat....


Dernière édition par Alaric Huang le Ven 9 Déc - 5:17, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : harry shum jr.
▴ inscrit le : 22/11/2016
▴ messages : 17
▴ points : 84
▴ crédits : .burn@light (avatar) - .burn@light + tumblr (gifs)
MessageSujet: Re: where butterflies never die - alaric   Mar 22 Nov - 4:43

we are the walking dead
I CLOSE MY EYES AND I TAKE IT IN.


"Tu me déçois beaucoup tu sais." Le jeune homme devrait parler, se dénoncer, mais il se tait. Il laisse sa soeur prendre le blâme. Il ne comprend pas pourquoi elle ne rechigne pas. Pourquoi elle reste impassible et ne revient pas sur sa précédente affirmation. Cette fête, elle ne l'a pas organisé. Naomi est incapable de désobéir. Elle est bien trop parfaite. Si parfaite que parfois, son frère la hait d'être aussi obéissante et pleine de bonnes intentions. Aux mots de leur mère, elle ne fait que baisser la tête, acceptant la réprimande. Il est clair qu'au départ, elle ne croyait pas sa fille, doutant de son implication dans cette pagaille qu'elle avait retrouvé en revenant du travail plus tôt. Ces bouteilles d'alcool vides qui trônaient un peu partout, ces objets cassés et sa propre chambre utilisée par ces jeunes. Elle ne veut même pas savoir pourquoi. Elle n'est pas née de la dernière pluie, mais préfère ne pas avoir confirmation sur ses soupçons. Alaric ne sait pas par quel miracle Naomi a réussi à la convaincre qu'elle est l'instigatrice de tout ce désordre. C'est lui l'enfant à problèmes, pas elle. Leurs parents le savent. Mais il ne veut pas le savoir. Il échappe aux sermons, le reste ça ne l'intéresse pas vraiment. "On en reparlera lorsque j'aurai discuté avec ton père de la sanction appropriée." Elle jette un dernier regard de déception dans sa direction, soupire, puis tourne les talons pour se diriger vers la salle à manger. Le silence s'empare des lieux un moment, le frère et la soeur ne disant point mot. C'est la cadette qui prend la parole la première, sa voix brisant la pesanteur que ce silence a engendré. "Pas question que je ramasse ton fouillis." Elle vient de s'accuser, c'est bien assez de son point de vue. C'est normal. Mais lui, il s'en fiche pas mal. "Euh t'avais qu'à pas dire que c'était ta faute... les parents croient que c'est toi, donc c'est toi qui range, basta." Il croise les bras, pas du tout reconnaissant. Il ne comprend même pas pourquoi miss parfaite vient de s'accuser pour lui. Ils n'ont aucun point commun. Il a de très mauvaises notes et s'en contrefiche. Elle est un génie et aime bien le souligner. "Tu connais la définition du mot CRÉTIN? C'est toi." Elle hausse le ton pour bien souligner le mot crétin. Elle ne le fait pas par colère, il la connait trop bien. Elle le fait pour lui faire comprendre qu'elle n'est pas sûre qu'il connait vraiment la définition de ce mot. Elle le prend pour un attardé, ce n'est pas nouveau. "Tu connais la définition de connasse? Bah c'est toi." Ils restent là, à se regarder en chien de faïence. Telle une confrontation visuelle silencieuse sans fin. "Rien à battre, je suis génial et t'es une plaie." Il ne va pas rester là à la laisser l'insulter comme s'il lui doit quelque chose. Il ne lui a rien demandé. "Amuse-toi bien." Elle laisse la discussion en plan, le laisse gagner. Elle le laisse tourner les talons et sortir. Consciente qu'elle va payer pour ses folies. Il aime avoir raison. C'est son prétentieux de frère, elle le connait aussi bien qu'il la connait. Ce n'est pas une évidence mais ils s'aiment.

Elle est complètement rejetée au lycée et lui fait partie des gamins populaires. De ceux dont on rêve un simple coup d'oeil. Elle, c'est plutôt l'inverse. Sans lui pour dire aux plus perturbateurs de ne pas toucher à sa petite soeur, elle serait en dépression à l'heure qu'il est. Il l'aime, elle le sait. Mais il ne le montre pas. Il ne montre pas ce genre d'attachement. Elle joue le jeu. Elle l'insulte quand il l'insulte. C'est entre eux, leur manière de se parler, de se montrer qu'ils existent l'un pour l'autre. C'est stupide. C'est complètement immature. C'est même tout le contraire de ce à quoi l'amour fraternel devrait ressembler. Mais il y a plus dans les non-dits que dans leurs paroles. Il la protège en pensant qu'elle ne le sait pas. Elle fait de même. Elle n'a pas pris le blâme par plaisir de se faire sermonner. Naomi sait bien qu'il enchaine les bêtises et les excès depuis son tout jeune âge. Elle sait aussi que son père lui a donné un ultimatum de ne pas franchir la ligne rouge sans quoi il devrait trouver un autre endroit où dormir. Elle ne le veut pas. Son ainé n'est pas reconnaissant, il est impoli, rebelle et se fiche des sentiments des autres. Mais c'est SON frère, pas n'importe qui. Sous toute cette couche de mots blessants, de poule mouillée et de prétention, elle sait que c'est un type bien. Il ne veut juste pas le montrer. Il se donne l'image du mec super tendance comme elle donne l'image de la petite princesse parfaite.

______________//____________________________________//______________


Cette sensation de vertiges en ouvrant les yeux, la tête calée contre l'oreiller. Un vague souvenir du jour précédent et un arrière goût d'alcool dispendieux sur les lèvres. Une journée qui débute comme tous ses jours de congé ordinaires. Seulement ce jour n'est pas ordinaire. Un gros contrat, un tournage qui l'attend et qu'il a oublié. L'horloge qui lui indique cet oubli. "Merde!" Il se lève, conscient qu'il n'a pas totalement décuvé de la veille. Qu'il n'est pas vraiment apte à aller faire des acrobaties sur un plateau de tournage. Il ne peut pas annuler. Il le voudrait bien, mais annuler ainsi à la dernière minute serait synonyme de mort professionnelle. Il sait qu'il a trop souvent répondu absent pour se le permettre aujourd'hui.

Il enfile un pantalon en vitesse, sans porter attention à la jeune femme blonde, précédemment couchée à ses côtés. Son nom... Molly, Maélie? Il ne se rappelle plus. Ce n'est pas sa fiancée. Ce n'est jamais sa fiancée. Ils n'habitent pas le même endroit, pas même à quelques coins de rues. Elle habite dans une ville voisine. C'est un mariage d'agréments. Elle est magnifique, il est riche et ça leur profite à tous les deux. Qu'elle soit bien plus âgée que lui, c'est le moindre de ses soucis. Les apparences, il n'y a que ça d'important. Vous aurez beau vous obstruer les yeux autant que désiré, vous savez qu'il s'agit de la vérité. Tout le monde le sait. Il est aussi très bien placé pour le savoir. Faire la fête jusqu'aux petites heures du matin, boire jusqu'à la gueule de bois et se balader en voiture de luxe, c'est la vie rêvée. Une vie parfaite. Mais qui ne donne pas une bonne image. Être marié à une ancienne mannequin, ça a des avantages non négligeables. Non seulement ça donne une meilleure image, mais ça ouvre quelques portes. Cascadeur, c'est un métier bien payé, mais ça ne donne pas la renommée qu'il désire tant. Acteur, ça c'est le métier de rêve.

C'est en se levant que son téléphone se met à vibrer, le tirant de ses rêveries. Il répond sans même vérifier le nom de l'appelant. C'est toujours Todd. Aux petites heures du matin, en plein milieu de l'après-midi... Todd est un obsédé du téléphone. Peu importe le moment de la journée, il trouve toujours le moment idéal pour déranger ses interlocuteurs. "Mouais mouais je sais!" Il n'a pas besoin d'entendre ses sermons. Il sait qu'il est en retard."T'es où bordel?" Il ferme les yeux, essayant de ne pas hausser le ton. "JE SAIS" Peine perdu. Il hausse toujours le ton avec Todd. C'est l'un de ses meilleurs amis, mais le simple son de sa voix réussi toujours à l'énerver. "Je vais leur dire que t'es pris dans la circulation, ça te gagnera du temps." Ce contrat, c'est à lui qu'il le doit. Ça ne l'enchante pas. Il a l'impression qu'il se doit de faire des efforts pour ce motif et des efforts, il n'a pas envie d'en fournir. Ça contraste peut-être avec son métier, mais peu importe. La règle du moindre effort, c'est sa règle à lui. "Peu importe, j'arrive." Il raccroche sans plus de cérémonies. Il n'aura qu'à rouler au-dessus des normes de vitesse, ça lui gagnera un peu de temps. En enfilant sa veste, ne portant toujours pas attention à la demoiselle ronflant dans son lit, il porte un dernier coup d'oeil à sa montre. Il sait qu'il oublie quelque chose. Quelque chose d'important... "Merde....merde merde merde!" Il répète le juron, comme s'il pouvait le délivrer de ce souvenir. Il sait ce qu'il a oublié. Et ça ne fait que compliqué son matin. Ce qui est compliqué, très peu pour lui. La routine de la vie, y'a que ça de mieux. Il hausse les épaules. Il sera plus en retard c'est tout. Il ne peut pas laisser sa petite soeur en plan. Elle est bien la seule personne pour qui il a la moindre considération, pour qui il peut laisser ses projets de côté. De toute manière, le tournage est presque terminé, ils ne peuvent pas le remplacer à la dernière minute. C'est sur cette note qu'il se convainc, quittant les lieux en direction de l'appartement de sa soeur. Il se doit de la raccompagner pour son concert, même s'il ne répondra pas présent pour l'écouter jouer. Mais elle ne lui en tiendra pas rigueur. Elle ne lui en tient jamais rigueur. Et lui joue le jeu de celui qui s'en fiche. Parfois, il réussit même à s'en convaincre.

______________//____________________________________//______________

Les premières lueurs du soleil qui se font entrevoir. La lumière est grise, si fade que l'homme laisse s'échapper un grognement. Il se sent engourdi. Impression de gueule de bois sans avoir bu une seule goutte d'alcool. Son sommeil a été bien trop bref, beaucoup trop fractionné. Il ne se rappelle plus combien de fois il s'est réveillé, il ne le sait plus vraiment. Il sait qu'il a certainement somnolé par intermittence, luttant dans la boue de ses cauchemars, de ses angoisses profondes et de ses souvenirs douloureux. Tel un soldat sur le qui-vive, terrifié à l'idée que l'ennemi soit déjà à sa porte. Il tend la main vers sa possession, vers cet objet qu'il trimballe depuis le commencement. Vers cette chose si inutile, celle qui lui donne l'impression d'être toujours lui-même. Pas seulement une vague copie de l'homme qu'il était, de celui qui vivait cette vie que son entourage lui enviait. Cette paire de lunettes soleil qu'il met lentement sur son visage, pour protéger ses yeux de cette lumière morte. Ses paupières sont douloureuses. Il n'a pas récupéré, il le sait. Mais il n'a pas droit à davantage de repos. Il doit affronter cette nouvelle journée. Pourquoi? Cette question qui le taraude bien trop régulièrement ces derniers jours. Il grogne à la sensation moite se frayant un chemin sur sa joue. La pluie. Responsable de cette lumière grise. Quelle heure est-il? L'heure n'a plus d'importance désormais, mais cette impression d'être coupé continuellement du temps lui déplait. D'un geste brusque, il repousse une feuille de son visage. "Lève-toi Robin des bois." Bifurquant le regard pour regard sous lui, il soupira avant de descendre de l'arbre qui lui avait servit d'abris pour la nuit. "J'ai toujours pas compris comment tu pouvais préférer jouer à chat perché quand on a une tente." Réajustant ses verres fumés, Alaric passa ensuite une main dans ses cheveux avant de répondre, toujours aussi obnubilé par son image. "Les petits endroits noirs et confinés c'est pas mon truc." Claustrophobe un jour, claustrophobe toujours. Ce n'est pas les hordes de zombies qui allaient changer quoi que ce soit à ce fait.


"Je repensais à Steve cette nuit..." Todd laisse sa phrase en suspend, mais son interlocuteur sait de quoi il est question. "Steve il a pas eu de veine il s'est fait choper. Point barre." Peut-être est-ce égocentrique. Peut-être est-ce vraiment inhumain. Mais Steve, il était mort, pas eux. Et une chance, pas lui. Son voisin les avait suivit un moment avant de se faire mordre par un rôdeur. La faute à pas de chance. Avait alors suivit une terrible fièvre et il avait succombé à la morsure. "J'ai pas envie de terminer comme lui." Sa seule réponse? Un soupir. Pas envie de le consoler, de lui dire que tout va bien aller. Steve, c'est le seul des deux hommes capable de se débrouiller, de se défendre par ses propres moyens. Alors l'entendre pleurnicher quand il a de bonnes chances de survie, c'est agaçant. Alaric, malgré ses habilitées de cascadeur, se met généralement à crier lorsqu'il tombe face à face avec un rôdeur. Comme quoi ce n'est pas un métier qui nous définit au final, surtout en temps de survie. Cette fiancée qu'il n'aimait pas? Sûrement morte. Sa soeur, la seule personne qu'il n'ai jamais aimé? Aucune nouvelle d'elle, sûrement morte elle aussi. Toutes ses connaissances? Mortes, probablement. Il ne lui reste que Todd. Lui qui semble particulièrement déprimé depuis quelques jours. La conversation coupe court, n'aboutit pas. Ils auraient dû la relancer, débattre de la question. Ça semblait anodin, mais au final, ne l'était pas. Le soir même, Todd avait mis le canon de son revolver dans sa bouche et avait tiré. Sans autre avertissement, sans mot d'adieu.

______________//____________________________________//______________


Il regarde le feu crépiter, complètement obnubilé par les flammes orangées qui fendent l'air frais. La jeune femme à ses côtés ouvre la bouche, mais la referme bien vite. Elle sait que parler avec lui, c'est comme parler à un mur. "Tu sais, je me rends compte que depuis que je t'ai sauvé le cul.... bin je sais même pas ton nom." Elle n'espère pas de réponse. Elle se demande même s'il sait parler la même langue qu'elle. Il n'est peut-être pas du pays. Un jugement qu'elle trouve raciste, mais faute de mieux pour expliquer son mutisme, elle pense le tout plausible. Il a pourtant l'air de comprendre lorsqu'elle s'adresse à lui. Par moments. Il hausse les épaules pour toute réponse et elle inspire profondément. Elle a souvent envie de lui arracher la tête, mais ça ne lui apporterait pas grand chose. Elle se retrouverait seule. Ce n'est pas comme s'ils se connaissaient. Mais ils ont assez confiance pour ne pas s'entretuer et pour s'entraider. Même si sur ce dernier point, c'est plutôt elle qui l'aide. Il ne sert pas à grand chose. Il se cache ou se sauve la plupart du temps, lorsqu'un zombie débarque. Mais c'est de la compagnie en plus et elle ne peut pas cracher là-dessus. Lui non plus. Il a besoin d'elle pour survivre. Ils le savent tous les deux. Puis elle s'est attachée à lui malgré tout. "Mouais t'es pas causant toi." Elle croise les bras et le fixe. Elle a dû lui raconter sa vie en long et en large pour passer le temps. Mais il ne l'a peut-être même pas comprise.

Il la fixe en retour. Pourquoi il ne lui adresse pas la parole? Il ne le sait pas lui-même. Peur de s'attacher peut-être? C'est stupide, ça ne lui ressemble pas. Il est plutôt un mec flamboyant en temps normal. Le dragueur incapable de se contrôler. Il se sert d'elle d'une certaine façon. Elle est dégourdie, ça l'aide à ne pas se faire bouffer de son côté. La jeune femme a un certain charme. Il l'a vu tout de suite. Dès qu'elle est venue à son secours. Le groupe de la demoiselle avait décidé de se défouler sur lui, après l'avoir croisé sur la route. Contre cet agissement, elle avait tiré dans la jambe du plus autoritaire du groupe avant de partir avec Alaric, qu'elle ne connaissait ni d'Ève, ni d'Adam. Au départ, il la croyait stupide. Maintenant, il se demande juste pourquoi elle lui est venue en aide. Elle ne tire aucun avantage de cette union. Pas de son point de vue à lui. Surtout qu'il est incapable de lui adresser la parole, sa voix reste bloquée dans sa gorge, ne franchissant pas la ligne de ses lèvres. Il commence même à se convaincre qu'il est muet.

Un bruit lointain vient à bout de leurs regards croisés. Tous deux se tournent vers le craquement, prêts à se lever. Ils savent que la vitesse, c'est leur force. Surtout avec lui comme boulet. Elle, elle tire comme une championne. Donnez-lui un pistolet et elle vous nettoiera un passage en moins de deux. Lui, il se débrouille avec un couteau. Quand il n'a pas le choix. Quand il n'a pas le temps de se cacher. Elle a essayé de lui apprendre à tirer. Un échec total. Il n'a pas voulu apprendre, l'a envoyé bouler en l'ignorant d'un signe de la main. Aucun mot, mais toujours aussi prétentieux et orgueilleux. Ça, elle l'a bien compris. Qui de censé se baladerait avec des lunettes soleil quand il ne fait pas soleil? Au beau milieu de la forêt? Comme ça, sans raison?

Un nouveau craquement les force à se lever. Elle éteint le feu à l'aide de son pied, d'un geste rapide et efficace. Elle est comme ça. Efficace, rapide, précise et organisée. Parfois, elle lui fait penser à Naomi, d'une certaine manière. Elle est beaucoup plus brusque, tant dans ses mots que ses gestes. Mais elle a ses qualités, c'est indéniable. "Ça y est, je le vois, il a l'air seul." Il sort un couteau de son sac, s'avançant vers le rôdeur sans faire de bruit. Lui il reste là, pétrifié. Il n'a pas d'autre mot pour décrire la situation. Des mois et il est toujours aussi inutile face à eux. Une vraie poule mouillée. Un seul rôdeur et il ne peut même pas bouger le petit doigt pour l'aider. Un seul? Non, pas qu'un seul. Elle recule bientôt, voyant la horde se diriger vers elle, l'ayant aperçue. "C'est pas vrai!" Elle sort son pistolet. C'est bruyant, mais pas le choix contre autant d'ennemis à la fois. Elle est bientôt submergée, ils se rapprochent d'elle. Si la solution la plus logique pour Alaric est de lui venir en aide, par quelque moyen que ce soit ou bien ouvrir la bouche pour lui dire de dégager, de ne pas jouer à l'héroïne, ce n'est pas son premier réflexe. Non. Il tourne plutôt les talons et cours dans le sens inverse, sans se retourner. Il entend à peine la jeune femme l'appeler, à travers les coups de feu. "Qu'est-ce que tu fiches! Reviens!" Trop tard, il ne l'écoute pas et bientôt, il ne l'entend plus. Parce qu'elle est morte? Parce qu'il est trop loin? Pas la moindre idée. Il sait juste qu'il est à bout de souffle et qu'il se sent soudainement terriblement honteux. Il ne devrait pas, le but était de ne pas s'attacher à elle. De fuir lorsque la situation serait trop dangereuse. Mais voilà, il s'est attaché à elle. Et il se sent stupide, horriblement niais. Il ne sait même pas par quel chemin il est passé, par où aller pour rebrousser chemin. L'arrivée d'un zombie dans sa direction le persuade de ne pas le faire, de continuer sa route sans elle. D'être de nouveau seul.




Dernière édition par Alaric Huang le Ven 9 Déc - 6:25, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ▴ Keys to the Kingdom.
▴ avatar : stephen amell.
▴ inscrit le : 27/10/2016
▴ messages : 800
▴ multi-comptes : absalon, jemma, evey et silas.
▴ points : 731
▴ crédits : scarlett glasses (avatar).
MessageSujet: Re: where butterflies never die - alaric   Mar 22 Nov - 11:40

Moooh, c'est bien de craquer moi je dis :hihi:
Bienvenue sur le forum :flirt: :brille: :brille: :puppy: :angel: Bonne chance pour ta fiche, si tu as des questions, n'hésite pas :flower: :hii: :coeur: :coeur: :titcoeur:

_________________
I'm no good without you
Temperature is dropping, temperature is dropping, I'm not sure if I can see this ever stopping, Shaking hands with the dark parts of my thoughts, no. You are all that I've got, no. I want the markings made on my skin, To mean something to me again. Hope you haven't left without me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : Lauran Cohan
▴ inscrit le : 05/11/2016
▴ messages : 636
▴ multi-comptes : la funambule (sia).
▴ points : 1619
▴ crédits : wolfgang vava & endlesslove signa
MessageSujet: Re: where butterflies never die - alaric   Mar 22 Nov - 13:55

WELCOOOME :hourra:
je confirme c'est bien d'avoir craqué :hihi: :hihi:
choix originaux j'aime bien ce qui se dessine pour l'instant :flirt: et puis l'ancien métier est cool :tongue:
Bonne rédaction pour ton histoire :ananas: :ananas:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : Richard Harmon
▴ inscrit le : 19/11/2016
▴ messages : 434
▴ multi-comptes : Sexy Colin
▴ points : 1353
▴ crédits : Alaska
MessageSujet: Re: where butterflies never die - alaric   Mar 22 Nov - 14:05

Welcome :red: :hello:
Mais oui,il faut craquer !! :lunettes: Super choix d'avatar et de pseudo,le personnage à l'air super intéressant et j'ai hâte d'en apprendre un peu plus !
Bon courage pour le reste de ta fiche :pc:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: where butterflies never die - alaric   Mar 22 Nov - 15:58

Bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : ebr.
▴ inscrit le : 04/11/2016
▴ messages : 896
▴ multi-comptes : kara & jax.
▴ points : 1192
▴ crédits : @vintage love (avatar), tumblr (gifs), mary-w. (codes).
MessageSujet: Re: where butterflies never die - alaric   Mer 23 Nov - 3:55

j'aiiiiiiiime le choix d'avatar :red: bienvenuuuue :v:
bonne chance pour ta fiche :amen: :v:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ▴ Keys to the Kingdom.
▴ avatar : Steven Yeun.
▴ inscrit le : 08/11/2016
▴ messages : 540
▴ multi-comptes : Rhett, Polly et Ariane -
▴ points : 720
▴ crédits : entre deux mondes +av
MessageSujet: Re: where butterflies never die - alaric   Mer 23 Nov - 15:11

BIENVENUE SUR LE FORUM :flirt: :gaa: :hola: I love you :kissou: :creep: :flower: :hii: :brille: :puppy: quel choix d'avatar, j'approuve tellement :héé: :gaa: :aw: bon courage pour ta fiche, n'hésite pas en cas de question I love you

_________________

frayed my heart, now your pulling the thread so my life's where you lead though I'm lost in ways words can't explain, still I know where I should be and I know it's hard when they're calling your name but keep your head straight, keep your head straight. I know it's hard when they're calling your name but keep your head straight, keep your head straight.@to kill a king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : sam claflin
▴ inscrit le : 05/11/2016
▴ messages : 166
▴ multi-comptes : le magicien d'oz.
▴ points : 409
▴ crédits : ISHTAR / astra.
MessageSujet: Re: where butterflies never die - alaric   Mer 23 Nov - 23:19

le personnage est prometteur. :dead: :baave: et puis les choix sont vraiment chouettes. I love you j'aime beaucoup le métier et le côté paradoxale. :choc: bienvenue parmi nous et bonne continuation pour ta fiche. :coeur: :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : harry shum jr.
▴ inscrit le : 22/11/2016
▴ messages : 17
▴ points : 84
▴ crédits : .burn@light (avatar) - .burn@light + tumblr (gifs)
MessageSujet: Re: where butterflies never die - alaric   Mar 29 Nov - 6:47

merci à tous pour l'accueil :cute: :titcoeur:

j'ai eu quelques petits soucis irl, je me demandais donc si c'était possible d'avoir un petit délai? :angel:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ▴ Keys to the Kingdom.
▴ avatar : Andrew Lincoln.
▴ inscrit le : 24/10/2016
▴ messages : 510
▴ multi-comptes : Polly Brown et Liam Bakh -
▴ points : 772
▴ crédits : cosmic love +av
MessageSujet: Re: where butterflies never die - alaric   Mar 29 Nov - 11:28

HGFIUEGFIUEGIFBFUIZGUIEFGIUFEGGFIUE

TON NOUVEAU CHOIX D'AVATAR

JE SUIS EN TRAIN DE MOURIR AHHHHHHHHHHHHHH

(je te donne jusqu'à lundi prochain I love you si c'est pas suffisant, n'hésite pas à demander plus :brille: )

_________________

it's empty in the valley of your heart. the sun, it rises slowly as you walk away from all the fears and all the faults you've left behind. the harvest left no food for you to eat, you cannibal, you meat-eater, you see but I have seen the same, I know the shame in your defeat but I will hold on hope and I won't let you choke on the noose around your neck.@mumford and sons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : harry shum jr.
▴ inscrit le : 22/11/2016
▴ messages : 17
▴ points : 84
▴ crédits : .burn@light (avatar) - .burn@light + tumblr (gifs)
MessageSujet: Re: where butterflies never die - alaric   Mar 29 Nov - 20:05

Bin voyons :O.O: Tu survies à une apocalypse de zombies, faut pas mourir pour un avatar :choc:


C'est parfait, merci beaucoup :brille:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : harry shum jr.
▴ inscrit le : 22/11/2016
▴ messages : 17
▴ points : 84
▴ crédits : .burn@light (avatar) - .burn@light + tumblr (gifs)
MessageSujet: Re: where butterflies never die - alaric   Mar 6 Déc - 11:57

Rhett Mills a écrit:
(...)
(je te donne jusqu'à lundi prochain I love you si c'est pas suffisant, n'hésite pas à demander plus :brille: )
J'ai un peu honte de demander, mais pourrais-je avoir deux jours supplémentaires de délai? Normalement je devrais la terminer dans quelques heures, mais je ne veux pas perdre mon compte entre temps :brille:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ▴ Keys to the Kingdom.
▴ avatar : Andrew Lincoln.
▴ inscrit le : 24/10/2016
▴ messages : 510
▴ multi-comptes : Polly Brown et Liam Bakh -
▴ points : 772
▴ crédits : cosmic love +av
MessageSujet: Re: where butterflies never die - alaric   Mar 6 Déc - 12:01

T'ES TROP BEAU ALORS FORCEMENT, NO PROBLEMO POUR DEUX JOURS DE PLUS HIHIHI *sbaf* :hihi: bref, oui, deux jours en plus maiiiiis n'hésite pas à demander plus si jamais :keur:

_________________

it's empty in the valley of your heart. the sun, it rises slowly as you walk away from all the fears and all the faults you've left behind. the harvest left no food for you to eat, you cannibal, you meat-eater, you see but I have seen the same, I know the shame in your defeat but I will hold on hope and I won't let you choke on the noose around your neck.@mumford and sons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : willa freaking holland
▴ inscrit le : 29/11/2016
▴ messages : 293
▴ multi-comptes : evalia + livia.
▴ points : 798
▴ crédits : avatar; (c)hepburns. + sign; (c)anaëlle.
MessageSujet: Re: where butterflies never die - alaric   Mer 7 Déc - 6:23

bienvenue par ici. :red:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : Tyler Young
▴ inscrit le : 04/12/2016
▴ messages : 30
▴ points : 150
▴ crédits : Schyzophrenic:
MessageSujet: Re: where butterflies never die - alaric   Mer 7 Déc - 19:54

Welcoooooome ! :tongue:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : ethan hawke.
▴ inscrit le : 20/11/2016
▴ messages : 144
▴ multi-comptes : felipe.
▴ points : 185
▴ crédits : avatar (c) hallows.
MessageSujet: Re: where butterflies never die - alaric   Jeu 8 Déc - 18:25

bienvenue sur le forum mister. :brille: j'aime vraiment le pseudo, hu. :bave:
bon courage pour la fin de ta fiche. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : harry shum jr.
▴ inscrit le : 22/11/2016
▴ messages : 17
▴ points : 84
▴ crédits : .burn@light (avatar) - .burn@light + tumblr (gifs)
MessageSujet: Re: where butterflies never die - alaric   Ven 9 Déc - 6:27

Rhett Mills a écrit:
T'ES TROP BEAU ALORS FORCEMENT, NO PROBLEMO POUR DEUX JOURS DE PLUS HIHIHI *sbaf* :hihi: bref, oui, deux jours en plus maiiiiis n'hésite pas à demander plus si jamais :keur:
:mdr: Je vais te décevoir alors, j'ai dû changer puisque l'âge ne correspondait plus à l'histoire. *Pas taper* Merci pour le délai :titcoeur:

Taryn, Eliott & Eli: Merci pour l'accueil :cute:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : Colton Haynes
▴ inscrit le : 28/11/2016
▴ messages : 87
▴ multi-comptes : Matt Wheeler le badass
▴ points : 272
▴ crédits : angel dust
MessageSujet: Re: where butterflies never die - alaric   Ven 9 Déc - 14:18

OMG, HARRY SHUM JR :amen: :yay: :hello: :yeeh: :DD: :pray:
Juste pour dire que j'adore l'avatar, si jamais tu n'avais pas compris :spm:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ▴ Keys to the Kingdom.
▴ avatar : Andrew Lincoln.
▴ inscrit le : 24/10/2016
▴ messages : 510
▴ multi-comptes : Polly Brown et Liam Bakh -
▴ points : 772
▴ crédits : cosmic love +av
MessageSujet: Re: where butterflies never die - alaric   Dim 11 Déc - 18:18

félicitations, tu es validé(e) !
oueh, t'as trop la classe gros

petit mot de moa à toa : han lala, j'aime tellement ton personnage (et je te pardonne ton changement d'avatar va, il est toujours bien canon ton gars) (même si voilà, LOST a changé ma viiiiiiie) :hihi: bref, j'ai kiffé et j'ai quelques idées de lien (notamment avec Liam d'amour, et mon Ariane qui est en préparation - si ça t'intéresse). Bref, je trouve que ton personnage est plein de promesses et qu'il va être canon sur dmc :héé: go rp go go go :hii:

Te voilà validé et en prime t'as des gifs rigolos, que demander de plus ? Si tu en veux plus des gifs va ici, c'est drôle (attention aux spoilers par contre). Bref sinon à part ça quoi faire quand on est validés ? Tout est très simple mon petit Tout d'abord, je te conseille d'aller voir dans le bottin des avatars, si on ne t'as pas oublié, parce que malheureusement, ça arrive des fois. Ensuite, tu peux aller te créer une fiche de liens, parce que se trouver des liens, c'est cool. Si ton personnage fait partie d'un camp tu peux aller recenser ton rôle, mais aussi ton habitation. Tu vas pouvoir également te renseigner sur le système de points et rejoindre, si tu veux, une des missions disponibles. Il t'es également possible de créer un scénario ou des pré-liens. Sur cette avalanche de liens assez chiants, on te propose d'aller jeter un coup d’œil dans le flood pour t'amuser avec les autres membres du forum. Pour finir, n'hésite pas à promouvoir le forum, ça peut aider et c'est fort sympathique :hearty:

Voilà :sheep: maintenant tu es validé, tu peux tracer ta route parmi nous :hiha: on espère vraiment que tu te plairas sur le forum et si tu as la moindre question, n'hésite pas à nous envoyer un petit message :nuage: :luvya: :sweet:

_________________

it's empty in the valley of your heart. the sun, it rises slowly as you walk away from all the fears and all the faults you've left behind. the harvest left no food for you to eat, you cannibal, you meat-eater, you see but I have seen the same, I know the shame in your defeat but I will hold on hope and I won't let you choke on the noose around your neck.@mumford and sons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: where butterflies never die - alaric   

Revenir en haut Aller en bas
 

where butterflies never die - alaric

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les Orks d'Alaric - surtout du Goff
» La famille Alaric
» Question de règle: prise d'objectif avec un transport plein de troupes.
» ELLIE ◊ butterflies are god's proof that we can have a second life. (terminé..)
» Pré-vente sur Sahawi. [PV : Alaric] [Abandonné]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
dead man's chest :: 
SAVE THE LAST ONE.
 :: family matters :: Welcome to the Tombs
-
Sauter vers: