AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (mills) dazzle me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : lindsey babe morgan.
▴ inscrit le : 24/11/2016
▴ messages : 434
▴ multi-comptes : taryn + livia.
▴ points : 1272
▴ crédits : avatar; (c)timeless. + sign; (c)anaëlle.
MessageSujet: (mills) dazzle me.   Jeu 24 Nov - 0:17

evalia alejandra mills
i can't control their fear, only my own.

The Day Will Come When You Won't Be
nom : mills, un nom qui n'est pas tien depuis toujours mais auquel tu t'es habituée avec les années. tu es née costello, mais tout ça, c'est une différente vie. c'est pratiquement une personne différente même. prénom : evalia, qui témoigne fortement des origines mexicaines de ta mère, comme le fait ta peau foncée, suivi d'un alejandra laissée derrière, souvent oubliée, quelque peu inutile.âge : vingt-sept ans, si jeune et pourtant, la vie te force à vieillir trop vite récemment.  date et lieu de naissance : le cinq mai 1989, en même temps que ton frère bien que personne ne sache qui est venu en premier, à los angeles, californie, bien que tu ne gardes aucun souvenir particulier de cette ville. nationalité : américaine, c'est ce que dise les papiers, bien que ça n'ait plus grande importance aujourd'hui. origines : américaines et mexicaines, tu te rattaches très peu à cette deuxième toutefois, malgré ton nom et ton physique qui te le rappelle à chaque jour. situation civile : célibataire et enceinte jusqu'au cou, tu te retrouves dans une situation particulière. tu n'as jamais été douée pour les relations, évitant de t'attacher. le père de l'enfant que tu portes ne fait pas l'exception. si cela aurait pu devenir compliquer, ce ne l'est pas; ce dernier est mort. décédé en mission, sans même avoir la chance de savoir qu'il deviendrait père. depuis, tu te contentes de faire de ton mieux pour la santé du bébé, même s'il t'est plutôt difficile de faire quoique ce soit.  ancien métier : femme à tout faire, tu touchais à tout. tu es très à l'aise de tes mains, manuelle, te salir ne t'a jamais fait peur. tu as été mécanicienne, serveuse, barmaid, vendeuse, name it, tu l'as probablement déjà essayé. ancien lieu d'habitation : chigago, illinois, et tu maudiras à jamais vos vacances qui vous ont mené jusqu'ici. campement actuel : fallon, au sein duquel tu ne trouves pas véritablement ta place entre les règles et tout ça. groupe : four walls and a roof. crédits : shiya.  

just survive somehow •

(001), silencieuse, timide, effacée. c'est ce que tu as été pour les premières années de ta vie, du moins, de ce que tu possèdes comme souvenirs de ces années tourmentées. tu ne possèdes que très peu de souvenirs concernant ta mère biologique que vous avez perdu ton frère et toi lorsque vous n'aviez que quatre ans. elle n'est pas morte, du moins, tu ne crois pas. mais du jour au lendemain, comme ça, elle ne faisait plus partie de ta vie. abe et toi étiez soudainement des enfants du système social. des enfants orphelins. des enfants malmenés par les différentes familles dans lesquelles vous débarquiez l'espace d'un moment, sans jamais trouver votre place. de toute façon ta place à toi, tu l'avais déjà trouvé. c'était derrière ton frère, ta main serrée dans la sienne, a espéré que demain soit un jour meilleur. (002), les mills ont été vos jours meilleurs. a new place to call home. si abe si y fait plus rapidement, tu as été plus lente a t'adapter, même si tu savais que tu étais chanceuse d'avoir toujours ton frère près de toi et un toi sur ta tête. à huit ans, tu as changé de nom. à huit ans, tu commençais une nouvelle vie. tu apprenais tranquillement a parlé anglais, toi qui était demeurée silencieuse pour les premières années de ta vie. il a d'ailleurs été question de te faire doubler une année puisque ton langage était si peu développé, mais pour éviter une séparation avec ton frère, il a été décidé de te faire suivre le cheminement normal auprès de ton frère.  (003), l'école, ça n'a jamais été ton truc, ça n'a jamais été ton fort. tu n'as jamais réellement rattrapé ton retard, passant toujours tes cours de justesse - et encore - mais ça n'avait pas vraiment d'importance pour toi. l'anglais, les maths, la science, ça ne te disait rien, ça n'éveillait aucun intérêt pour la gamine que tu étais. les seules choses que tu dois à l'école ce sont ton anglais parlé qui sonnent parfaitement américain et une vie sociale des plus rocambolesques à l'adolescence. that's it, that's all. (004), de la gamine timide, tu es devenue une adolescente extravertie, extravagante, avec des années de vie et de folies à reprendre, au plus grand désespoir de tes parents, mais particulièrement de ton frère qui se sentait responsable de te sortir de toutes les situations stupides dans lesquelles tu te foutais toujours le nez. tu séchais les cours, préférant sortir avec des copains dans des endroits peu fréquentables pour aller fumer un joint et te faire croire que t'es au dessus de tout le monde. au dessus de cette petite vie bien rangée. et tu y croyais, vraiment. pour la première fois de ta vie, quelque chose faisait du sens. toi, un joint, et un immense sentiment de liberté. rien de moins. (005), si ta crise d'adolescence a créé quelques tensions entre ton frère jumeau et toi, ça ne vous a jamais réellement éloigné l'un de l'autre. tu ne pourrais imaginer un monde où abe et toi n'êtes pas les meilleurs amis du monde, la bouée de l'autre dans les naufrages et toutes les autres trucs quétaines auxquels t'es pas en mesure de penser parce que dieu sait que ce n'est pas ta tasse de thé, tout ce qui est quétaine et fleur bleu et tu en passes. tout ce que tu sais, c'est que sans abe, tu perds une grande partie de toi. la plus importante partie de toi. il n'a jamais été question que ce soit lui sans toi, ou toi sans lui. c'est pour cette raison que tu n'arrives pas à comprendre son départ - et celui de ton père - soudain. ça ne fait pas de sens, tout simplement. (006), t'es pas une trainée. du moins, c'est pas comme ça que tu le vois. tu aimes le sexe, voilà tout. adolescente, ça t'a valu une sale réputation que toutes les tentatives de ton frère n'ont pas pu sauver. avant l'apocalypse, tu n'étais rien de moins qu'une jeune femme avec une peur importante de l'engagement qui préférait changer de partenaire fréquemment que de faire des promesses que tu savais impossible à tenir. alors tu profites de ce que la vie a à offrir. ou du mons, tu profitais. (007), michael, ce n'était pas une exception à la règle. au beau milieu de ce bordel, tu trouvais encore le moyen de flirter, tu trouvais encore le moyen de te faire baiser parce que putain, si t'es pour mourir bientôt, aussi bien encaisser les quelques orgasmes qu'il te reste, pas vrai? le truc, c'est ce que c'est pas tout à fait comme ça que ça s'est passé. michael, il a été que passager dans ta vie, à fallon, il est mort durant une mission avant même que tu ne réalises qu'il t'avait laissé un cadeau avant de partir. tu as mis presque deux mois avant de te rendre compte que quelque chose n'allait pas. les nausées le matin, la prise de poids, l'envie de faire pipi à tout instant du jour et de la nuit. et du jour au lendemain comme ça, tu allais devenir maman. au beau milieu de l'apocalypse. comme toujours, ton timing était plus-que-parfait. (008), avant la grossesse, tu étais une fille en forme, tu étais une fille active, incapable de t'arrêter, incapable de te poser. tu vivais à pleine vitesse, avant tout ça. tu courrais partout, inarrêtable. trois soirs par semaine, tu allais jouer au foot avec une équipe de filles amateures, seulement pour le plaisir de taper sur un ballon, de t'évader un peu plus, pour te garder active et en forme. depuis que tu es à fallon et grosse comme trois éléphants, tu te sens inutile. tu te sens inutile et prisonnière et tu manques d'espace. tu manques de vie. tu manques de toi. mais tu sais que le mieux que tu puisses faire pour le moment, c'est rester calme, rester sage pour donner naissance à un bébé en santé et éventuellement, survivre à tout ce bordel. if survivors there are. (009), tu as de la difficulté à respecter les règles, particulièrement toutes ces règles que tu considères inutiles à fallon. tu voudrais pouvoir sortir, partir à la recherche de ton frère, de ton père. tu as besoin de savoir pourquoi ils ne sont plus là, tu ne peux tout simplement pas croire qu'ils sont partis de leur plein gré. mais tu es prisonnière. prise entre la bonne chose à faire et celle que tu meurs d'envie de faire. et plus les journées filent, plus tu as envie de dire screw it, fuck them, partir et ne jamais te retourner. mais dehors, c'est dangereux. dehors, c'est froid. et puis putain, tu sais qu'enceinte jusqu'aux oreilles, tu survivrais pas longtemps. mais l'idée ne quitte pas ton esprit pourtant, jamais. (010), tu dessines. pour oublier que tu vas mal, quand tu vas bien, quand tu es en colère, peu importe. dessiner, ça te permet de te recentrer. de te concentrer uniquement sur les coups de crayon que tu déposes sur le papier, ça te force à imaginer la suite des choses, à te plonger corps et âme dans les couleurs de ce monde imaginaire, un monde à la fois plus beau et aussi plus fou, plus grand et plus fort que cette réalité à laquelle tu dois faire face tous les jours. tu as toujours un cahier avec toi, quelques crayons de seconde main, rien de bien fancy, mais juste ce qu'il te faut pour te permettre de t'envoler, ne serait-ce qu'un peu, pour oublier la noirceur de ce monde.


(camps) • depuis combien de temps êtes vous dans votre camp ? Quel rôle avez vous dedans ?

tu es à fallon depuis trop longtemps déjà. tu te souviens encore de ce road-trip en famille qui vous a mené jusqu'au nevada. à ce moment, la vie était encore normale. tu étais entre deux boulots, abe avait été en mesure de ce prendre quelques journées de congés, tes parents étaient excités à l'idée de partir avec leur deux grands enfants pour plus d'une semaine. ça devait être des petites vacances relaxes, du moins, c'était sans compter l'apocalypse. quand vous êtes arrivés à fallon, la fortification était encore en train de se faire. vous avez aidé comme vous pouviez, sans vous douter des règles qui seraient bientôt mises en place. avant d'être enceinte, tu agissais comme mécanicienne au sein de cette mini-société, mais depuis que tu es grosse comme trois éléphants et que tu peines à faire deux pas, tu ne sers plus à rien. sauf te plaindre. t'es une chieuse professionnelle, est-ce que ça compte?


chaos || marie-andrée
ft. lindsey morgan || personnage scénario de mon moche de jumeau, absalon  :flirt: .

âge : vingt-trois ans. fuseau horaire : l'heure du canada la, un peu décalée du monde. fréquence de connexion : tous les jours. où avez vous connu le forum : sur bazzart. avis & suggestions :  :amen: . votre mot de la fin :  :slip:


Dernière édition par Evalia Mills le Jeu 24 Nov - 5:57, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : lindsey babe morgan.
▴ inscrit le : 24/11/2016
▴ messages : 434
▴ multi-comptes : taryn + livia.
▴ points : 1272
▴ crédits : avatar; (c)timeless. + sign; (c)anaëlle.
MessageSujet: Re: (mills) dazzle me.   Jeu 24 Nov - 0:20

we are the walking dead
they say you don't get to choose your family. i say family is whoever sticks around.

Tu sens la panique montée en toi. Tu as de la difficulté à respirer et soudainement, ça te semble trop gros, trop soudainement. Trop à gérer, trop à comprendre, trop à ressentir. Tu as besoin d’une pause, d’une fucking pause et putain, t’as aucun échappatoire. Normalement, tu te tournerais vers Abe, mais putain, he’s nowhere to be found. Ça fait des jours et tu arrives toujours pas à comprendre, tu arrives toujours pas à croire qu’il puisse avoir pris la décision de partir. Maintenant surtout, alors qu’il est sur le point de devenir un oncle. Tu sais que tu devrais te rendre là où il y a la petite infirmerie, mais t’es incapable de bouger. T’es là, au beau milieu de tu-ne-sais-où, quelque part dans ce bordel qu’est Fallon, et tout ce que tu veux, c’est ta mère, ou ton père, mais c’est Abe dont tu as besoin par dessus-tout. Et putain, il n’y a personne. Tes hommes sont perdus quelque part et ta mère elle doit être en train d’enseigner en ce moment. T’es toute seule, et tu repenses aux exercices de respirations que Dave t’a dit de faire. Mais ça ne te calme pas, au contraire. Tu es debout, a avancé le long d’un couloir et soudainement tu t’arrêtes, te longeant contre un mur, une main sur ton ventre alors qu’un grognement de douleur s’échappe de ton être. Tu sens les larmes embrouillés tes yeux alors que tu t’arrêtes soudainement, te laissant descendre le long du mur, incapable de marcher ou de  bouger plus longuement. Et tu te mets à paniquer. Tu t’imagines déjà en train d’accoucher là, au beau milieu de ce couloir désert, seule et endolorie. Et puis mettre, c’est censé se passer ainsi. C’est même pas censé se passer tout de suite. Tu es censée avoir encore au moins un mois avant que cette petite chose ne demande à sortir, alors pourquoi est-ce que tu as l’impression que ton ventre va exploser, s’ouvrir complètement de haut en bas sous cette douleur. Tu échappes un autre cri, le poing au plus profond de toi-même prenant plus d’expansion, la douleur venant te couper le souffle une fois de plus. Des larmes coulent sur tes joues et tu donnerais n’importe quoi pour voir quelqu’un apparaître, là maintenant. Ce sont probablement tes cris qui l’ont alertés, mais quand tu entends des bruits de pas, tu ressens un peu de soulagement avant de ressentir une nouvelle vague de cette douleur nouvelle. « Eva? EVA! » Tu reconnais la voix de Dave et si normalement tu serais ennuyée de lui faire face, là tu es drôlement soulagée de le trouver là. Il s’approche de toi et se penche et tes yeux ne quittent pas son regard qui t’analyse de A à Z. Dave, c’est un de médecins de Fallon, celui qui a le plus suivi ta grossesse d’ailleurs. Dave, il est peu cette gourmandise que tu t’interdis depuis la mort de Michael. Il y a quelque chose entre vous deux, des regards volés, des sous-entendus échappés ici et là, mais t’es enceinte et puis c’est la fin du monde dehors et bordel, tu le sais que Dave c’est pas le genre de mec avec qui on joue. Il est sérieux l’homme, trop sérieux. Et toi, t’es la légèreté. T’es la facilité même, t’es la connerie, tu prends rien au sérieux si tu peux t’en sauver, bien qu’ici, il n’y ait pas grand échappatoire. Tu t’accroches à lui alors que tu ressens une autre vague de douleur et tes doigts s’enfoncent dans sa chaire alors qu’il tente de te retenir du mieux qu’il peut. « Est-ce que tu peux te lever? » T’es pas certaine, alors tu hausses des épaules et il se lève, forçant le mouvement pour vous deux, et tu te sens molle sur tes jambes. Tes bras sont autour de son cou alors qu’il te traîne jusqu’à l’infirmerie, et c’est à peine si tu es consciente du chemin que vous faites. Tout ce que tu sais, c’est que la douleur s’accentue encore et encore pendant quelques minutes avant de diminuer une fois que tu es allongée dans un des lits aux draps blancs dans une pièce qui sent le désinfectant à plein nez. T’es plus certaine, t’as peut-être perdue connaissance entre temps, tu perds des bouts de toute façon de ce temps-ci, tu ne sais même pas pourquoi. Tout ce que tu sais maintenant, c’est que Dave est toujours là, à analyser des résultats quelconques de tu ne saurais quoi. Il essayait de t’expliquer avant, ce qu’il vérifiait lors de tes suivis de grossesse, mais il a rapidement compris que tout son medical talk te passait six pieds par dessus la tête, que tout ce que tu avais besoin de savoir, c’est si ton bébé allait bien. Tu tentes de bouger légèrement alors que tu te sens lourde et tu ressens un inconfort dans ton avant-bras droit. C’est là que tu remarques que tu reçois une médication intraveineuse ou quelque chose dans le genre. « Est-ce que.. est-ce que mon bébé va bien? » Dave se retourne rapidement vers toi, surpris d’entendre ta voix. Il t’offre un sourire, posant amicalement une main sur mon épaule. « Ça va. T’étais complètement déshydratée et ton corps semble pas avoir apprécié la séance d’entraînement que tu t’es fais hier. » Oops, busted. « C’est sérieux là Eva. Il te reste qu’un mois, mais c’est repos presque complet, tu m’entends? » Tu hoches positivement de la tête, mais lui et toi savez parfaitement que tu es incapable de t’arrêter complètement. Et puis pour un mois? Aussi bien rêver. Tu te tournes légèrement et dans l’embrasure de la porte, tu aperçois le visage familier de ta mère. Elle te regarde, avec cet air inquiet que tu lui connais si bien. Tu lui offres un sourire alors qu’elle entre dans le pièce, venant s’installer sur la chaise à côté du lit. Elle échappe un soupir, et vos mains se rejoignent, tu sursautes à la froideur de ses doigts. Tu es tellement contente qu’elle soit là, mais y’a un visage que tu n’es pas en mesure de chasser de ton esprit. « J’ai besoin d’Abe, maman. » Elle soupire, sa main libre venant caresser une mèche de cheveux coller sur ton front. « Je sais ma chérie. Moi aussi. » Et ça, c’est encore plus difficile à gérer que la douleur ou le repos forcé. Son absence à lui. Leur absence à eux. Laissant un trou géant dans vos vies. Un trou impossible à remplir.


Dernière édition par Evalia Mills le Jeu 24 Nov - 7:33, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ▴ Keys to the Kingdom.
▴ avatar : bob morley.
▴ inscrit le : 24/10/2016
▴ messages : 1057
▴ multi-comptes : joshua, jemma, evey et silas.
▴ points : 1893
▴ crédits : electric bird (avatar).
MessageSujet: Re: (mills) dazzle me.   Jeu 24 Nov - 0:21

BIENVENUUUUUUUE :love: :love: :love: :love: :loov: :loov: :loov: :loov: :hug: :hug: :hug: :hug: :hug: :calinchou: :calinchou: :calinchou: :calinchou: :calinchou: :hiha: :hiha: :hiha: :hiha: :hiha: :hiha: :hiha: :hourra: :hourra: :hourra: :sheep: :sheep: :sheep: :sheep: :rainbow: :rainbow: :rainbow: :rainbow: :rainbow: :hearty: :hearty: :hearty: :hearty: :hearty: :hearty: :hearty:
JE SUIS TROP CONTENTE QUE TU AIES CRAQUÉ :flirt: :flirt: :flirt: :brille: :brille: :brille: :puppy: :puppy: :puppy: :keur: :keur: :keur: :keur: :perv: :perv: :perv: :perv: :perv: :angel: :angel: :angel: :angel: :eee: :eee: :eee: :eee: :ananas: :ananas: :ananas: :ananas: :ananas: :hii: :hii: :hii: :hii: :red: :red: :red: :red: :coeur: :coeur: :coeur: :coeur: :titcoeur: :titcoeur: :titcoeur: :lilheart; :lilheart; :lilheart; :tinyheart: :tinyheart: :tinyheart: :tinyheart: :crazy: :crazy: :crazy: :bave: :bave: :bave: :bave:
POUR EVALIA EN PLUS JOTEM GRAVE :ily: :ily: :ily: :ily: :bibou: :bibou: :bibou: :bibou: :luv: :luv: :luv: :luv: :yay: :yay: :yay: :yay: :yay: :hello: :hello: :hello: :hello: :yeeh: :yeeh: :yeeh: :yeeh: :yeeh: :yeeh: :yeeh: :lèche: :lèche: :lèche: :lèche: :luvya: :luvya: :luvya: :luvya: :nuage: :nuage: :nuage: :nuage: :sweet: :sweet: :sweet: :sweet: :sweet: :sweet:
Bonne chance pour ta fiche et si tu as des questions, tu sais où me trouver :aw: :aw: :aw: :flirt: :flirt: :flirt: :flirt: :brille: :brille: :brille: :brille: :brille: :brille: :pipou: :pipou: :pipou:

JE T'AIIIIIIIMEEEEEEUUUUUH :eee: :eee: :eee: :eee: :eee: :eee: :flower: :flower: :flower: :flower: :hii: :hii: :hii: :hii: :hii: :hii: :hii: :coeur: :coeur: :coeur: :coeur: :coeur:

_________________
Even when it's dark, we're gonna shine.
I don't care what's behind us, No one dares to reminds us. I walked alone And there you found me. I was so cold But you surrounded Every single broken part me.Forgot who I could be All alone What I needed, What I needed was you, was you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadmanschest.forumactif.com
avatar
Admin ▴ Keys to the Kingdom.
▴ avatar : Andrew Lincoln.
▴ inscrit le : 24/10/2016
▴ messages : 510
▴ multi-comptes : Polly Brown et Liam Bakh -
▴ points : 772
▴ crédits : cosmic love +av
MessageSujet: Re: (mills) dazzle me.   Jeu 24 Nov - 0:23

MON ENFANT JTM :flirt: :flirt: :flirt: :flirt: :gaa: :gaa: :gaa: :gaa: :gaa: :gaa: :aw: :aw: :aw: :aw: :aw: :aw: :aw: :kissou: :kissou: :kissou: :kissou: :kissou: I love you I love you I love you I love you I love you :flower: :flower: :flower: :flower:

_________________

it's empty in the valley of your heart. the sun, it rises slowly as you walk away from all the fears and all the faults you've left behind. the harvest left no food for you to eat, you cannibal, you meat-eater, you see but I have seen the same, I know the shame in your defeat but I will hold on hope and I won't let you choke on the noose around your neck.@mumford and sons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : eliza taylor.
▴ inscrit le : 07/11/2016
▴ messages : 747
▴ multi-comptes : nora & jax, team dc.
▴ points : 1427
▴ crédits : @my love (avatar), uc.
MessageSujet: Re: (mills) dazzle me.   Jeu 24 Nov - 0:25

ma copiiiiiiiiiiiiiiiiiine :flirt: :brille: :brille: :flirt: :angel: :eee: :bed: :bed: :bed: :eee: :flirt: :brille: :brille: :puppy: :brille: :flirt: :flirt: :perv: :aw: :keur: :hii: :O.O: bienvenuuuuuue
bonne chance pour ta fiche :amen: :coeur: :coeur: :choc:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : Richard Harmon
▴ inscrit le : 19/11/2016
▴ messages : 434
▴ multi-comptes : Sexy Colin
▴ points : 1353
▴ crédits : Alaska
MessageSujet: Re: (mills) dazzle me.   Jeu 24 Nov - 0:31

Et une de plus pour la team de the 100 !!! :red: :flower: :hii: :red: :flower: :hii: :red: :flower: :hii: :red: :flower: :hii: :red: :flower: :hii: :red: :flower: :hii: :red: :flower: :hii:

Super choix de scénario et d'avatar, je viendrais te demander un lien !!! :a: :siffle: :ananas:

Bon courage pour ta fiche !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : Maggie Q
▴ inscrit le : 06/11/2016
▴ messages : 97
▴ multi-comptes : Non
▴ points : 220
▴ crédits : valyria (avatar)
MessageSujet: Re: (mills) dazzle me.   Jeu 24 Nov - 1:24

MA FILLE :red: :coeur: :cute: I love you :keur: :yeeh: :pray: :dead:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : lindsey babe morgan.
▴ inscrit le : 24/11/2016
▴ messages : 434
▴ multi-comptes : taryn + livia.
▴ points : 1272
▴ crédits : avatar; (c)timeless. + sign; (c)anaëlle.
MessageSujet: Re: (mills) dazzle me.   Jeu 24 Nov - 4:06

vous êtes trop beaux. :flirt: :flirt: :flirt:
merci pour cet accueil de la mort, j'ai trop hâte de faire officiellement partie de la famille mills omg. :red: :red: :tinyheart: :tinyheart: :cute: :cute: :cute:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ▴ Keys to the Kingdom.
▴ avatar : bob morley.
▴ inscrit le : 24/10/2016
▴ messages : 1057
▴ multi-comptes : joshua, jemma, evey et silas.
▴ points : 1893
▴ crédits : electric bird (avatar).
MessageSujet: Re: (mills) dazzle me.   Jeu 24 Nov - 11:54

ma pauvre bb eva :cry: :cry: :cry: abe il veut sa sœur aussi :cry:

félicitations, tu es validé(e) !
oueh, t'as trop la classe gros

Te voilà validé et en prime t'as des gifs rigolos, que demander de plus ? Si tu en veux plus des gifs va ici, c'est drôle (attention aux spoilers par contre). Bref sinon à part ça quoi faire quand on est validés ? Tout est très simple mon petit Tout d'abord, je te conseille d'aller voir dans le bottin des avatars, si on ne t'as pas oublié, parce que malheureusement, ça arrive des fois. Ensuite, tu peux aller te créer une fiche de liens, parce que se trouver des liens, c'est cool. Si ton personnage fait partie d'un camp tu peux aller recenser ton rôle, mais aussi ton habitation. Tu vas pouvoir également te renseigner sur le système de points et rejoindre, si tu veux, une des missions disponibles. Il t'es également possible de créer un scénario ou des pré-liens. Sur cette avalanche de liens assez chiants, on te propose d'aller jeter un coup d’œil dans le flood pour t'amuser avec les autres membres du forum. Pour finir, n'hésite pas à promouvoir le forum, ça peut aider et c'est fort sympathique :hearty:

Voilà :sheep: maintenant tu es validé, tu peux tracer ta route parmi nous :hiha: on espère vraiment que tu te plairas sur le forum et si tu as la moindre question, n'hésite pas à nous envoyer un petit message :nuage: :luvya: :sweet:

_________________
Even when it's dark, we're gonna shine.
I don't care what's behind us, No one dares to reminds us. I walked alone And there you found me. I was so cold But you surrounded Every single broken part me.Forgot who I could be All alone What I needed, What I needed was you, was you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadmanschest.forumactif.com
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : Lauran Cohan
▴ inscrit le : 05/11/2016
▴ messages : 636
▴ multi-comptes : la funambule (sia).
▴ points : 1619
▴ crédits : wolfgang vava & endlesslove signa
MessageSujet: Re: (mills) dazzle me.   Jeu 24 Nov - 15:17

ohlala aussitôt arrivée aussitôt validée ! :brille: :brille:
Bienvenue parmi nous, tu étais sacrément attendue depuis le temps :mdr:
ça fait plaisir de voir enfin une Eva de validée :cutie:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : lindsey babe morgan.
▴ inscrit le : 24/11/2016
▴ messages : 434
▴ multi-comptes : taryn + livia.
▴ points : 1272
▴ crédits : avatar; (c)timeless. + sign; (c)anaëlle.
MessageSujet: Re: (mills) dazzle me.   Jeu 24 Nov - 16:23

T'as vu comment je suis rapide comme l'éclair :hihi:
Merci pour ce bel accueil, je viendrais quémander un lien bien rapidement :creep: :ily: :hii:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (mills) dazzle me.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(mills) dazzle me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Maxime Mills [Gryffy]
» Présentation de Carter Mills
» Regina Mills
» Parfois, une oreille attentive, ça aide ! [PV Regina Mills]
» Regina Mills
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
dead man's chest :: 
SAVE THE LAST ONE.
 :: family matters :: Welcome to the Tombs
-
Sauter vers: