AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Skye - You hit the ground first

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : Ruby Rose
▴ inscrit le : 26/11/2016
▴ messages : 237
▴ points : 470
▴ crédits : breakfast club
MessageSujet: Skye - You hit the ground first   Sam 26 Nov - 15:30

Skylar Anabelle Lewis
I never get to heaven, 'cause I don't know how

The Day Will Come When You Won't Be
nom : Lewis, comme celui qui ne perd jamais... la bonne blague. prénom : Skylar, raccourci pour Skye, plus rapide. Par les temps qui court vaut mieux pas perdre ne serait-ce qu'une poignée de seconde, non ? âge : 30 ans date et lieu de naissance : 30 décembre 1986, à San Francisco nationalité : Américaine origines : Un vrai pot pourri, d'origines anglo-saxonnes situation civile : Seule, sans enfant. Trop d'emmerdements vont avec l'engagement. Pas besoin de ça dans ce monde déjà fou. ancien métier : Je bossais comme graphiste dans un studio de développement de jeux vidéo. ancien lieu d'habitation : San Francisco campement actuel : Pour le moment aucun de fixe... je me balade seule ou avec des petits groupes. groupe : blood in the streets crédits : schizophrenic

just survive somehow •

(001), Je suis l'unique fille d'une fratrie de quatre enfants. Mes frères ont été aussi protecteurs qu'ils ne m'ont pas épargnés, clairement ça a contribué à forger mon tempérament. (002), Jusqu'à mes vingt trois ans je me conformais à ce que l'on attendait de moi en tant que femme. Jusqu'à ce que je comprenne, durement, que les mecs avaient bien du mal à nous voir comme leur égale. J'ai cessé d'être cet objet qu'on voulait que je sois, et je me suis affirmée d'avantage. (003), La première fois que j'ai explosé la cervelle d'un rôdeur, j'ai gerbé mes tripes pendant toute l'heure qui a suivie. (004), Au début de l'épidémie j'ai naïvement cru que peut-être le monde avait un plan contre ce genre de truc. C'est rapidement parti en cacahuète, faut bien dire ce qui est... et dès les premiers mouvements de paniques à San Francisco je me suis barrée avec un groupe d'amis. (005), Je ne me sépare jamais de mes deux flingues. Je les ai baptisé Tik et Tak... un Beretta92 et un Glock. Me demandez pas lequel est Tik ou Tak j'ai pas eu le temps de décider. (006), On m'a parfois traité d'instable. Mais c'est un peu vague, non ? Ça veut dire quoi ? Que parce que je ne fonctionne pas exactement comme tout le monde je suis instable ? Ok il m'arrive de péter un plomb de temps en temps. Mais vous auriez mon histoire, vous seriez peut-etre pas mieux. (007), J'étais une vraie céréales addict quand le monde tournait encore à peu près rond. Je me damnerai pour un bol de céréales au chocolat, limite je frôlerai l'orgasme j'en suis convaincue. (008), Dans un groupe avec lequel j'ai tracé un peu la route avant d'arriver dans le coin, on m'avait donné l'adorable surnom de "l'agitée de la gâchette." il parait que j'avais tendance à avoir le doigt bien enclin à presser la détente. Je me suis calmée... enfin tant que je me sens pas en danger. (009), j'avais pris des cours de self-défense après mon agression, c'est maintenant que je suis la plus contente de les avoir pris. Ça et les séances de baston que mes frères me faisait endurer quand j'étais gamine. Bon j'avoue j'étais toujours partante. (010), La survie est la préoccupation majeure de notre époque. L'amour est, je pense, une vaste connerie. Ça fait mal, ça rend stupide... y'a encore quelqu'un qui y croit ? Encore plus aujourd'hui. Faut être taré pour se bercer avec cette illusion. Je ne m'embarrasse pas de sentiments, mais ça veut pas dire que je suis contre un peu de chaleur humaine de temps en temps. Homme, femme j'ai pas choisi de camp. Même si je préfère me tenir éloignée des hommes depuis que je sais qu'ils sont des loups surtout pour les femmes.



(indépendants) • depuis combien de temps êtes vous seul/en petit groupe ? Comment le vivez-vous ?

Depuis que j'ai quitté San Francisco... c'était y'a un petit peu plus d'un an. J'ai quitté la ville avec un groupe d'amis, on pensait que en dehors d'une ville on serait un peu plus à l'abris. La population étant moins dense, le vandalisme un peu moins fréquent. Bref on a essayé de sauver notre peau comme on pouvait. Le plan était pas si mauvais, on a réussi à rejoindre une base militaire. L'avantage c'est qu'on a pu y récupéré des armes et du matos pour camper, par contre pour l'aide c'était peine perdu. On était bien organisé, soudé et je pensais vraiment qu'on allait s'en sortir en montant notre propre camp à l'écart du bordel. Fallait tout réapprendre c'est clair mais l'instinct de survie revenait. Notre plus gros problème dans un premier temps ça n'a pas été les rôdeurs, c'était d'autres groupes. Y'en a qui comme nous voulaient juste survivre, essayer de s'en sortir et d'autres animer par une envie de destruction et de domination. C'est dans l'adversité qu'on voit de quoi sont capables les gens... du meilleur, mais surtout du pire. J'ai vu l'entraide et la solidarité, mais j'ai aussi vu la violence et l'horreur. J'ai perdu des amis, des compagnons de route. Certains sont morts d'autres j'en sais rien, ils ont juste disparus. Au début je cherchais toujours un nouveau groupe à rejoindre, ou au moins d'avoir un binôme. Et puis j'ai compris à mes dépends que la confiance ça devient un truc vraiment rare. Perso je ne donne plus la mienne, j'ai trop failli y laisser ma peau ! J'ai appris a devenir plus autonome, je pratique beaucoup le troc, mais j'évite de rester un peu trop longtemps quelque part. Ça fini toujours par péter de toute façon. Je vais de groupe en groupe, ça dure quelques jours et je continue de faire ma vie en solitaire. Avant d'arriver dans le coin, pendant trois mois je me suis vraiment retrouver complètement seule. Je suis arrivée là par hasard et sur ce coup là il a plutôt bien fait les choses parce que je commençais à être pas mal à sec. Je ne sais pas encore ce que je dois penser de ces deux camps rivaux, j'ai croisé des gens de l'un, des gens de l'autres... ils prêchent pour leur paroisse c'est normal. Ils défendent leurs intérêts mais j'ai pas envie de savoir qui a tort ou raison parce que je m'en fous. Je reste dans les parages parce que faut que je me pose... mon corps me lâche un peu je crois. J'essaye de négocier deux trois trucs en échange d'un peu d'aide que je pourrai donner. Je verrais bien où ça me mène.




Farting Carrots || NC
ft. ruby rose || personnage inventé

âge : J'compte plus depuis les 20 fuseau horaire : GMT +1 fréquence de connexion : 5j/7 où avez vous connu le forum : bazzart avis & suggestions : Pour l'instant des suggestions je n'en ai pas. Mon avis : j'aime le contexte, hâte de pouvoir l'exploiter. votre mot de la fin : Bloup


Dernière édition par Skye Lewis le Mer 7 Déc - 16:22, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : Ruby Rose
▴ inscrit le : 26/11/2016
▴ messages : 237
▴ points : 470
▴ crédits : breakfast club
MessageSujet: Re: Skye - You hit the ground first   Sam 26 Nov - 15:30

we are the walking dead
It's were my demons hide

Franchement à la loterie de l’existence je m’en suis plutôt bien tirée. Je suis née dans une famille aimante, soudée malgré ses difficultés parfois, croyante mais pas trop, stricte mais juste ce qu’il faut. Sur le papier y’avait tout pour que mon enfance, mon adolescence et ma vie plus tard se passent sous de bonnes augures. Ça avait bien commencé, seule fille dans une fratrie de déjà trois mecs ma place était toute particulière. La petite princesse de papa et maman, la petite chieuse aux yeux de mes frères mais ils m’adoraient. J’ai servi un peu de punching ball au plus jeune, forcément les deux premiers l’utilisaient lui donc il n’y avait pas de raison que la chaine s’arrête. Mais c’est toujours resté soft, et j’étais plutôt tête brûlée. Grandir entourée de garçons ça vous forge le caractère ! Leurs jeux étaient les miens, leurs amis étaient les miens et bien sûr en grandissant je ne voulais pas que cela change. Plutôt garçon manqué jusqu’à mes quinze ans j’ai fini par changer et me diriger vers le côté plus féminin de la force. Mes frères sont alors devenus particulièrement protecteur à mon égard, et je ne comprenais pas que subitement ils me voient comme une chose fragile. J’étais toujours moi, non ? Mais j’ai fini par comprendre ce qui avait changé, quand tout ces mâles qui avaient toujours fait parti de mon environnement se mirent, pour certains, à me regarder bien différemment que comme la petite sœur casse cou de leurs potes. J’ai compris dans leurs regards que le désir s’invitait à la fête, faussait la donne et modifiait les relations. J’oscillais alors entre le malaise et l’amusement, un ballet chaotique qui ne faisait que commencer.
Je venais tout juste de fêter mes dix sept ans lorsque mes parents ont décidé de divorcer. J’avais assisté à des disputes bien sûr, mais rien qui aurait pu me faire penser qu’ils en viendraient à se séparer. Je l’ai plutôt mal vécue, je tenais beaucoup à notre unité familiale cette belle équipe qu’on formait. Le clan Lewis, uni et indivisible. Tu parles… deux avocats, un juge, de la paperasse et l’unité n’était plus qu’un souvenir auquel se raccrocher pour se tenir chaud dans les moments de vide. Mes frères le vécurent tous différemment, chacun dans sa tranche de vie, plus autonome et surtout majeurs donc moins directement touchés. Moi j’ai dû choisir avec qui je voulais vivre, mais j’étais en colère autant contre l’un que contre l’autre, il était hors de question de prendre parti. Pour leur faire payer, je crois, et surtout parce que j’étais perdue j’ai dérapé vers une pente glissante. Moins de cours, plus de fêtes et c’était facile d’aller sur le campus où, Ryan mon frère le plus jeune, faisait ses études. Je n’ai pas été un cadeau pour lui durant cette période et plutôt un soucis permanent. Je jouais avec le feu, flirtais avec mes limites. C’était totalement débile mais surtout parfaitement en adéquation avec le bordel qu’il avait dans ma tête. Il m’a sauvé la mise deux fois où j’ai frôlé la catastrophe, notamment à cause de la drogue. Passer à un cheveu de l’overdose une fois et d’un viol la seconde… ça m’a fait réagir et je me suis calmée, surtout face à l’état de panique de Ryan. Je m’en voulais de le mêler à ça. A quoi bon me mettre en danger et l’embarquer avec moi dans mes folies d’adolescente perturbée ?
En acceptant d’être aidée, j’ai tenu le cap jusqu’à finir le lycée, avec un an de retard à cause de mes frasques. J’ai eu mon diplôme et sans doute parce qu’il voulait se racheter un peu mon père m’a payé mes études. La création, ça a toujours été mon truc et j’étais plutôt douée. Mais c’est quand j’ai rencontré les amis que je considérerais toujours comme les plus chers à mes yeux, que j’ai vraiment trouvé ma voie. Avec trois frères, les jeux vidéo je n’y ai pas échappé et j’adorais ça. Et quand on m’a fait comprendre que j’avais ce qui fallait pour peut-être en créer moi aussi un jour, j’ai signé tout de suite. Avoir un nouveau but dans ma vie m’a aidé à totalement sortir la tête de l’eau, mieux m’assumer malgré mes doutes face à certains aspects de ma vie. Pourtant je ne me facilitais pas la tâche en me propulsant à nouveau dans un milieu plus masculin que féminin. Mais je ne comprenais toujours pas pourquoi ça devait être un problème aux yeux de certains. J’ai fait place, parce que je ne suis pas franchement du genre à me laisser marcher sur les pieds, pas plus que je sois du style à me mettre à genoux pour une promotion. N’en déplaise à certains. Malheureusement il y en a qui tolère très mal le refus et encore plus d’être remis à leur place. Alors une lutte silencieuse s’est d’abord engagée, des esquives pour m’éviter des moments gênants, des gestes déplacés. Je me suis affichée comme forte et résistante, longtemps, trop peut-être. Mais je ne voulais pas avouer une quelconque faiblesse et donner l’illusion à ce type qu’il prenait l’ascendant sur moi petit à petit. J’ai tue mes craintes, fais semblant que tout allait bien et ça a été ma pire erreur. Trop fière pour admettre que j’avais besoin d’aide pour m’en sortir je me suis trainée moi-même vers l’Enfer. Et il a fallu une conclusion violente à cela pour que la vérité éclate, que je ne me taise plus. Mais c’était trop tard. Après avoir cru pouvoir combattre seule, rester digne, j’ai tout perdu avec cette agression. Malgré tout j’ai gagné aussi… de toute façon il fallait avancer.

Je ne dirais pas que ça m’a rendu parano, mais plutôt méfiante. Je me suis reconstruite autour des ruines qui avaient été laissé après cet épisode de ma vie. Honnêtement je m’en suis bien tirée. J’ai doublé l’épaisseur de ma carapace, ai accepté de voir des aspects de moi que je refoulais depuis trop longtemps, exorcisée mes démons de diverses manières. Je revivais vraiment depuis deux ans quand le grand merdier s’est annoncé. Mon premier réflexe ça a été de me tourner vers ma famille, c’était avec eux que je devais traverser cette crise. Mais je me suis retrouvée face à une réalité qui m’avait dépassée jusque là, tous avaient désormais eux aussi une famille qu’ils avaient construite. Une femme et des enfants à protéger… et j’ai eu l’abominable sensation d’être de trop au milieu du reste de leurs préoccupations. Ce fut une grosse claque, un abandon. Même mes parents semblaient me lâcher, répétant qu’ils préféraient rester à San Francisco, que tout irait bien. J’ai voulu les croire, quelques mois et puis l’épidémie s’est aggravée, les pillages, la violence ont redoublé et c’est avec la famille que je m’étais désormais choisie que j’ai pris la route. On était sept au départ de San Francisco, cinq hommes et deux femmes. Nous nous étions préparé autant que possible étant donné le contexte, en rassemblant du matériel et des provisions quelques jours avant le départ. Mais il fallait éviter d’éveiller les soupçons de certains groupes qui s’étaient improvisés leader de différentes zones de la ville. Il suffit de pas grand chose pour que les hommes retournent à l’état sauvage…
Je flippais… on flippait tous en fait. De chopper l’infection, de voir nos premiers rôdeurs, de devoir tuer. Nous n’en parlions pas mais chacun ressentait la tension de l’autre, et on essayait de parler avec légèreté mais c’était dur. Notre premier périple de groupe nous mena vers une base militaire en périphérie de la ville, bien sûr nous n’étions pas les seuls à avoir eu cette idée et c’est là bas qu’on a perdu notre premier ami. Le plus dur… pas parce qu’il comptait plus, juste parce qu’il a été le premier et qu’après c’est devenue une triste habitude que de croiser la mort de près. Nous savions qu’il valait mieux déguerpir avant qu’il ne se relève, aucun de nous ne voulions voir ça et devoir lui exploser la cervelle ensuite. On a été lâche mais c’était notre pote et on en aurait pas été capable. Plus les conditions sont devenues difficiles, plus les esprits déraillaient. Le groupe a fini par se morceler. Un autre ami est mort, les autres ont juste tracé une autre route que moi et je ne sais pas ce qu’il est advenu d’eux. Au fil du temps j’ai appris à m’adapter pour survivre, à ne faire confiance à personne et à gérer ma solitude. Parce que clairement il vaut mieux être seule que mal accompagnée… frôler la mort me l’a rappelé. Traversant des moments plus difficiles que d’autres, comme tout un chacun dans ce monde gangréné, j’ai parfois eu envie de mourir plutôt que continuer. La vigilance permanente ça bouffe une quantité d’énergie incroyable, l’épuisement a failli avoir raison de moi. J’ai quand même eu la chance de croiser des gens à qui il restait de l’humanité. On dirait que je n’ai plus foi en rien ni personne, parce que j’ai pas envie de me faire d’illusions, mais dans le fond y’a une petite partie de moi qui ne voit pas tout en noir.
Je n’ai pas d’autre choix que de poser mon sac à dos quelques temps dans le secteur de Fallon. Deux camps semblent être plus ou moins en conflit, loin de moi l’idée de me mêler de leurs affaires. J’ai juste besoin d’une pause, et puis je tracerai la route à nouveau. Pour aller où ? J’en sais rien. J’ai plus de but si ce n’est de ne pas crever, mais c’est un peu léger pour justifier une existence. Peut-être que je finirai par trouver ma place quelque part… peut-être. Pour ça faudrait qu'à un moment j'arrive à avoir moins peur des gens.



Dernière édition par Skye Lewis le Mer 7 Déc - 16:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ▴ Keys to the Kingdom.
▴ avatar : katheryn winnick.
▴ inscrit le : 29/10/2016
▴ messages : 570
▴ multi-comptes : absalon, joshua silas et evey.
▴ points : 534
▴ crédits : killer from a gang (avatar).
MessageSujet: Re: Skye - You hit the ground first   Sam 26 Nov - 15:36

bienvenue sur le forum :brille: :flirt: :flirt: :bed:
Bonne chance pour ta fiche, si tu as des questions, n'hésite pas :flirt: :brille: :brille: :tongue:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : sam claflin
▴ inscrit le : 05/11/2016
▴ messages : 166
▴ multi-comptes : le magicien d'oz.
▴ points : 409
▴ crédits : ISHTAR / astra.
MessageSujet: Re: Skye - You hit the ground first   Sam 26 Nov - 19:16

bienvenue parmi nous et bonne continuation pour ta fiche. I love you

je ne connais pas ton avatar, mais elle a l'air badass. :tongue: :tongue:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : eliza taylor.
▴ inscrit le : 07/11/2016
▴ messages : 747
▴ multi-comptes : nora & jax, team dc.
▴ points : 1427
▴ crédits : @my love (avatar), uc.
MessageSujet: Re: Skye - You hit the ground first   Sam 26 Nov - 21:23

bienvenuuuuuue :brille: :brille: :flirt:
bonne chance pour ta fiche :ange:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : Ruby Rose
▴ inscrit le : 26/11/2016
▴ messages : 237
▴ points : 470
▴ crédits : breakfast club
MessageSujet: Re: Skye - You hit the ground first   Sam 26 Nov - 21:36

Merci pour votre accueil :flirt:

Pour l'avat je suis pas encore totalement fixée :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ▴ Keys to the Kingdom.
▴ avatar : Andrew Lincoln.
▴ inscrit le : 24/10/2016
▴ messages : 510
▴ multi-comptes : Polly Brown et Liam Bakh -
▴ points : 772
▴ crédits : cosmic love +av
MessageSujet: Re: Skye - You hit the ground first   Sam 26 Nov - 22:56

BIENVENUE SUR LE FORUM :flirt: :gaa: :tongue: :cutie: :brille: :puppy: :hihi: si t'as besoin d'un peu d'aide pour choisir un visage, n'hesite pas I love you bon courage pour ta fiche, mp mp mp en cas de question :aw:

_________________

it's empty in the valley of your heart. the sun, it rises slowly as you walk away from all the fears and all the faults you've left behind. the harvest left no food for you to eat, you cannibal, you meat-eater, you see but I have seen the same, I know the shame in your defeat but I will hold on hope and I won't let you choke on the noose around your neck.@mumford and sons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : Ruby Rose
▴ inscrit le : 26/11/2016
▴ messages : 237
▴ points : 470
▴ crédits : breakfast club
MessageSujet: Re: Skye - You hit the ground first   Sam 26 Nov - 23:07

Merci beaucoup, j'hésiterais pas si besoin. :cute:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : James Franco
▴ inscrit le : 12/11/2016
▴ messages : 112
▴ multi-comptes : Annastazia
▴ points : 228
▴ crédits : Eden, tumblr
MessageSujet: Re: Skye - You hit the ground first   Dim 27 Nov - 12:03

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche :brille: :keur:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : Lauran Cohan
▴ inscrit le : 05/11/2016
▴ messages : 636
▴ multi-comptes : la funambule (sia).
▴ points : 1619
▴ crédits : wolfgang vava & endlesslove signa
MessageSujet: Re: Skye - You hit the ground first   Dim 27 Nov - 21:49

le choix était cool je l'ai adoré dans Orange :cutie:
elle est tellement belle cette fille ! En tout cas si t'as besoin d'avis pour une nouvelle tête hésite pas à nous demander :smile:
Bienvenue parmi nous :yay: :yay:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : Richard Harmon
▴ inscrit le : 19/11/2016
▴ messages : 434
▴ multi-comptes : Sexy Colin
▴ points : 1353
▴ crédits : Alaska
MessageSujet: Re: Skye - You hit the ground first   Dim 27 Nov - 21:59

Bienvenue et bon courage pour te trouver un avatar !!! Hâte de voir ce que ton personnage va donner !! :bg: :bg: :smile:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : Ruby Rose
▴ inscrit le : 26/11/2016
▴ messages : 237
▴ points : 470
▴ crédits : breakfast club
MessageSujet: Re: Skye - You hit the ground first   Lun 28 Nov - 13:52

Merci pour votre accueil :tinyheart:

Finalement j'vais rester sur mon premier choix d'avat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : willa freaking holland
▴ inscrit le : 29/11/2016
▴ messages : 293
▴ multi-comptes : evalia + livia.
▴ points : 798
▴ crédits : avatar; (c)hepburns. + sign; (c)anaëlle.
MessageSujet: Re: Skye - You hit the ground first   Mar 29 Nov - 5:32

bienvenue par ici, bonne chance pour ta fiche. :tinyheart:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : jenna coleman.
▴ inscrit le : 20/11/2016
▴ messages : 503
▴ multi-comptes : aucun pour l'instant.
▴ points : 820
▴ crédits : captain (avatar).
MessageSujet: Re: Skye - You hit the ground first   Mar 29 Nov - 6:39

ruby est un excellent choix :brille: :brille: bienvenue sur le forum, bon courage pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : Ruby Rose
▴ inscrit le : 26/11/2016
▴ messages : 237
▴ points : 470
▴ crédits : breakfast club
MessageSujet: Re: Skye - You hit the ground first   Ven 2 Déc - 17:46

Merci pour l'accueil :keur:

Est-ce que je pourrais avoir un petit délai pour terminer ma fiche ? Je pensais pouvoir finir aujourd'hui et puis j'ai pas eu le temps finalement.

Merci d'avance :angel:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ▴ Keys to the Kingdom.
▴ avatar : bob morley.
▴ inscrit le : 24/10/2016
▴ messages : 1057
▴ multi-comptes : joshua, jemma, evey et silas.
▴ points : 1893
▴ crédits : electric bird (avatar).
MessageSujet: Re: Skye - You hit the ground first   Mer 7 Déc - 23:35

je valide :ily: :ily:

félicitations, tu es validé(e) !
oueh, t'as trop la classe gros

Te voilà validé et en prime t'as des gifs rigolos, que demander de plus ? Si tu en veux plus des gifs va ici, c'est drôle (attention aux spoilers par contre). Bref sinon à part ça quoi faire quand on est validés ? Tout est très simple mon petit Tout d'abord, je te conseille d'aller voir dans le bottin des avatars, si on ne t'as pas oublié, parce que malheureusement, ça arrive des fois. Ensuite, tu peux aller te créer une fiche de liens, parce que se trouver des liens, c'est cool. Si ton personnage fait partie d'un camp tu peux aller recenser ton rôle, mais aussi ton habitation. Tu vas pouvoir également te renseigner sur le système de points et rejoindre, si tu veux, une des missions disponibles. Il t'es également possible de créer un scénario ou des pré-liens. Sur cette avalanche de liens assez chiants, on te propose d'aller jeter un coup d’œil dans le flood pour t'amuser avec les autres membres du forum. Pour finir, n'hésite pas à promouvoir le forum, ça peut aider et c'est fort sympathique :hearty:

Voilà :sheep: maintenant tu es validé, tu peux tracer ta route parmi nous :hiha: on espère vraiment que tu te plairas sur le forum et si tu as la moindre question, n'hésite pas à nous envoyer un petit message :nuage: :luvya: :sweet:

_________________
Even when it's dark, we're gonna shine.
I don't care what's behind us, No one dares to reminds us. I walked alone And there you found me. I was so cold But you surrounded Every single broken part me.Forgot who I could be All alone What I needed, What I needed was you, was you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadmanschest.forumactif.com
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Skye - You hit the ground first   

Revenir en haut Aller en bas
 

Skye - You hit the ground first

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Skye Lewis - Attention à la bombe !
» Underneath the ground ∞ 05/02 - 16:43
» Skye présentation
» Test de Haunting Ground ! Par Jane Aden
» Skye (Alias Daisy Johnson)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
dead man's chest :: 
SAVE THE LAST ONE.
 :: family matters :: Welcome to the Tombs
-
Sauter vers: