AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les morts ne sont pas la seule menace des survivants.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Les morts ne sont pas la seule menace des survivants.   Mar 29 Nov - 12:57

Jack Rhodes
une citation ici, mettre une citation, ce que vous voulez.

The Day Will Come When You Won't Be
nom : Rhodes prénom : Jack âge : Trente-cinq ans date et lieu de naissance : 13/04/1981, à Carson (Nevada). nationalité : Américain origines : Irlandais situation civile : Divorcé  ancien métier : Taulard, ancien flic ancien lieu d'habitation : Carson, Nevada campement actuel : Fernley groupe : The Next World crédits : Eovia + Tumblr  

just survive somehow •

(001), Ayant eut droit à une éducation stricte, Jack n'a pas eu le loisir de choisir sa propre voie professionnelle, ce sont ses parents qui ont choisis pour lui. Cette option ne le dérangeait nullement dans le sens où il aimait se retrouver au centre des espoirs que ses parents lui portaient. (002), Il ne s'est jamais réellement attaché à quelqu'un, il n'est pas un Don Juan pour autant, c'est seulement à l'age de 23 ans qu'il rencontra celle qui devient sa femme. Trois mois après leur première rencontre ils se marièrent et elle lui donna une petite fille. (003), En tant que flic, Jack était un homme de terrain et il a suffit d'une seule fois pour qu'il redescende du piédestal où il s'est soigneusement installé. Une intervention musclée lui a valut une balle de revolver sur le torse l'envoyant à l’hôpital et à l'écart de son service durant quelques mois. (004), Suite à un enchainement de problèmes, Jack commençait à avoir des sauts d'humeurs qui mit en péril la relation qu'il entretenait avec sa femme et qui était principalement lié à son problème physique. (005), Sa fille était un peu son petit trésor, sa plus grande réussite et pour cause la magnifique alchimie qu'il entretenait avec elle. Il n'hésitait pas à jouer avec elle, à rigoler, c'était vraiment fusionnel entre les deux au point de rendre jaloux son épouse qui n'avait pas droit à une telle proximité avec sa fille contrairement à lui. (006), 2013, la fille de Jack se fait enlever sur le chemin de l'école, un suspect a été identité, mais jamais il n'a été appréhendait. Pensant au pire, Jack rendit justice lui-même en traquant le suspect, il le tua ensuite avec son arme de service ce qui lui valut un tour en prison. (007), Sa femme lui annonça le divorce à l'époque où il se retrouva derrière les barreaux, pas un seul appel, une seule visite, rien. Ce fut compliqué à gérer pour lui, mais par chance l'épidémie a commencé à se propager lui permettant ainsi de prendre la fuite à la première occasion. (008), Volant une voiture au passage, Jack prit la fuite et finit par atterrir devant un camp fortifié qui lui refusa l'accès à cause de son air antipathique. Finalement, en continuant sa route il tomba sur un autre groupe qui l'accepta et lui donna le poste de "Nettoyeur". (009), Mystérieux sur bien des points et principalement son passé, Jack ne dévoile jamais rien de sa vie et excelle dans l'art de détourner les ragots afin de garder l'image qu'il a donné aux autres et qui lui a valut une bonne réputation appréciable. (010), Sa fille est-elle encore en vie ? Morte ? Perdue à quelque part ? Il n'en a aucune idée. Le fantôme du suspect qu'il a tué le hante toujours et de ce fait une grande question se bouscule en son fort intérieur: est-il quelqu'un de bien ?



(camps) • depuis combien de temps êtes vous dans votre camp ? Quel rôle avez vous dedans ?

Je n'ai plus vraiment la notion du temps depuis mon évasion de la prison, mais si je me base d'après les dires alors je dirai que ça fait quelques mois que je suis au camp de Fenley, surement depuis fin mai. Ça n'a pas été difficile de se voir intégrer au groupe, mais ce n'est pas pour autant que je me sens comme chez moi, je reste parce qu'il le faut...pour le moment. Ma connaissance des armes et ma carrure est assez bénéfique pour le groupe étant donné qu'ils m'ont assigné au poste de "Nettoyeur". Ce n'est pas dérangeant dans le sens où ça m'occupe l'esprit surtout depuis que je commence à avoir des hallucinations à cause de mon passé, de l'ignorance que j'arbore intérieurement à propos de la survie ou non de ma fille et mon ex-femme.



Tchitcho || Jack
ft. Tom Hardy || scénario (Polly Brown).

âge : 22 ans fuseau horaire : France fréquence de connexion : 5/7 où avez vous connu le forum : Top Site avis & suggestions : Pas pour le moment votre mot de la fin : Les zombies c'est la vie  :hola:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les morts ne sont pas la seule menace des survivants.   Mar 29 Nov - 12:57

we are the walking dead
UNE CITATION ICI, METTRE UNE CITATION, CE QUE VOUS VOULEZ.

Avez-vous la moindre idée de ce que c'est que de se faire diriger telle une petite marionnette consciente, mais dont l'envie de vouloir se rebelle ne se manifeste pas ? Non, une éducation à la dure comme celle-ci n'est pas ce qu'on peut appeler comme quelque chose de fréquente, en tout cas la sienne est assez inédite de son point de vu. Fils unique et chérit par des parents aimant tout particulièrement avoir les cartes en mains quant à l'avenir de leur fils, Jack n'éprouvait aucune animosité ou signe de rébellion face à l'autorité qu'il jugeait bien au contraire bénéfique. Que pouvait-il espérer de mieux que de se retrouver au centre de nombreuses discussions de façon involontaire ? Il était jeune, très jeune, insouciant, il aimait ça et en profitait tout en faisant en sorte de satisfaire les attentes de ses parents. Pari réussi ? En grande partie. Mais que serait un jeune enfant sans un coté téméraire le plaçant dans la catégorie des "généralités". Contrairement à ce qu'on pourrait penser Jack avait une vie privée malgré tout, dans le dos de ses parents. Valait mieux jouer sur deux tableaux et à ce niveau il excellait assez dans ce domaine pour son jeune age. A quoi bon s'inquiéter quand on sait qu'il arrivait à faire la part des choses. Une fois dehors il n'hésitait pas à fréquenter les gamins de son age et jouer à la balle, à cache-cache ou à bien d'autres jeux de ce style, quand il se trouvait à la maison les études passaient en premier, c'était un peu comme passer du blanc au noir. Le petit Rhodes avait tout intérêt à se tenir à carreau et éviter les problèmes -ou d'en créer- dans quel cas son père n'aurait pas hésité à le sermonner comme jamais. En tant que policier il avait la vision plutôt tranché du monde tel un point fixe impossible à déplacer ou à faire tanguer. Marcher droit était le mot d'ordre dans la maison familiale. Une excellente raison qui a poussé Jack à ne jamais dévier du droit chemin. Une aubaine et surtout un exploit pour un gamin.

Les enfants grandissent, ils murit...ou inversement pour certains, Jack lui fait partie de la première catégorie. Entre ses études et sa vie personnelle il ne laissait plus trop d'espace aux activités extérieurs, aux sorties, etc.... La tête dans les bouquins, il n'avait plus qu'un seul objectif: devenir à son tour un flic à l'image de son père qui était assez réputé dans le métier. Tout le monde le connaissait et pas seulement de nom, mais également parce qu'il venait souvent chercher Jack devant l'école. La classe que de monter dans une voiture de flic quand c'est votre père qui est au volant....enfin jusqu'à un certain age. Il entra en conflit avec ce dernier pour la première fois alors qu'il venait d'avoir 17 ans. Il avait dépassé le couvre-feu, un acte méritant une réprimande de taille que Jack eut des difficultés à accepter. Était-ce un signe précurseur de sa majorité approchant à grand pas ? Peut-être, peut-être pas. L'issue aurait été la même, une violente dispute eut lieu entre les deux, Jack partit en pleine nuit et partit sur un coup de tête dormir dehors. Un SDF, voilà ce qu'il était pendant deux jours. Aucune chance pour lui de retrouver l'envie de voir son père, de parler avec ou encore ne serait-ce que de le croiser, il était sur les nerfs et tout ce qu'il souhaitait c'était de la solitude. En vivant dehors on croise forcément des personnes peut fréquentables, Jack n'a pas échappé à la règle et s'est malheureusement embourbé dans des affaires louches comme des trafics de drogues, des vols mineurs, etc.... Bien vite il a commencé à regretté, mais il était trop tard, ils ne voulaient pas le laisser partir étant donné qu'il pouvait servir d’appât. Il a passé une journée à faire le sale boulot pour les dealers jusqu'à ce qu'une embuscade mette un terme aux illégalités du "groupe". Les flics se sont pointés et ont fait fuir une bonne partie des dealers. Son père était là, énervé contre lui et prêt à tout pour le ramener à la maison, mais alors qu'il était à quelques pas seulement de lui, un des dealers qui s'était caché tira sur le paternel qui s'effondra sous ses yeux, une balle dans la tête. Effondré, tétanisé, en colère, frustré, choqué, immobile, le cœur de Jack s'est mit à battre à vive allure tandis que son cerveau lui se déconnecta durant plusieurs minutes de la triste réalité l'ayant frappé en plein visage. Son père était allongé au sol, sans vie, lui à genoux, les larmes ruisselant petit à petit sur son visage à la fois fermé et décomposé. S'il n'avait pas agit ainsi son père serait probablement toujours en vie, il se sentait responsable, il était plus que peiné et rien ni personne n'a réussit à le raisonner. C'est donc à genoux au milieu d'une fusillade que Jack s'effondra.

La mort de Richard Rhodes brisa incontestablement le lien familiale qui unissait Jack et sa famille qu'ils le tenait pour responsable. Oh bien sur ils ne le disaient pas à vive-voix, mais les nombreuses insinuations en disaient long sur les pensées. Ses grand-parents coupèrent les ponts avec ce dernier, son oncle ne voulait plus entendre parler de lui tandis que sa mère tomba dans une dépression chronique qui ne faisait que s'aggraver avec le temps. Et lui dans tout ça ? Isolé, renfermé sur lui-même, Jack rentra dans un mutisme négatif qui ne pouvait qu’être mauvais pour son subconscient. Désolé il l'était, mais est-ce que ça ferait revenir son père ? Non, c'est à partir de ce moment qu'il s'est dit qu'exprimer les choses à haute-voix ne servirait pas à grand chose. Une autre option était envisageable: honorer sa mémoire afin de trouver une sorte de rédemption dans son geste. Travaillant jours et nuits pour décrocher son diplôme et finir flic, Jack se tua dans les nombreuses taches lui permettant d'accomplir son but. Un véritable forcené qui finit par réussir. A 22 ans il fut engagé officiellement comme une recrue dans le commissariat le plus proche de chez lui, là où son père travaillait. Une entrée en matière qui se fit assez facilement, faut dire qu'il avait la détermination à 100%.

Petit à petit il se fit une petite place parmi les autres et rencontra par ailleurs une femme lors de l'une de ses interventions. Celle-ci était victime d'un agresseur virulent nécessitant l'intervention des forces de l'ordre, assigné sur l'affaire il prit part à l'arrestation de l'agresseur puis de la surveillance de cette dernière afin de s'assurer qu'elle ne risquait plus rien. Cet accord a été accepté par les deux et une chose en entrainant une autre ils se sont revus à plusieurs reprises et au bout de quelque mois ils se sont mariés. Rapide ? Oui, mais l'alchimie entre les deux était inexplicable, incomparable, tellement fort que ça aurait pu fissurer n'importe quelle carapace. Ils étaient tellement complémentaires qu'il se sentait pousser des ailes, plus fort que jamais....un peu trop. Certes il y a eut la naissance de sa fille l'année suivante, mais ce lot de bonheur n'était que le préquelle d'un GROS lot de malheur. Se sentant sur un petit nuage, il a fallut d'une seule fois pour que Jack se fasse avoir. En effet, lors d'une énième intervention pour stopper un fourgon ayant servit pour le cambriolage d'une banque, Jack se fit tirer dessus -au torse- par un des cambrioleurs ce qui lui valut de se faire écarter quelques mois le temps de se remettre de sa blessure. Sauf qu'il est connu que plus tu t'investis dans ta vie professionnel plus tu dénigres ta vie personnelle au point de paraitre froid et dur avec soi-même ainsi que les autres. Ce qui était exactement le cas de Jack qui eut énormément de mal à rester comme ça sans rien faire à cause de sa foutue blessure, c'est un homme d'action qui avait besoin de reprendre du service...mais c'était impossible pour le moment. De nombreux sauts d'humeurs animaient son quotidien tout en déclenchant plusieurs disputes avec sa femme. Était-ce réellement une bonne excuse ? Non, il en était conscient, mais incapable de dire quoi que ce soit de rationnel. C'est seulement grâce à sa fille qu'il arrivait à s'adoucir un peu dans son comportement, elle était son monde, sa fierté, son plus beau cadeau et il lui rendait plutôt bien. Agissant comme un papa-poule avec elle, il allait jusqu'à jouer à la poupée avec pour l'amuser, pour la voir sourire, rigoler, heureuse. Il aurait tout fait pour elle quitte à devoir déplacer des montagnes. Un bonheur de courte durée en voyant un soir que sa fille ne rentrait pas de l'école à l'heure prévue. La panique commençait à s'emparer de lui, ce n'était pas normal, jamais elle était en retard et le fait que sa femme se mette à paniquer également n'arrangeait en rien les choses. Tentant de se calmer, Jack proposa de partir à sa recherche, il vagabonda dans tout les quartier et interrogea de nombreuses personnes. Ce qui en ressorti fut une description assez brève du jeune homme avec qui elle était partie à la sortie de l'école. Choqué par cette nouvelle, il partit faire un tour au commissariat pour signaler une disparition en fournissant la description du responsable. Un suspect identique se trouvait dans la base de donnée de la police, mais personne n'a jamais réussit à lui mettre la main dessus. Irrationnel à cet instant, Jack s'énerva contre ses collègues et dévoila une facette assez sombre et dégradant de sa personnalité. Personne ne touche à sa fille, ils arrivaient pas à l'appréhender, il s'en chargera lui-même. Comme promis il enquêta de son coté jusqu'à tard dans la nuit, laissant aux oubliettes le quota de sommeil dont il avait besoin. Une semaine, le temps exact qu'il a mit à retrouver la piste du jeune homme. Le traquant tel un sauvage, il ne retrouva pas sa fille, elle n'était pas là et autant dire qu'à ce moment il voyait rouge, très rouge. Jack battit à mort le jeune homme avant de lui coller une balle en plein cœur sous le coup de la rage et la tristesse.

Malheureusement, il n'a pas fallut longtemps avant que la police ne débarque et le prenne en joug pour utilisation illégale de son arme en plus du sang qu'il avait désormais sur les mains. L'avis a été tranché immédiatement: la prison. Les lois sont les lois, son supérieur était plus qu'intransigeant à ce sujet et il en payait les frais. Un accueil plus que glacial avec en prime quelques menaces à son égard, un comportement plus que compréhensif quand on sait qu'il a envoyé de nombreux individus en prison durant ses années de services. Et pour couronner le tout tel un coup de grâce inévitable, sa femme engagea un avocat pour divorcer, une annonce qui bouleversa un peu la vision des choses de ce dernier qui se montra de plus en plus violent avec les détenus qui cherchaient à la nuire. Ancien flic peut-être, mais la prison ne l'épargnait pas. Le bureau du directeur de la prison ainsi que l'infirmerie, ça il connaissait par cœur à force. Le gros inconvénient dans les allers-retours de ce genre est qu'il finit par accumuler des années en plus à pourrir derrière des barreaux.

*********

L'agitation était palpable, la tension à son paroxysme et l'atmosphère aussi tendue qu'un fil de barbelé au sein de la prison où était enfermé Jack. Que se passait-il ? Selon les infos transmises dans la cantine de l'établissement, les forces de l'ordre barraient les routes, ordonnaient aux civils d'éviter de sortir ou encore de se rendre dans de plus petites villes pour une raison qui lui était inconnu. C'est assis dans sa cellule qu'il attendait de voir ce qui se produisait, prenant son mal en patience il observait attentivement la réaction de chacun jusqu'à ce que les alarmes de la prison ne finissent par retentir à sa plus grande surprise. Un gros bordel prit forme, les détenus tentaient de fuir en organisant des émeutes. Pris en plein milieu étant donné son statut de taulard, Jack a du se débrouiller seul pour se frayer un chemin à travers la foule, à travers les gardiens et les détenus. S'il voulait vraiment s'en sortir il lui fallait écarter tout ceux qui se mettaient sur sa route et pour cause il assomma de nombreux gardes et détenus avant de réussir à trouver la sortie de la prison non sans mal.

Loin de se douter une seule seconde de ce qui se passait à l'extérieur, Jack reçut un coup de massue violent sur le crane en voyant le désastre se répandant dans les rues. Les actes de vandalismes devenaient de plus en plus fréquents, des émeutes impitoyables dominaient les forces de l'ordre qui commençaient à rompre face aux assauts des civils. Qu'est-ce qui a bien pu causer une telle chose ? Tentant le plus soigneusement possible les rues principales, l'ancien flic entreprit de rejoindre la maison familiale dans l'espoir de s'assurer au moins que sa femme était toujours là avant de partir à la recherche de sa fille. Se rendra t'il à l'évidence un jour concernant le destin de sa fille ? Non, pas s'il ne voit pas le corps de ses propres yeux et autant dire que personne ne lui fera changer d'avis à ce sujet. C'est donc avec une petite once d'espoir qu'il retrouva la maison familiale...vide. Où était-elle ? Aucune trace de sang, ni de lutte. La porte était fermée, donc elle pourrait au final se trouver n'importe où, mais la voiture était encore là. N'ayant rien à faire que de rester en vie à la différence de nombreux de ses anciens voisins qui visiblement sont morts assez récemment, Jack prit la voiture de sa femme et partit à sa recherche en parcourant le plus possible tout les recoins du Nevada. Le monde est large, mais il avait besoin de faire le tour du Nevada dans un premier temps.

Passant dans les stations essences ou les quelques boutiques avoisinantes pour se réapprovisionner, il ne manqua pas d'esquiver les survivants à proximité pour éviter les problèmes ou encore de se faire ralentir. La seule fois où il s'est arrêté c'est pour venir en aide à un jeune couple avant de reprendre la route. Le morts se firent de plus en plus présent après cette expérience, obligeant ce dernier à se barricader dans un vieux garage abandonné depuis probablement des années. C'était pas vraiment pratique, mais au moins il eut le temps de pouvoir planifier quelque chose, une approche plus subtile et réduire le champ d'action pour ses recherches. C'est donc en fuyant les rôdeurs qu'il finit par tomber sur un campement de survivants pas vraiment enclin à l'accepter. Tout ce qu'il voulait c'était un coup de main pour retrouver son ex-femme et pourquoi pas sa fille, mais au lieu de ça ils refusèrent son entrée, le renvoyant illico sur la route sans aucune autre explication. En colère, il comprenait cette décision à quelque part étant donné qu'il aurait probablement agit pareil, mais les rôles n'étaient pas inversés. Son salut il le trouva à quelques kilomètres plus loin lorsqu'un nouveau campement lui ouvrirent les portes.

Parlant très peu de son passé, il réussit malgré tout à se faire une place au sein du campement avec le temps, en prouvant qu'il n'est pas ici pour décorer même s'il a bien dit qu'il fait ça parce qu'il aura besoin d'un retour tôt ou tard. C'est quelqu'un de très franc et s'il fait exprès d'omettre certains détails sur son passé, il ne cache pas le fait qu'il doit retrouver deux proches et qu'il a besoin d'un coup de pouce. En contre-partie il met la main à la pâte surtout depuis qu'il a été nommé "Nettoyeur" au sein du camp, il se charge d'écarter la moindre menace s'approchant trop près du campement. Et comme s'il n'avait pas assez de problème comme ça, ce rôle lui a permit de faire la rencontre de Polly Brown. Cette fille était dans les vapes à proximité de plusieurs rôdeurs quand il l'a croisé, certes il aurait pu faire semblant de ne pas la voir, mais c'était plus fort que lui, il ne pouvait pas la laisser mourir même s'il ne la connaissait pas.

Sa décision a été rapidement prise, il a prit l'initiative de la ramener au campement pour qu'elle soit remise sur pieds. Sauf que s'il croyait qu'elle s'en irait ensuite, ses pensées se sont avérées fausses au moment où elle a commencée à lui taper la discute, à se confier à lui, à lui coller aux basques comme une sangsue. Sérieusement ? Il lui a sauvé la vie, mais il ne veut pas d'une pot-de-colle. Alors oui, Jack fait bien comprendre à Polly qu'elle lui prend la tête et qu'elle aille voir ailleurs à la place de les lui briser...en vain, elle revient toujours. Qui aime bien châtie bien, est-ce le cas entre les deux ? Il ne l'a jamais réellement avoué à haute-voix, mais il apprécie vraiment la jeune femme malgré son comportement et s'il faut aller au front pour la protéger il le fera.

Les morts, les vivants, sa fille, Polly... et ensuite ? Qu'est-ce qui peut bien mettre un véritable boxon dans le crane de Jack ? Sa situation actuelle au sein du camp ? Non. Depuis peu, le fantôme du prétendu kidnappeur de sa fille le hante comme s'il essayait de lui laisser un message, de communiquer avec lui. Devient-il fou ? C'est totalement absurde, pourtant il ne peut s’empêcher de se demander s'il est vraiment une bonne personne. Personne n'est au courant de ça, mais son comportement se fait probablement de plus en plus suspect et il ne serait pas étonnant que quelqu'un vienne à se poser encore plus de questions sur lui. Quel sera son avenir au sein du camp ? Avec les survivants de Fernley ?





Dernière édition par Jack Rhodes le Mar 29 Nov - 18:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ▴ Keys to the Kingdom.
▴ avatar : Holland Roden.
▴ inscrit le : 28/10/2016
▴ messages : 557
▴ multi-comptes : Rhett Mills et Liam Bakh -
▴ points : 707
▴ crédits : hepburns +av
MessageSujet: Re: Les morts ne sont pas la seule menace des survivants.   Mar 29 Nov - 13:49

BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE HIIIIH :flirt: :cutie: :brille: :tongue: :hihi: :hola: :keur: :aw: :perv: :kissou: I love you :creep: :ananas: :angel: :flower: :hii:
merci encore de tenter le scénario, ça me fait super plaisir et j'aime beaucoup ton début de fiche (et ça fait encore pluuuuuus plaisir, hih) (hâte que Polly se fasse rejeter comme une vieille chaussette :gaa: can't waiiiit) bon courage pour ta fiche, n'hésite pas si t'as la moindre question :bed:

_________________

you're lovin' on the psychopath sitting next to you, you're lovin' on the murderer sitting next to you, you'll think, how'd I get here, sitting next to you ? but after all I've said, please don't forget all my friends are heathens, take it slow, wait for them to ask you who you know please don't make any sudden moves, you don't know the half of the abuse. @twenty one pilots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : Lauran Cohan
▴ inscrit le : 05/11/2016
▴ messages : 636
▴ multi-comptes : la funambule (sia).
▴ points : 1619
▴ crédits : wolfgang vava & endlesslove signa
MessageSujet: Re: Les morts ne sont pas la seule menace des survivants.   Mar 29 Nov - 14:09

WELLLLCOMMME :hourra:
Hardy est bien sexy en tout cas :hehe: :hehe:
excellent choix de scénario ! Polly attend son Jack depuis un bail :ily: :ily: soo tu pouvais pas faire plus heureuse :red: :red: :red: tu verras ça vaut le coup :ananas: :ananas:
J'espère que tu te plairas parmi nous :coeur: je viendrais te quémander un lien surement :laugh: :laugh: entre idoles de Polly faut se serrer les coudes :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : eliza taylor.
▴ inscrit le : 07/11/2016
▴ messages : 747
▴ multi-comptes : nora & jax, team dc.
▴ points : 1427
▴ crédits : @my love (avatar), uc.
MessageSujet: Re: Les morts ne sont pas la seule menace des survivants.   Mar 29 Nov - 15:34

bienvenuuuuuue :flirt: tom, l'amoureux des chiens chieeens :brille: :puppy:
bonne chance pour ta fiche :eee: :amen:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les morts ne sont pas la seule menace des survivants.   Mar 29 Nov - 16:20

AH AH !!! :tongue: :): :creep: :red: :classe: :lèche: :youpi: :hourra:
Merci à vous trois pour l'accueil, vous êtes au Top !!! :hihi:

Polly -> Et je n'avais même pas encore commencer le début de mon histoire :tongue: Je sens qu'on va bien s'amuser même si tu es du genre maso à attendre impatiemment qu'elle se fasse rejeter xDDDDDDDD Promis je t'épargnerai pas :mdr:

Sam -> Que dire de Lauren :flirt: :brille: :pray: :baave: :bed: :classe: :coeur: Du coup on va monter le groupe des "SEXY PEOPLES" XD
Et ça sera avec plaisir pour un lien surtout si toi aussi tu es une de ses idoles x)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : Richard Harmon
▴ inscrit le : 19/11/2016
▴ messages : 434
▴ multi-comptes : Sexy Colin
▴ points : 1353
▴ crédits : Alaska
MessageSujet: Re: Les morts ne sont pas la seule menace des survivants.   Mar 29 Nov - 18:03

SUPER CHOIX DE SCENARIO! :hii:
Hardy est super sexy, et ce gif de Madmax, j'adore !!! :bed: :bed: :bed:
BIENVENUE !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : jenna coleman.
▴ inscrit le : 20/11/2016
▴ messages : 503
▴ multi-comptes : aucun pour l'instant.
▴ points : 820
▴ crédits : captain (avatar).
MessageSujet: Re: Les morts ne sont pas la seule menace des survivants.   Mar 29 Nov - 18:14

TOM :bed: :bed: :bed: :bed: :bed: et ce scénario, excellents choix :yay: :dead: :ily: bienvenue par ici, bon courage pour ta fiche :cutie:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les morts ne sont pas la seule menace des survivants.   Mar 29 Nov - 18:16

Merci à tout les deux les coupains :hola:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : Lauran Cohan
▴ inscrit le : 05/11/2016
▴ messages : 636
▴ multi-comptes : la funambule (sia).
▴ points : 1619
▴ crédits : wolfgang vava & endlesslove signa
MessageSujet: Re: Les morts ne sont pas la seule menace des survivants.   Mar 29 Nov - 19:17

Jack Rhodes a écrit:


Sam -> Que dire de Lauren :flirt: :brille: :pray: :baave: :bed: :classe: :coeur: Du coup on va monter le groupe des "SEXY PEOPLES" XD
Et ça sera avec plaisir pour un lien surtout si toi aussi tu es une de ses idoles x)
absolument, ou le groupe des harcelés par Polly ça marche aussi :hihi: :hihi: on a de la chance qu'elle soit mignonne dans le fond quand même :laugh: jt'enverrais un mp soon :lilheart;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ▴ Keys to the Kingdom.
▴ avatar : Holland Roden.
▴ inscrit le : 28/10/2016
▴ messages : 557
▴ multi-comptes : Rhett Mills et Liam Bakh -
▴ points : 707
▴ crédits : hepburns +av
MessageSujet: Re: Les morts ne sont pas la seule menace des survivants.   Mer 30 Nov - 10:20

félicitations, tu es validé(e) !
oueh, t'as trop la classe gros

petit mot de moa à toa : haaaan, tout est parfait, t'as vraiment bien cerné le personnage de Jack, hâte de voir ce que ça donne en rp franchement  :brille: que dire de plus ? si ce que vous deux, Sam et Jack, commencez pas à comploter contre ma Polly, ou elle va faire exploser le centre commercial  :gaa: JUST SAYING  :gaa:

Te voilà validé et en prime t'as des gifs rigolos, que demander de plus ? Si tu en veux plus des gifs va ici, c'est drôle (attention aux spoilers par contre). Bref sinon à part ça quoi faire quand on est validés ? Tout est très simple mon petit   Tout d'abord, je te conseille d'aller voir dans le bottin des avatars, si on ne t'as pas oublié, parce que malheureusement, ça arrive des fois. Ensuite, tu peux aller te créer une fiche de liens, parce que se trouver des liens, c'est cool. Si ton personnage fait partie d'un camp tu peux aller recenser ton rôle, mais aussi ton habitation. Tu vas pouvoir également te renseigner sur le système de points et rejoindre, si tu veux, une des missions disponibles. Il t'es également possible de créer un scénario ou des pré-liens. Sur cette avalanche de liens assez chiants, on te propose d'aller jeter un coup d’œil dans le flood pour t'amuser avec les autres membres du forum.  Pour finir, n'hésite pas à promouvoir le forum, ça peut aider et c'est fort sympathique  :hearty:

Voilà  :sheep: maintenant tu es validé, tu peux tracer ta route parmi nous  :hiha: on espère vraiment que tu te plairas sur le forum et si tu as la moindre question, n'hésite pas à nous envoyer un petit message  :nuage:  :luvya:  :sweet:

_________________

you're lovin' on the psychopath sitting next to you, you're lovin' on the murderer sitting next to you, you'll think, how'd I get here, sitting next to you ? but after all I've said, please don't forget all my friends are heathens, take it slow, wait for them to ask you who you know please don't make any sudden moves, you don't know the half of the abuse. @twenty one pilots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Les morts ne sont pas la seule menace des survivants.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les morts ne sont pas la seule menace des survivants.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» " La Seule Compagnie Dans tes Nuits de Pleurs sont les Etoiles, Elle brillent en toi et pour toi."
» la nuit tout les chats sont gris (PV felyndiira) (SUJET TERMINÉ)
» LES CRIS D'ALARMES DE MENACE DE DICTATURE SONT-ILS JUSTIFIÉS ?
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» Pourquoi les nègres sont-ils des xénophobes?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
dead man's chest :: 
SAVE THE LAST ONE.
 :: family matters :: Welcome to the Tombs
-
Sauter vers: