AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (melvin) all we do is hide away

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : willa freaking holland
▴ inscrit le : 29/11/2016
▴ messages : 293
▴ multi-comptes : evalia + livia.
▴ points : 798
▴ crédits : avatar; (c)hepburns. + sign; (c)anaëlle.
MessageSujet: (melvin) all we do is hide away   Dim 4 Déc - 8:05

all we do is hide away
MELVIN & TARYN
all we do is lie and wait. all we do is, all we do is lie and wait. all we do is feel the fade. all we do is, all we do is feel the fade. i've been upside down, i don't wanna be the right way round. can't find paradise on the ground

Ta jambe t’élance. C’est ce qui te réveille, tu penses. Ou c’est peut-être aussi les gazouillements du petit homme qui est endormi dans un petit lit juste à côté de toi. Tu as de la difficulté à ouvrir les yeux, et tu te sens lourde, terriblement lourde. Tu te dis que c’est sûrement l’effet des médicaments qui te donnent un mal de tête aussi intense avec tous ces autres symptômes. Tu te frottes les yeux, essayant de te redresser du mieux que tu peux dans le lit sans bouger ta jambe, prenant appui sur tes coudes. Une fois que tes yeux se sont ajustés à la lumière de la pièce, tu regardes partout autour de toi pour réaliser une fois de plus que tu es complètement seule, seule avec ce petit être que tu as trouvé récemment. Ton premier réflexe est de te pencher vers son petit lit, de t’assurer qu’il va bien. Et un sourire se forme automatiquement sur tes lèvres alors qu’il est là, les mains en l’air, curieux lui aussi de ce nouvel environnement. Tu as un peu perdu la notion du temps depuis que vous êtes arrivés à Fernley, Colin, le bébé et toi. Ta jambe t’empêche de bouger et requiert encore un changement de bandages à tous les six heures environ, non pas que tu es de quoi compter le temps qui passe. Et puis Colin, c’est plus vraiment Colin. Ou du moins, c’est encore lui, mais tu sais que quelque chose à changer. Il est confus, distant, différent. T’es incapable de mettre le mot sur ce qui se passe alors pour le moment, tu l’ignores. Tu fais comme si de rien était. Tu prétends que tout va bien dans ce monde où absolument plus rien ne fait de sens. Pour le moment, c’est plus facile ainsi. Plus facile de t’occuper de ta jambe qui te fait mal, de cette blessure qui doit cicatriser le plus rapidement possible pour que tu puisses te remettre sur pied. T’occuper d’une blessure que tu peux voir, c’est plus simple, c’est concret. T’occuper de ce petit garçon, qui n’est pas votre mais qui n’a plus rien, c’est plus simple aussi, car il est là, devant toi, sous tes yeux, tel qu’il est, sans aucune prétention. Elliot, un prénom que vous aviez choisi ensemble, Colin et toi, seulement quelques jours avant l’attaque, quelques jours avant votre arrivée ici. Mais Colin, et ce qui se passe dans sa tête, la manière dont ses pensées fonctionnent désormais, ce n’est pas simple, ce n’est pas concret, tu ne le vois pas, tu ne le comprends pas. Alors tu l’ignores. Et tant pis si ça te pète dans le visage à un moment ou un autre, pour le moment, tu choisis la facilité.

Tu échappes un grognement de douleur alors que tu t’allonges légèrement, faisant bouger ta jambe inévitablement, mais tu tentes d’oublier la douleur une fois que tes mains agrippent la peau chaude de l’enfant. Il est complètement concentré sur ton visage alors que tu lui offres de grands sourires, le collant contre ta poitrine alors que tu t’allonges à nouveau dans le lit. Tu ne sais pas ça fait combien de temps que Colin est sorti, tu ne sais pas il est parti où, mais tu essayes de ne te pas trop te poser de questions. Il est dans le camp, ça tu en es presque certaine. Il reviendra bien assez vite, ça aussi, c’est une des vérités que tu tiens pour acquis. Pour le reste, tu essayes de ne pas y penser. Tu te contentes de l’essentiel. Vous êtes encore vivants tous les deux, malgré tout, malgré toi. Tu échappes un long soupir, alors qu’une de tes mains s’occupe à flatter le dos légèrement humide d’Elliot. Tu sais qu’il est dû pour être changer, probablement pour être nourri aussi. Mais t’es incapable de te lever. Incapable de t’occuper de lui comme t’avais promis que tu t’occuperais de lui et ça, c’est un peu le pire de toute cette histoire. C’est la partie que tu as bien du mal à accepter, mais pour laquelle tu ne peux absolument rien faire. Il y a plusieurs personnes qui sont passées, certaines s’arrêtent pour s’occuper du bébé, d’autres pour venir te porter de quoi à manger. T’es surprise qu’on t’aide à survivre dans ce temps, mais tu es reconnaissante, plus que les mots ne te permettent de le dire réellement. Pour l’instant, tout ce que tu peux faire, c’est demander encore, un peu plus. Le temps de te remettre sur tes pieds et de pouvoir donner en retour. C’est le plan. C’est la seule chose qui te permet de garder la tête en dehors de l’eau. La seule chose qui te donne encore un peu d’espoir dans tout ça. « Allô? Y’a quelqu’un? » Ta voix résonne dans la petite pièce, et tu espères seulement qu’elle sorte un peu dans les couloirs des habitations, de façon à ce quelqu’un t’entende. « J’ai besoin d’aide, s’il-vous-plaît? Y’a un bébé avec moi! » Ce n’est peut-être pas la meilleure façon de procéder, mais vu l’état dans lequel tu es, tu n’as pas réellement d’autres choix. Alors tu restes là, à flatter encore et encore le petit, et tu attends. Le petit, il est doux, il est patient. Depuis que vous l’avez trouver, c’est à peine s’il pleure, à peine s’il se fait entendre. Comme s’il savait qu’il valait mieux pour lui de demeurer discret, de ne pas faire de caprices. Alors tu cris pour deux. « Allô? »

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : lee pace
▴ inscrit le : 04/11/2016
▴ messages : 207
▴ points : 892
▴ crédits : shiya + tumblr
MessageSujet: Re: (melvin) all we do is hide away   Lun 5 Déc - 18:29

all we do is hide away

Avoir peu de sommeil, c’est une habitude pour Melvin, en tant que pâtissier d’une part et par habitude d’autre part. Se lever à quatre ou cinq heures du mat, c’était une obligation, les pâtisseries, ça ne se prépare pas en deux minutes, il faut du temps pour les préparer, du temps et de l’amour. On ne peut pas faire quelque chose de mangeable si l’on est agacé, fatigué ou en colère. Alors ouais, se lever à quatre heures et être de bonne humeur, c’est difficile au début, mais avec le temps, ça devient une habitude et se lever à six heures pendant les vacances revient à faire une grâce matinée. C’est parfois gênant pour la vie de couple, mais Ezra et lui s’en sortaient assez bien… lorsqu’ils ne se disputaient en raison de leur mentalité opposée en ce qui concernait la vie en couple. Lui, il ne voulait ni d’enfant, ni de mariage… alors que l’autre rêvait de ces deux choses… non pas que Melvin n’aimait pas les enfants, au contraire. Mais il avait peur de reproduire les mêmes conneries que ses parents… Le schéma familial dans lequel il avait grandi était absolument chaotique. D’ailleurs, il n’avait jamais été attaché à ses parents, sa grand-mère avait été comme une mère pour lui et il avait dû se comporter très tôt en gamin mature et responsable pour s’occuper de son petit frère. C’était lui qui faisait la cuisine pour ce dernier lorsqu’ils n’étaient que tous les deux, il l’aidait à faire ses devoirs… il se comportait vraiment comme un grand frère exemplaire… Et ce comportement l’avait suivi, il était obligé de se comporter en grand frère avec tous les gens qui en avait besoin.

Quoi qu’il en soit, était donc levé, il n’arrivait à rester au lit à rien faire… avec un amant, ça aurait pu être intéressant de rester au lit… mais là, il vivait avec Evey et Liam… donc niveau intimité, on pouvait repasser. Il avait envie d’aller cuisiner, mais c’était peut-être un peu tôt et puis, niveau ingrédient, il ne pouvait pas vraiment faire ce qu’il avait envie… bientôt on allait lui demander de faire une salade de plantes carnivores… c’était un défi comme un autre… mais il aurait préféré faire des cupcakes ou des tartes… Mais dans les conditions actuelles… chipotait était un luxe qu’il n’avait pas… la race humaine allait-elle s’éteindre ? Peut-être que les dinosaures aussi avaient disparu comme ça ? Des zombiesaurus mangeaient les dinos en vie et la simple griffure ou morsure changeait les dinos sains en dino zombies… il partait un peu loin là… mais en même temps, penser des conneries lui changeait les idées… il aurait donné cher pour pouvoir regarder Jurassic Park en mangeant du pop-corn… Enfin bref, il fut sorti de ses pensées en entendant quelqu’un appeler. Ça venait de la boutique où se trouvait Taryn. Il savait qu’elle était blessée et qu’en plus, elle avait un bébé avec elle… ce n’était donc plus le moment de penser de la merde. Il se dirigea vers la boutique en question. « Qu’est-ce qui se passe ? Tu as un problème ? » Il hésita un peu avant d’entrer, mais en même temps, si elle avait appelé de l’aide, ce n’était surement pas pour qu’il reste à la porte comme un con.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : willa freaking holland
▴ inscrit le : 29/11/2016
▴ messages : 293
▴ multi-comptes : evalia + livia.
▴ points : 798
▴ crédits : avatar; (c)hepburns. + sign; (c)anaëlle.
MessageSujet: Re: (melvin) all we do is hide away   Mar 6 Déc - 7:52

all we do is hide away
MELVIN & TARYN
all we do is lie and wait. all we do is, all we do is lie and wait. all we do is feel the fade. all we do is, all we do is feel the fade. i've been upside down, i don't wanna be the right way round. can't find paradise on the ground

Tu te sens complètement idiote, a crié comme ça, a attendre que quelqu’un t’entende et vienne te donner l’aide dont tu as désespéramment besoin. T’as toujours été plutôt douée, pour subvenir à tes propres besoins. Ou du moins, douée pour pouvoir compter sur Colin en cas de besoin, depuis le début de cet enfer. Mais depuis que vous êtes arrivés à Fernley, Colin, il est pas toujours là, pour pouvoir t’aider. Ou pour vouloir, cette partie, elle est un peu moins clair dans ton esprit. T’aimerais tellement ça comprendre ce qui se passe dans son esprit, comprendre comment il voit les choses maintenant, depuis l’attaque. Ce qui a changé, ce qui est encore pareil. Car pour l’instant, t’as l’impression que tout est en attente et tu ne sais pas comment te positionner face à lui et ça, ça te fait mal, tellement mal. Peut-être même encore plus mal que cette jambe qui t’élance sans cesse. Tes yeux tournent dans la pièce, tu regardes partout, même si tu commences à être franchement familière dans ce décor. Tu sais où sont chacune des choses dont tu as besoin, même qu’à force d’admirer les murs, tu connais chaque petite tâche, chaque petite partie de peinture décoller, tous. Aucun détail qui ne peuvent être pertinent malheureusement, mais qu’est-ce que tu es censée faire d’autre, couchée dans un lit, incapable de bouger. Tu peux sentir Elliot qui s’impatiente sur toi, alors qu’il se met à bouger un peu plus, ses pleurs commençant doucement, mais tu le sais que si quelqu’un n’arrive pas très bientôt, ce sera la crise de larmes du siècle et tu seras prisonnière, incapable de faire quoique ce soit pour pouvoir le consoler en dehors de ces quelques crises qui ne le rendent pas plus confortable. « Shhh, shh, baby boy. » Tu essayes de le bercer du mieux que tu peux, même si coucher la tentative est plutôt minable. Puis tes yeux se lèvent alors que tu aperçois une silhouette prendre place dans l’entrée de la chambre/boutique où tu es depuis trop longtemps déjà il te semble. Ton regard croise celui d’un homme que tu as déjà croisé, tu es presque certaine qu’il est déjà venu te porter à manger dans le passé, mais dans l’immédiat, t’es incapable de mettre un nom sur le visage. Mais à la limite, c’est sans grande importance. C’est quelqu’un, quelqu’un qui te semble gentil. Quelqu’un qui semble prêt à aider, et dans les temps qui courent, c’est quelque chose de rare. « Qu’est-ce qui se passe? Tu as un problème? » Un sourire se place sur ton visage, tu essayes d’être la plus accueillante possible, même si ça fait des jours que tu n’es pas sortie de ce putain de lit. Des jours que tu rêves d’une douche et d’un peu d’eau chaude qui coule le long de ton corps. Des jours que tu rêves de ne plus avoir mal. Des jours que tu rêves à mieux dans un monde où tout est toujours pire. Mais ça, ce sont les non-dits. Les choses qu’on cache derrière quelques plaisanteries et des sourires plus ou moins convaincants pour se faire croire qu’on est encore vivant. Que nous ne sommes pas seulement en train de voler du temps à une vie, à un monde qui ne nous appartient plus. Tu te redresses légèrement, pour pouvoir regarder directement l’homme qui se trouve toujours dans cet entre deux, un pas à l’intérieur, mais toujours ce pas à l’extérieur. C’est comme ça qu’on vit désormais, jamais sûr à cent pour cent des choses et des places dans lesquelles on s’aventure. « Pas un problème vraiment. Juste besoin d’un peu d’aide avec le bébé. Elliot. » Ton regard descend sur le bambin dont les pleurs se font de plus en plus bruyants. « Il aurait besoin d’être changé, mais j’suis incapable de bouger. Blessure à la jambe et tout ça. » Tu lèves légèrement la couverture, laissant voir ta jambe ainsi que le bandage qui en recouvre le trois quart. D’un signe de la tête, tu lui montres où se trouves le linge propre ainsi que les quelques couches lavables que vous avez pu trouvé. « Il y a un peu d’eau dans une bouteille au fond de mon sac. » Tu pointes ton sac du doigt, et puis tu réalises qu’il n’a même pas encore accepté de t’aider. Peut-être qu’il est en route vers ailleurs et qu’il n’a pas le temps. Peut-être même qu’il n’a pas du tout envie de changer un bébé souillé, qui le blâmerait vraiment. « Si tu veux hen, te sens pas obligé ou rien. Mais ça m’aiderait vraiment. » Et puis tu lui offres un autre sourire. C’est tout ce que tu peux lui donner en échange de toute façon.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : lee pace
▴ inscrit le : 04/11/2016
▴ messages : 207
▴ points : 892
▴ crédits : shiya + tumblr
MessageSujet: Re: (melvin) all we do is hide away   Mar 6 Déc - 14:16

all we do is hide away

Besoin d’aide avec le bébé ? Hum… pas sûr que le grand brun soit la personne la plus qualifiée pour ça. Dans la tête de Melvin, ça bugait grave. Si on lui avait demandé de dompter une licorne magique ou un dinosaure, ça lui aurait semblé être plus simple que de changer un bébé… Okay en tant que pâtissier, il était minutieux, appliqué et délicat, mais quand il loupait un gâteau il le refaisait, ça n’avait comme conséquence qu’une légère perte (et au pire il pouvait le manger lui, le gâteau loupé), mais un bébé, c’était un être vivant, fragile et il avait l’impression de pouvoir le casser facilement avec ses grandes paluches. Okay cool, zen, tout allait bien se passer… et puis, il ne pouvait pas aller réveiller Evey pour qu’elle s’occupe du bébé à sa place, ce ne serait pas franchement sympa… même si connaissant la blondinette, elle serait ravie de s’occuper du poupon. Bon, ça ne devait pas être si compliqué quand même… Si ? Le grand brun inspira un grand coup et attrapa le matos, l’eau, les couches… il ne fallait surtout pas qu’il pense au caca… nan il devait penser à des petits papillons virevoltants et se posant sur de jolies fleurs… des plantes carnivores qui bouffaient les petits papillons pour le ramener à la réalité. Pourvu qu’il ne vomisse pas… ce ne serait vraiment pas digne. « Heu… je veux bien essayer hein… mais je n'ai jamais fait ça… donc c’est un peu panique à bord dans ma tête… j’imagine que si n’importe qui peut le faire y a pas de raison que je ne puisse pas… » Il tentait de s’en convaincre lui-même.

Okay, pas de panique. Tout va bien se passer Melvin. Il attrapa le petit bout de chou avec la peur de lui faire du mal ou de laisser tomber… et le posa ensuite sur ce qui servait de table à langer… et maintenant ? « Hum… et maintenant ? » Il observa le bébé un peu sceptique, comment ça s’ouvrait ces couches à la con ? Finalement, avec un peu de logique Melvin trouva le truc. Laissant apparaître le Graal : un gros tas de merde smaragdin… le pâtissier avait envie de tirer au cœur mais pris sur lui … comme la première fois qu’il avait dû dépecer un animal pour pouvoir manger… c’était des trucs qui lui filaient la gerbe… mais il fallait encaisser hein. « Euh… je suppose que l’eau c’est pour nettoyer ses fesses ? Il y a un linge pour ça ? » Melvin devait avoir l’air totalement perdu et vu comme il était expressif, la brunette ne devait pas avoir de mal à le deviner. En même temps, il avait prévenu : c’était la première fois de sa vie qu’il faisait ça… il n’avait pas de bébés dans son entourage proche et quand bien même on élargissait à l’entourage au sens large, on ne lui aurait jamais demandé de changer un bambin, parce qu’il ne savait pas le faire… si Ezra l’avait vu, là avec ce bébé, il se serait vraiment foutu de sa gueule… l’autre aurait été bien plus à l’aise dans le rôle de parent que lui, ça ne faisait pas l’ombre d’un doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : willa freaking holland
▴ inscrit le : 29/11/2016
▴ messages : 293
▴ multi-comptes : evalia + livia.
▴ points : 798
▴ crédits : avatar; (c)hepburns. + sign; (c)anaëlle.
MessageSujet: Re: (melvin) all we do is hide away   Mer 7 Déc - 1:09

all we do is hide away
MELVIN & TARYN
all we do is lie and wait. all we do is, all we do is lie and wait. all we do is feel the fade. all we do is, all we do is feel the fade. i've been upside down, i don't wanna be the right way round. can't find paradise on the ground

Tu ne peux t’empêcher d’échapper un petit rire alors que tu scrutes le visage du jeune homme qui se tient toujours dans l’embrasure du magasin. Tu es en train de lui parler de changer un bébé et si on se fie à son visage, c’est plutôt comme si tu venais de lui demander de désamorcer une bombe. Tu oublies que ce n’est pas tout le monde qui sont à l’aise avec les bambins. Pour toi, c’était venue tellement naturellement de t’occuper d’Elliot, même dans des conditions de vie aussi chaotiques que tu avais lorsque tu étais encore à l’extérieur du camp, à devoir survivre au jour le jour sans savoir si aujourd’hui serait la dernière fois que tu vois le soleil se levé. Dans tous les cas, tu ne pensais pas que dans les temps qui courent, quelqu’un serait aussi déstabilisé par le simple acte de changer une couche souillée, et pourtant. Tu l’avais devant toi que ça pouvait être le cas, aussi amusant et ironique cela pouvait-il sembler. « Heu.. je veux bien essayer hein.. mais je n’ai jamais fait ça.. donc c’est un peu la panique à bord de ma tête.. j’imagine que si n’importe qui peut le faire y a pas de raison que je ne puisse pas.. » Tu hoches positivement de la tête, ce sourire un peu taquin toujours collé sur les lèvres. Malgré la douleur, tu bouges un peu tes jambes, te forçant à t’asseoir sur le bord du lit pour avoir une meilleure vision de ce qui se passe. Il a tout le matériel en main, déjà une bonne étape en soi. Mais la manière dont il regarde le petit, comme s’il allait soudainement se changer en monstre, ça a quelque chose d’un peu priceless, même si tu fais ton possible pour ne pas te moquer de l’homme. « Tu vas voir, une fois qu’on le fait une fois, on comprend que ça a rien de bien sorcier. » Tu essayes d’être encourageante, car tu n’as pas envie de le faire fuir. Même après qu’il ait changé Elliot, t’aimerais bien qu’il reste un peu. Histoire que tu aies de la compagnie, quelqu’un à qui tu pourrais parler qui serait en mesure de te répondre autre chose que quelques babillements. « Hum.. et maintenant? » Un autre sourire, un autre rire. Il rend ça vraiment trop facile avec cet air apeuré et l’incompréhension face aux étapes pourtant si simples. « Défais les côtés. C’est une couche jetable, alors t’as qu’à décoller les collants et l’enlever. Même pas besoin de regarder le cadeau qu’Elliot t’as fais. Tu l’as mets en boule et tu l’as jette. La poubelle est juste à côté de toi, à ta droite. » T’essayes d’être la plus précise possible sans être infantilisante pour autant, mais tu sais qu’avec tes petits commentaires ici et là, tu n’aides pas vraiment à la tâche. Mais tant pis. Ça te fait rire et tu peux quand même espérer que ça détende l’atmosphère.

Et puis quand il avait ouvert la couche, t’avais eu un aperçu de l’odeur et tu ne pus t’empêcher de mettre une main devant ton visage, en partie pour couvrir l’odeur, mais aussi pour t’empêcher d’éclater de rire complètement. Ouais, l’homme, il avait eu le droit à tout qu’un cadeau pour sa première couche changée. Cette situation, elle ne pouvait pas être plus ridicule, et pourtant, avec chaque minute qui passait, quelque chose d’autre se rajoutait, rendant le fou rire bien difficile à éviter. « Euh.. je suppose que l’eau c’est pour nettoyer ses fesses? Il y a un linge pour ça? » Tu fais signe que oui de la tête, pointant un petit sac de lingettes humides. C’est une gamine qui est venue te porter ça il y a deux ou trois jours. Elle a dit qu’elle en avait trouvé quelques paquets dans une ancienne pharmacie et que comme il n’y avait pas beaucoup de bébés dans le coin, elle pourrait t’en apporter plus si tu en avais besoin. Ça te faisait tout drôle, de réaliser qu’ici, les gens ils cherchaient pas à te faire du mal. Au contraire, tout le monde semblait prêt à mettre son grain de sel pour te venir en aide, et tu ne savais pas encore comment tu allais faire pour démontrer ta gratitude. « C’est une gamine qui m’a apporté ça. J’croyais jamais être si heureuse de voir des lingettes humides de toute ma vie. » Tu le regardes faire, et plus les secondes passent, plus il semble à l’aise dans ces mouvements. Il y a encore de l’hésitation et une trace de dégoût sur ses traits, mais tu n’en prends pas considération, t’es seulement contente d’avoir un peu d’aide. « Merci. J’crois que le petit monsieur, il va être bien plus confortable maintenant. » Tu prends une grande respiration. Si tu ne dis rien de plus, l’homme il va se contenter de rhabiller Elliot et de te le redonner, puis probablement qu’il va courir bien vite en dehors de ta chambre avant que tu ne lui demandes quelque chose d’encore plus farfelu, genre d’allaiter le bébé lui-même. Mais avant même que tu ne prennes le temps d’y réfléchir, t’as ouvert la bouche à nouveau. « Ce n’est pas le mien. Elliot. Ni celui de mon mari. J’veux dire, ce n’est pas notre enfant biologique. » Ton sourire diminue légèrement, malgré toi. Parce que si t’es vraiment contente de savoir qu’il est dans ta vie maintenant, tu ne peux t’empêcher de ressentir une douleur au niveau de ta poitrine quand tu penses à ses parents. Ceux qui sont morts, ou peut-être seulement égarés. Ceux qui ne le verront pas grandir, mais qui l’ont mis au monde. « On l’a retrouvé dans une maison abandonnée, à quelques kilomètres d’ici. C’est pour ça qu’on voulait venir à Fernley. Pour lui. »

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : lee pace
▴ inscrit le : 04/11/2016
▴ messages : 207
▴ points : 892
▴ crédits : shiya + tumblr
MessageSujet: Re: (melvin) all we do is hide away   Lun 9 Jan - 20:08

all we do is hide away

Franchement, Melvin était content de ne pas être papa. Il n’avait rien contre les bébés ou les enfants, mais c’était de l’entretien ces petites choses-là. Ses parents auraient peut-être dû penser comme lui avant de faire des gosses… mais bon, il était heureux d’exister. Le problème, ce n’était pas qu’il soit né. C’était ses géniteurs étaient de mauvais parents. C’était assez mal vu de juger ses vieux comme ça, mais franchement, il y a des gens qui ne sont pas faits pour être parents, c’était le cas des siens. Et il était convaincu que c’était aussi son cas. Il avait beaucoup souffert de l’absence de ses géniteurs, il n’avait jamais voulu imposer ça à un enfant, car c’était connu, on reproduisait souvent le schéma familial. Alors autant ne pas tenter le diable. Mais bon, au moins, changer une couche était à sa portée… Même s’il était content de ne devoir le faire qu’une fois dans sa vie… en théorie. Vraiment, être papa, il laissait ça aux autres… Et puis, vu les conditions actuelles, ce n’était pas d’actualité, la vie de famille. Qui voudrait en fonder une, de famille, dans ce monde apocalyptique ? Melvin acquiesça lorsque Taryn affirma que l’enfant serait mieux maintenant… Normal, avoir la merde au cul, ce n’était agréable pour personne. Il rhabilla donc l’enfant en faisant attention de ne pas l’abîmer… Les grandes paluches du pâtissier comparées à celles du bébé, c’était un sacré contraste. Melvin n’était pas hyper à l’aise… Evey aurait fait ça tellement mieux que lui… Il la voyait bien maman poule… avant la zombification du monde.

Il attrapa donc le bambin délicatement alors que la jeune femme racontait comment elle avait trouvé l’enfant. Il avait eu de la chance de tomber sur des humains avant de tomber sur des zombies… d’ailleurs, le grand brun se demanda si les bébés pouvaient être zombifiés eux aussi. C’était assez gore, il chassa cette question de sa tête aussi vite qu’elle y avait popée. C’était gentil de la part de Taryn et de son mari de l’avoir adopté… certaines personnes n’auraient eu aucun scrupule à passer leur chemin… et en même temps, c’était facile de comprendre qu’on ne veuille pas prendre de risque de se promener avec une bombe à retardement qui peut se mettre à pleurer n’importe quand et attirer les zombies… en plus, ça faisait une bouche de plus à nourrir… Melvin… lui… il ne savait pas comment il aurait réagi. Il était heureux de ne pas avoir eu à faire face à ce genre de dilemme. « Tout le monde n’aurait pas agi de la sorte… et malheureusement, c’est difficile de juger vues les conditions actuelles. » Affirma-t-il alors qu’il rendait le bambin à sa… mère adoptive. « Et ta jambe, ça va ? T’as besoin de quelque chose . » Bon, tant qu’elle ne lui demandait pas de chanter une berceuse au petit, il était prêt à faire aider, c’était dans sa nature… mais s’il chantait un truc, le bébé se mettrait à chialer. Il voulait bien lui préparer un petit déj si elle avait faim, ça c’était dans ses cordes au moins.


HJ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (melvin) all we do is hide away   

Revenir en haut Aller en bas
 

(melvin) all we do is hide away

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Melvin.
» Ice Memories (PV-Melvin)
» Bonne fête, Hide-hime. [Pv]
» [Mai] Taeyang Hide Doubt Version
» All we do is hide away {Dranna}
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
dead man's chest :: 
NEVADA, THE SILVER STATE.
 :: fernley town :: le camp de fernley :: les boutiques
-
Sauter vers: