AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lyle Phelps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : Travis Fimmel
▴ inscrit le : 13/12/2016
▴ messages : 14
▴ multi-comptes : Nope
▴ points : 110
▴ crédits : Bangbang
MessageSujet: Lyle Phelps    Mar 13 Déc - 21:59

Lyle Phelps
The walls are a funeral, I run with ghosts

The Day Will Come When You Won't Be
nom : Phelps. prénom : Lyle. âge : 27 ans date et lieu de naissance :  Californie le 9 juin 1989 nationalité : écrire ici. origines : américain. situation civile : célibataire  ancien métier : policier ancien lieu d'habitation : Los Angeles campement actuel :Fernley groupe : the next worldcrédits : By Bangbang  

just survive somehow •

(001), Lyle s'étale pas trop sur sa vie passé du moins pas facilement. Il reste réservé à ce sujet. (002), Il se cache derrière  un peu d'humour et son mystérieux charme pour éviter de se rappeler et se confronter trop brutalement à la réalité. (003), C'est un mec qui ne veut rien devoir à personne, il fera ce qu'il faudra pour sa survie et celle du groupe. La priorité au groupe le reste après si on peut encore s'en occuper. (004), Un petit penchant pour l'alcool s'installe progressivement et il se déteste lui même pour ça. (005),Il a du achever sa famille transformé en morts vivants.(006),  La plupart des gens apportent beaucoup d'importance à mon visage nottamment à mon regard. Mes yeux se plissent légèrement quand je me focalise sur quelque chose ou quelqu'un en particulier. (007), Derrière ce faciès froid et cette apparence de brusque qui peut impressionner et faire peur à la plupart des gens se cache un esprit complexe. (008), Lyle est ambitieux dans ses choix, dans ses convictions et ses attentes auprès des personnes qui l'entourent. (009), Il garde en lui un principe moral qui se détériore au fur et à mesure que le temps passe. (010), Il se réserve une balle si jamais ça tourne mal.



(camps) • depuis combien de temps êtes vous dans votre camp ? Quel rôle avez vous dedans ?

Cela fait quelques semaines que j'ai rejoint ce groupe et j'ai tout de suite sentis que quelque chose semblait clocher. Non pas que leur système de contribution et d'entraide ne me sciait guère et ne convenait pas pour un déboussoler cherchant à se faire oublier et passé à autre chose telle que moi. Non il y avait autre chose et j'allais assurément en apprendre d'avantage avec le temps. Pour l'heure actuellement je suis un récupérateur, c'est bien beau de défendre des murs mais se ne sont que des murs et les survivants qui risquent leurs peaux dehors ont forcément besoin de mecs et de nanas pouvant sauver leurs culs en cas de pépin. Des personnes comme moi du moins si je me fais pas buter avant pour autant. Peu de gens me connaissent encore véritablement à vraie dire j'ai pas trop envie de raconter ma vie et de m’attacher aux gens, pas maintenant pas pour me réveiller et voir tous ceux que j'aime rejoindre les cadavres rampants, les achever, pleurer sur leur tombe et continuer à vivre comme si rien n'était finalement.




Bangbang || Thomas
ft. Travis Fimmel || personnage inventé.

âge : 24 ans fuseau horaire : France métropolitaine  Paris fréquence de connexion : 5/10 la moyenne quoi où avez vous connu le forum : Ma licorne badass qui botte des culs  ma proposer de venir je sais je suis en retard. avis & suggestions : J'espère que vous aimez le chocolat votre mot de la fin : Hi i'm Lyle  :huhu:


Dernière édition par Lyle Phelps le Mer 14 Déc - 17:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : Travis Fimmel
▴ inscrit le : 13/12/2016
▴ messages : 14
▴ multi-comptes : Nope
▴ points : 110
▴ crédits : Bangbang
MessageSujet: Re: Lyle Phelps    Mar 13 Déc - 22:01

we are the walking dead
Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu'au jour où être fort reste la seule option

« Quelques soient les épreuves, les difficultés, les douleurs que tu aies traverser sache que les gens ne s'en contenteront pas. »
Je suis issu d'une famille modeste, soudée, aimante et fière. Je suis l'aînée de deux sœurs dont je ne pourrais effacer leurs visages de mon esprit lacéré par les remords, le chagrin et la culpabilité. Très jeune déjà mes parents m'apprenaient que la vie pouvait être belle, pleines de surprises et d'un bonheur aussi simple qu’éphémère. Le passé me hante chaque nuit ou le vent porte à mon oreille leurs voix si bien que je n'arrive plus à trouver le sommeil. Une famille modeste mais généreuse je n'ai jamais manqué de rien, le sens du partage, la bienveillance et la tolérance étaient les qualités d'une mère qui avait plus que de raison connue une misère dont elle voulait à tous prix préserver ses petits. Quant à mon père il était un homme grand, drôle faisant abstraction de la noirceur et de la dureté de la vie. Je n'étais qu'un enfant et en ce qui concerne souvent l'aîné et le premier né d'un foyer il n'y a pas de place pour l'échec. Depuis toujours j'ai profondément souhaité devenir quelqu'un d'important parmi les plus discrets. Je voulais rendre mes parents heureux, fière, les rassurer et leur faire prendre conscience que je saurais me débrouiller seul une fois le moment venu. J'ai vécu mon enfance à travers cette exigence, cette envie de soulever d'une certaine manière des montagnes que je ne pourrais à l'évidence que gravir à travers les millions d'autres personnes autour de moi. Tu peux mieux faire, tu ne dois pas te satisfaire de ce que tu as aujourd'hui mais persévérer et continuer à travailler, quoi qu'il t'en coûte. C'est ainsi que le monde fonctionne me disait-il car en ce monde il n'y a pas de place pour les faibles.

D'un caractère plutôt discret, humble, en proie perpétuellement au doute, je voulais seulement le rendre fier mais à ses yeux il y avait toujours quelque chose de plus à apporter, à prouver, à mettre sur le devant d'une table à laquelle je m'efforçais de contribuer. Je n'ai jamais blâmé mes parents d'avoir resserrer la vis plus qu'il n'en était utile, à leur façon ils voulaient que je réussisse et me mettre à l'abri d'une vie cruelle et empreint de désillusion qu'un enfant de 12 ans ne pouvait pas comprendre. J'ai très vite compris au contraire, ce système cette pyramide récompensant l'effort et l'assiduité. Oh je n'étais pas un garçon facile, j’étais loin d'être le meilleur à l'école mais il n'y avait pas pire affront à mes yeux que de ramener un bulletin de note décevant à leurs yeux. Introverti pour la plupart de mes camarades, de mes professeurs et de mon entourage je trouvais néanmoins ma place dans cette atmosphère ou l'on gravite et empiètes sans réellement s'en rendre compte les uns sur les autres. Un garçon réfléchi et maladivement obsédé par ce cercle vicieux d'être plus et faire toujours plus à une certaine échelle ou un adolescent en pleine croissance prend conscience que finalement il a peut être déjà atteint ses limites. Si j’obtenais une certaine forme de satisfaction à mes yeux toujours insuffisante aux leurs je m'en contentais finalement en partant seul, provoquer et accomplir mes propres échecs et mes propres victoires. Je ne devais ma réussite à personne d'autres que moi mais je n'en avais pris conscience que tardivement finalement. L'esprit de compétitivité que j'arborais et effleurait avec une certaine crainte s'estompa car j'avais trouver en moi ce qui me faisait vibrer véritablement. Aider les gens, être là pour eux et transmettre à ma façon quelque chose pour être plus qu'un simple numéro d’immatriculation d'une certaine manière. Le caractère prudent laissait place à une forme impulsive presque grossière de me mettre personnellement en danger. Partir d'en bas et gravir les échelons, en cela l'escalade était la forme la plus primaire à laquelle je m'adonnais et me faire violence pour apaiser mes craintes, mes peurs, mes doutes.

Pendant que d'autres se perdaient dans des crises d'adolescences futiles auxquels j'avais échappé sans aucune prétention je cherchais à concrétiser et travailler l'image que je faisais paraître autour de moi. J'avais certaines qualités d'écriture, j'aimais lire et dévorais des livres à ne plus savoir qu'en faire. Soucieux de ce que je pouvais dégager aux yeux des autres et la poussée de testostérone se pointant devant la porte je poursuivais mes efforts et me défoulais dans le sport. J'adorais le Basket-ball, j'étais pas l'un des plus grands ni le plus petit de l'équipe mais ce que j'aimais c'était cette notion d'équipe, faire partie intégrante de celle-ci et accomplir quelque chose ensemble en apportant ma pierre à l'édifice. Le lycée passa et j'entrais comme dans un cheminement presque normal à l'université. À l'évidence je pensais pouvoir me mettre au service de la collectivité en tant que prof et puis finalement au bout de quelques années je laissais tout tomber. Ce fut l'étonnement générale à la maison, mes sœurs furent surprises et pourtant je ne voyais pas en quoi cela était une forme d'échec ou de gâchis. La frustration de se dire que j'en décidais et que cela serait ainsi pour mes parents me prouvait une nouvelle fois que les gens ne se satisfaisaient pas de ce que nous pouvions tous à notre échelle accomplir. S'en suivit des petits boulots, des jobs peu gratifiant pour certains et pour d'autres le seul moyen de faire vivre, nourrir sa famille. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer ? La difficulté quelque part je semblais aimer. Je partais pas sans rien, j'avais vécu et expérimenté quelque chose qui ne me convenait pas tout simplement. Je voulais être plus utile, plus important, je voulais devenir quelqu'un qu'on admirerait et que l'on respecterait peut être. Si j'avais aucun problème à me fondre dans la masse et dans le moule de l'éducation et du foireux système scolaire je pouvais pas m'empêcher de vouloir me rendre utile et contribuer aux miens même âgé de 22 ans. Je me suis mis à gagner un peu d'argent et à préparer mon entrée dans un domaine que j’idolâtrais peut être naïvement. Devenir flic un métier auquel j'aspirais et dans lequel jusqu'à maintenant je me sentais véritablement apte et performant. Si j'en avais chié jusque là j'avais encore rien vu. Je partageais ma vie entre le travail, la famille et mes amis. Niveau sentimental y'avait pas à dire j'étais pas une flèche et j'étais pas non plus le dernier des ignorants. Quelques relations plus ou moins sérieuses et puis finalement la routine du métro, boulot, dodo. Je comprenais la crainte que ce métier impliquait dans ma vie, aux yeux de ma famille quand je suis parti, un jour ils devaient se dire que je ne franchirais plus la porte de la maison qu'au travers d'une caisse en bois allongé dans un costard cravate mais cela faisait partie de la vie.

Cette même vie que l'on m'avait si souvent parlé n'avait rien à voir avec celle d'aujourd'hui. J'avais déménagé à Los Angeles et pris du galon en interne. Un quotidien avec ses habitudes et ses rebondissements. Excepté celui ou l'instant fatidique de cette putain de journée a commencée et qui encore maintenant n'a jamais cessé d'exister. J'aurais souhaité me précipiter chez moi et mettre à l'abri mes proches mais je pouvais pas. Sollicité sur mon lieu de travail j'avais vécu ce que la plupart des gens croyant percevaient comme la fin des temps, l'enfer sur terre, l'apocalypse en vraie et pas autrement. Se rendre utile avait ses limites et ce que j'ai du faire n'avait plus rien à voir avec ce que j'avais bec et ongle défendu toute ma vie. Les institutions, le gouvernement, tout cela prenait des proportions auxquels à notre échelle on ne pouvait lutter. Quand j'ai décidé de me tirer et prendre les devants pour retrouver ma famille il était trop tard. Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu'au jour où être fort reste la seule option. Mais le mal était déjà fait. Ça fou un choc quand vous regardez pour la première fois, l'extrême pâleur de leur peau se décomposant et l'odeur pourrissante qui s'en dégage alors qu'ils semblent là debout à errer et encore vivants. Ils n'ont plus rien d'humain malheureusement et ce que j'avais du faire aux pauvres gens qu'ont avaient du buter nous même pour survivre s'appliqua à Katie, Camille et mes parents. J'en garde encore un goût amer et acre comme le goût ferreux du sang dans votre bouche. Sa s'estompe avec le temps mais ne disparaît jamais complètement. À cela s'ajoutait le déni, l'acceptation, le désespoir et l'envie d'en finir d'une balle le flingue plaqué sur le tympan. Ma vie n'avait pas beaucoup de sens jusqu'à maintenant et aujourd'hui mon avenir me paraissait d'autant plus incertains que la fin du monde semblait s'être enfin décidée à pointer le bout de son nez. La réaction la plus fantasque qui soit pour un mec comme moi plongé la tête la première dans une sorte de mauvaise blague, un jeu vidéo ou comics ou film d'épouvante qu'on avait prit l'habitude de côtoyer dans ce brassage de culture pop et geek qui était la suite illogique et hasardeuse de notre civilisation en proie à l'imagination débordante de l'être humain. Seulement cette fois le cauchemars était devenu réalité. D'abord surréaliste cependant au fur et à mesure que l'épidémie se propageait les villes et autres banlieues alentours commençaient à se vider de leurs populations créant ainsi un mouvement de panique général au sein du pays. On savait pas vraiment comment réagir face à cette menace aussi insoupçonnable qu'inimaginable. Alors je suis retourné chez moi, j'ai pris ce que je pouvais puis j'ai roulé, roulé, roulé jusqu'à ne plus savoir réellement ou aller. Foutain valley n'était plus mon foyer, le commissariat vide et mes collègues contaminés et tués les uns après les autres m'avait profondément changé.

Ma route me mena dans l'ouest dans l'état du Nevada ou  de ce qu'il en reste. J'ai rejoint un groupe auquel le passé semble intiment lié à celui d'un autre. Se sont tous des survivants, leurs histoires, leurs expériences et leurs desseins cachés. Leur leader semble pas mauvais dans le fond et si un ancien sergent de la L.A.P.D peut apporter une maigre contribution à Fernley alors chacun y trouve son compte.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé


Dernière édition par Lyle Phelps le Jeu 15 Déc - 16:47, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ▴ Keys to the Kingdom.
▴ avatar : Steven Yeun.
▴ inscrit le : 08/11/2016
▴ messages : 540
▴ multi-comptes : Rhett, Polly et Ariane -
▴ points : 720
▴ crédits : entre deux mondes +av
MessageSujet: Re: Lyle Phelps    Mar 13 Déc - 22:03

BIENVENUE SUR LE FORUM :brille: :puppy: :hm: :hihi: :gaa: :flirt: :tongue: j'aime beaucoup ton choix d'avatar, on ne le voit que trop peu ce mec et c'est un affront tant il est merveilleusement beau, badass, etc :hii: j'aime beaucoup le pseudo de ton perso également. :héé: bon courage pour ta fiche, n'hésite pas en cas de question, on est là pour toi I love you

_________________

frayed my heart, now your pulling the thread so my life's where you lead though I'm lost in ways words can't explain, still I know where I should be and I know it's hard when they're calling your name but keep your head straight, keep your head straight. I know it's hard when they're calling your name but keep your head straight, keep your head straight.@to kill a king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ▴ Keys to the Kingdom.
▴ avatar : bob morley.
▴ inscrit le : 24/10/2016
▴ messages : 1057
▴ multi-comptes : joshua, jemma, evey et silas.
▴ points : 1893
▴ crédits : electric bird (avatar).
MessageSujet: Re: Lyle Phelps    Mar 13 Déc - 22:25

Travis super choix :red:
Bienvenue sur le forum :flirt: :brille: :brille: :puppy: Bonne chance pour ta fiche, si tu as des questions, n'hésite pas :pipou: :hii: :angel:

_________________
Even when it's dark, we're gonna shine.
I don't care what's behind us, No one dares to reminds us. I walked alone And there you found me. I was so cold But you surrounded Every single broken part me.Forgot who I could be All alone What I needed, What I needed was you, was you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadmanschest.forumactif.com
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : Megan Fox
▴ inscrit le : 24/11/2016
▴ messages : 47
▴ multi-comptes : Aucun
▴ points : 235
▴ crédits : //
MessageSujet: Re: Lyle Phelps    Mar 13 Déc - 23:21

On se connait non? :flirt: :red: :crazy:
Tu es retard monsieur :hehe:
Mais bon avec ce choix je te pardonne :yay: Bienvenue mon lapin et hâte de voir ce que tu vas faire de ce beau mâle :baave: :luvya: réserve moi un lien :love: :lèche:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : Gemma rterton
▴ inscrit le : 05/12/2016
▴ messages : 31
▴ multi-comptes : Non.
▴ points : 138
▴ crédits : Evie
MessageSujet: Re: Lyle Phelps    Mar 13 Déc - 23:27

Travis :red: :red: :red: Bienvenue sur le forum avec ce super choix :ily:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : ethan hawke.
▴ inscrit le : 20/11/2016
▴ messages : 144
▴ multi-comptes : felipe.
▴ points : 185
▴ crédits : avatar (c) hallows.
MessageSujet: Re: Lyle Phelps    Mer 14 Déc - 1:05

travis. :bed: :bed: ce choix tue tout, pis j'adore ton pseudo. :bave:
bienvenue sur le forum. I love you bon courage pour la rédaction de ta fiche. :brille: I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : jenna coleman.
▴ inscrit le : 20/11/2016
▴ messages : 503
▴ multi-comptes : aucun pour l'instant.
▴ points : 820
▴ crédits : captain (avatar).
MessageSujet: Re: Lyle Phelps    Mer 14 Déc - 1:38

ahhh travis est un super choix en effet :hihi: :hihi: :brille: :creep: bienvenue parmi nous, bon courage pour ta fiche :cutie: I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : sam claflin
▴ inscrit le : 05/11/2016
▴ messages : 166
▴ multi-comptes : le magicien d'oz.
▴ points : 409
▴ crédits : ISHTAR / astra.
MessageSujet: Re: Lyle Phelps    Mer 14 Déc - 12:13

omggggg. :dead: :dead: j'ai tellement hésité à le prendre pour mon dc, je l'aime d'amour, mais d'amour. :coeur: :coeur: j'suis trop contente de voir qu'il soit pris, j'ai hâte de lire ta fiche. :brille: :cutie:
bienvenue parmi nous et bonne continuation pour ta fiche. :tongue: :tongue:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : Natalia Dyer.
▴ inscrit le : 19/11/2016
▴ messages : 199
▴ multi-comptes : l'arnaqueuse, sam.
▴ points : 449
▴ crédits : cosmic light
MessageSujet: Re: Lyle Phelps    Mer 14 Déc - 14:44

Je plussoie MVDDs Travis est un choix superbe :choc: :luv: :dead: :dead:
vraiment, en plus d'être canon il se prête parfaitement au contexte :hola:
bienvenue parmi nous ! Curieuse de voir ce que tu vas en faire :ananas: :ananas:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : Travis Fimmel
▴ inscrit le : 13/12/2016
▴ messages : 14
▴ multi-comptes : Nope
▴ points : 110
▴ crédits : Bangbang
MessageSujet: Re: Lyle Phelps    Mer 14 Déc - 17:29

Merci beaucoup pour tous vos messages ! C'est avec un grand plaisir que je peux vous annoncer aussi que j'ai terminé ma fiche j'ai hâte de rp avec vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : harry shum jr.
▴ inscrit le : 22/11/2016
▴ messages : 17
▴ points : 84
▴ crédits : .burn@light (avatar) - .burn@light + tumblr (gifs)
MessageSujet: Re: Lyle Phelps    Mer 14 Déc - 19:25

Travis, quel bon choix :brille: Puis le penchant pour l'alcool, j'adore :a:
Bienvenue sur le forum :tinyheart: :tinyheart: :tinyheart:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ▴ Keys to the Kingdom.
▴ avatar : Holland Roden.
▴ inscrit le : 28/10/2016
▴ messages : 557
▴ multi-comptes : Rhett Mills et Liam Bakh -
▴ points : 707
▴ crédits : hepburns +av
MessageSujet: Re: Lyle Phelps    Ven 16 Déc - 13:28

félicitations, tu es validé(e) !
oueh, t'as trop la classe gros

petit mot de moa à toa : encore pardon pour l'attente, j'avais pas vu ton message :no: bref, j'adore ta fiche et ton perso, et un autre membre supplémentaire pour Fernley, yoohoo (on va pouvoir se trouver moult liens, yeah). Bienvenue ici encore, et amuse-toi bien !

Te voilà validé et en prime t'as des gifs rigolos, que demander de plus ? Si tu en veux plus des gifs va ici, c'est drôle (attention aux spoilers par contre). Bref sinon à part ça quoi faire quand on est validés ? Tout est très simple mon petit Tout d'abord, je te conseille d'aller voir dans le bottin des avatars, si on ne t'as pas oublié, parce que malheureusement, ça arrive des fois. Ensuite, tu peux aller te créer une fiche de liens, parce que se trouver des liens, c'est cool. Si ton personnage fait partie d'un camp tu peux aller recenser ton rôle, mais aussi ton habitation. Tu vas pouvoir également te renseigner sur le système de points et rejoindre, si tu veux, une des missions disponibles. Il t'es également possible de créer un scénario ou des pré-liens. Sur cette avalanche de liens assez chiants, on te propose d'aller jeter un coup d’œil dans le flood pour t'amuser avec les autres membres du forum. Pour finir, n'hésite pas à promouvoir le forum, ça peut aider et c'est fort sympathique :hearty:

Voilà :sheep: maintenant tu es validé, tu peux tracer ta route parmi nous :hiha: on espère vraiment que tu te plairas sur le forum et si tu as la moindre question, n'hésite pas à nous envoyer un petit message :nuage: :luvya: :sweet:

_________________

you're lovin' on the psychopath sitting next to you, you're lovin' on the murderer sitting next to you, you'll think, how'd I get here, sitting next to you ? but after all I've said, please don't forget all my friends are heathens, take it slow, wait for them to ask you who you know please don't make any sudden moves, you don't know the half of the abuse. @twenty one pilots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Lyle Phelps    

Revenir en haut Aller en bas
 

Lyle Phelps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Anthony Phelps refuse un prix de Martelly
» Lyle S. Abrams | Luke Grimes
» Confirmation de la date et du lieu du draft...
» Jemy O'Brien ► James Phelps
» Anthony Phelps à raison
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
dead man's chest :: 
SAVE THE LAST ONE.
 :: family matters :: Welcome to the Tombs
-
Sauter vers: