AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 – bad habit. (felipe)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : diego luna.
▴ inscrit le : 22/12/2016
▴ messages : 19
▴ multi-comptes : eli.
▴ points : 106
▴ crédits : avatar (c) odistole.
MessageSujet: – bad habit. (felipe)   Jeu 22 Déc - 22:40

felipe demetrio alvarez
don't apologize, i'm losing what i don't deserve.

The Day Will Come When You Won't Be
nom :alvarez, un nom hispanique qui a toujours souligné les origines de sa famille. prénom : felipe, demetrio. ses parents n'ont jamais voulu s'éloigner de l'intonation espagnole qui caractérisait tous les autres prénoms de la tribu. son prénom, à prononcer [félipé], ne lui vaut cependant pas beaucoup de surnoms, hormis peut-être celui de fe', de  temps à autre.  âge : trente quatre ans. pourtant, on le croit bien aisément plus jeune, et la plupart des gens ne lui donnaient pas beaucoup plus de vingt-cinq ans — ou en tout cas pas plus de trente. même si, depuis un an, il a visiblement vieilli, abîmé par les séquelles de cette nouvelle vie. date et lieu de naissance : un certain douze février, à quelques heures à peine de son frère, dans la ville de tucson, arizona. pourtant, ça faisait partie du jeu que de faire croire à tout le monde qu'ils étaient nés dans la colombie natale de leurs parents — balivernes, uniquement destinées à attiser la pitié et à soutirer plus d'argent aux naïfs et aux innocents. nationalité : il possède la double nationalité, colombienne par le sang et américaine par le sol. origines : ses parents, tout comme le reste de la tribu de nomades de laquelle il provient, étaient d'origine colombienne, non sans compter quelques branches peu éloignée de sang mexicain. situation civile : célibataire, il a eu le coeur brisé assez souvent pour savoir qu'il est capable d'aimer. cette sensibilité certaine lui a flanqué une peur des sentiments, et il n'est pas rare qu'il prenne la fuite dès qu'il sent que ceux-ci pointent le bout de leur nez ; cependant, depuis quelque temps, il n'est plus très sûr de ce qu'il veut ou de ce qu'il ressent. certain de rien, à dire vrai. ancien métier : des petits boulots, il en avait enchaîné à la pelle. pourtant, avec la bougeotte qu'il avait, impossible de rester au même endroit et de se fixer. il n'y avait qu'une constante à sa vie : le vol, tant à l'étalage qu'à la tire. le vol dans les maisons, le vol de voiture. partout, du vol. les mains qui traînent, et l'esprit suffisamment vif pour ne jamais se faire attraper : il a grandi dans l'illégalité, et le voleur et arnaqueur que sa famille a éduqué n'a jamais cessé ses activités. y avait bien que ça qu'il savait faire, après tout — et le reste lui faisait trop peur pour être tenté. ancien lieu d'habitation : il était presque en permanence sur la route, passant dans les squats ou les motels, campant, trouvant où dormir — ne s'attardant jamais. mais lorsque tout a éclaté, il était en vadrouille dans le nevada ; coincé à reno, où son aventure apocalyptique a vraiment commencé. campement actuel : il s'est promené en solitaire depuis son renvoi de fallon. c'est néanmoins devant les portes de fernley qu'il vient juste de tomber — et où, malgré sa réticence, il va se faire progressivement entraîner.  groupe : blood on the streets. bien qu'il ait croisé la route de fernley, il refuse pour le moment de se laisser attacher à un camp, et s'accroche à son indépendance de toutes les maigres forces qu'il lui reste. crédits : dragonfly in amber (avatar) & tumblr (gifs).  

just survive somehow •

(001), felipe, il a toujours été silencieux et passe-partout. malin, il savait exactement analyser les situations pour en tirer les meilleures chances de s'y glisser sans se faire repérer, et c'est ce qui a fait de lui la petite chose naturellement désignée pour le vol dans la grande famille de forains où il a grandi. il était l'ombre qui passait entre les gens, qui vidait les poches et qu'on n'attrapait jamais. l'ombre jusque dans son identité, puisque les parents accusés clamaient à qui voulaient l'entendre qu'ils n'avaient qu'un seul fils, et que tout le monde l'avait vu faire son numéro en leur compagnie. une ombre dans une famille d'ombres, aussi insaisissable et calculateur qu'on l'a toujours voulu être. (002), felipe, il n'a jamais été le seul enfant de ce couple aux multiples arnaques. il est né quelques heures à peine avant son frère, sebastian, et c'est collés l'un à l'autre qu'ils ont grandi. si felipe se sentait étouffé par cette famille dans laquelle il évoluait, mais supportait sans broncher, sebastian ne ressentait pas le même poids mais ne restait raccroché à cette famille que par le lien fraternel qui les unissait. entre les deux, la connexion a toujours été très forte — et felipe a toujours été persuadé de pouvoir savoir lorsqu'il arrivait quelque chose à son frère. il a parfois tenté de l'expliquer, et on s'est moqué ; depuis, il se tait, mais au fond de lui il le sait : si quoi que ce soit se passe, et que sebastian est touché, il le saura. sans pouvoir l'expliquer, sans pouvoir le justifier — il le sentira, et il le saura. (003), il a toujours eu une intelligence qui dépassait de loin la moyenne. il a appris à parler plus tôt que son frère, de même qu'à lire et à écrire ; et c'est toujours instinctivement qu'il a appris à son cadet à reproduire ce que lui faisait, le poussant à lui-même dépasser ses capacités dès qu'il le pouvait. avec le temps, il s'est mis à poser beaucoup de questions — beaucoup trop. il aurait voulu aller à l'école comme les autres enfants, aurait voulu apprendre encore plus que ce qu'on lui servait. petit génie qui, cependant, n'a jamais été écouté, et a toujours été réprimé : si certains ont bien vu les capacités qu'il manifestait, la plupart ne les ont simplement jamais remarqué, et se sont contenté de le faire rentrer dans ce moule auquel il appartenait. on l'a éduqué dans l'idée de la famille, dans l'idée de l'entraide. les connaissances primaires servaient — mais il n'a jamais servi à rien d'aller à l'école, ou à l'université. alors aujourd'hui, felipe a tout bonnement oublié l'idée qu'il puisse être doué ; il a un esprit extrêmement vif, de grandes capacités d'analyse et une logique impressionnante, mais il reste un éternel diamant brut, engoncé dans l'éducation qu'on lui a donné, et à qui le monde   n'offrira jamais l'opportunité de se polir et de devenir ce qu'il pourrait être. (004), quand il a claqué la porte loin de cette famille, il a pensé que c'était pour une fille. cette fille de l'extérieur dont il était amoureux, et qui l'aimait aussi — même si ça n'a pas duré. cette fille qui, dans le fond, n'était qu'un prétexte pour foutre le camp de la prison sur roues dans laquelle on le retenait depuis déjà vingt-cinq ans. ça, il ne s'en est rendu compte que très tard — et aujourd'hui encore, il n'en est pas persuadé. au-delà de ça, il ressent pourtant une immense peur à s'attacher. l'idée de liens familiaux le font se replier sur lui-même plus vite que nature, et il déteste l'idée de dépendre de qui que ce soit, ou de voir quelqu'un dépendre de lui. bien qu'il considère les valeurs familiales comme des cristaux à protéger, quelque chose en lui est incapable de suivre cette pensée qu'on lui a fait rentrer dans le crâne à coups de sermons. il dit, mais ne fait pas — et ça le frustre, sans qu'il ne parvienne à se l'expliquer. (005), felipe, il a toujours eu un caractère étrange et difficile à cerner. pourtant, il n'est dans le fond pas bien compliqué, pour peu qu'on le côtoie depuis quelque temps déjà. il a un certain sens de l'humour, doublé d'une petite fierté qui lui fait souvent tenir des propos des plus décapants. il a parfois l'air asocial sous son expression méfiante et perpétuellement sur la défensive, mais il n'a jamais eu le moindre problème à nouer une conversation. bien au contraire, son humour étrange, son ironie et son autodérision font généralement le pas pour lui et lui évitent bien des tracas. pour autant, il préfère être seul — et ça se sent. il ne s'attarde que rarement, et brise les liens aussi facilement qu'il les crée. le silence a quelque chose qu'il aime ressentir, et qu'il chérit ; quelque chose qui lui permet d'être au calme avec les milliers de pensées incidentes qui s'entrechoquent toujours dans sa tête, et qui lui donnent parfois la migraine. (006), c'est un homme plein de surprises, et qui semble ne jamais être à court de plans pour se sortir d'une situation problématique. si la porte est bloquée, il essaie la fenêtre ; si la fenêtre est verrouillée, il trouvera le moyen de se glisser dans l'aération ; et si la grille ne veut pas se défaire, il enfoncera le mur en cas de besoin. rien ne l'arrête, et son esprit est trop habitué à penser en mode « solution » pour que sa personnalité n'ait réellement été mise en péril par l'apocalypse : dans le fond, il n'a pas vraiment changé. (007), malgré tout, il est du genre à avoir peur de tout ce qui passe à sa portée. dès que quelque chose peut le faire sursauter, il fait un bond auquel on ne s'y attend pas, et ne traîne pas avant de faire demi-tour et de s'en aller. il n'est pourtant pas lâche, mais ne prend simplement aucun plaisir à rester à proximité du danger. il sait qu'il peut se débrouiller seul, et n'a à cet égard que très peu de considération pour les autres — seulement de la méfiance, et un potentiel intérêt s'il est bien luné, ou si son petit doigt lui souffle qu'il a quelque chose à en tirer. il conserve cependant un coeur plutôt tendre, et ne laissera pas dans la difficulté quelqu'un qui aura besoin d'un sérieux coup de main. il y a quelque chose, dans la solidarité, qui a transcendé l'idée de famille, et qui s'est toujours appliqué au monde qui l'entourait. (008), agile, souple et étonnamment musclé malgré son petit gabarit, il est capable de quelques prouesses physiques étonnantes. son éducation l'a entraîné dans cette direction, et sa propension à toujours devoir se faufiler partout où il allait n'a fait qu'empirer les choses. aujourd'hui, il reste une ombre, et il est capable de bien des surprises quand sa malchance naturelle ne se mue pas en une maladresse terrible. dans ce genre de cas, il est capable de tomber en glissant sur l'unique petite zone glacée d'un trottoir entier, et ne manquera pas de s'ouvrir la main et le genou sur le béton — vif et agile ou pas. (009), il a toujours eu besoin de liberté, besoin de bouger. un besoin parfaitement comblé par la vie de nomade que sa famille a toujours menée, et qu'il a été incapable de quitter une fois qu'il leur a eu tourné le dos. il a continué de longer les routes, continué de bouger ; incapable de s'arrêter et de s'établir quelque part pour y faire sa vie, il n'est jamais resté plus d'un mois à un endroit, et a parcouru tous les états du pays un certain nombre de fois dans l'espace des neuf années qui ont séparé son départ du début de l'apocalypse. la vie nomade imposée par ce sombre nouvelle ère ne l'a donc pas non plus perturbé, et il n'a pas noté grande différence avec la manière dont il vivait auparavant — si ce n'est que, désormais, l'argent est devenu les biens eux-mêmes, et non un moyen de se les procurer. un changement auquel son esprit s'est d'ailleurs adapté avec un soulagement des plus surprenants. (010), felipe, il ne sait pas très bien se battre. ça n'a jamais été un guerrier, et il a toujours préféré les coups bas aux têtes hautes. faire trébucher son adversaire sur un obstacle qui n'attendait que ça, filer entre les pattes de ses agresseurs avant qu'ils n'aient eu le temps de comprendre qu'ils avaient laissé au renard une issue à emprunter. les rôdeurs, il les a évités plus que de les tuer, même s'il a bien fallu s'y mettre un jour. à cet effet, il s'est pourvu d'un arc et de flèches, et n'a pas mis bien longtemps à retrouver des repères enseignés une vingtaine d'années auparavant par un ancien de la famille. il possède également un petit couteau, mais il s'agit des seules armes dont il s'encombre ; les armes à feu, très peu pour lui — mais si la situation vient à dégénérer et qu'une lui passe sous la main, il saura la charger et tirer.

(i), il possède un tatouage sur le bord de la main droite, presque le long de la tranche. de loin, on dirait une plume, mais si on la regarde d'un peu plus près, on remarque de nombreux détails — bien qu'atténués par le frottement des années. il a un autre tatouage, la catrina dans une version un peu plus enfantine et dans un style presque de bande dessinée, située sur son pectoral gauche. (ii), il ne buvait que très peu d'alcool avant l'apocalypse, et trouvait toujours un bon prétexte pour se défiler lorsqu'on lui proposait un verre. à la vérité, il le tient simplement très mal. (iii), il est profondément allergique aux chats, et bien que rien dans cette allergie ne soit susceptible de le tuer ou de porter atteinte à sa santé, il n'est pas capable de se retenir d'éternuer quand un chat est à proximité. (iv), il parle couramment espagnol, même s'il n'a jamais mis les pieds dans la colombie natale de ses parents. ce fut pourtant la première langue qu'il apprit en grandissant, ses parents refusant de les former réellement, son frère et lui, à l'anglais. (v), que les gens le croient ou non, il est persuadé d'avoir un lien particulier avec son jumeau. si les deux s'étaient retrouvés séparés bien avant l'apocalypse, felipe a toujours été sûr, au fond de lui, que sebastian était vivant et en bonne santé — et que s'il ne l'avait pas été, il l'aurait su. il s'est déjà fait regarder de travers pour en avoir parlé, et ne le fait aujourd'hui plus ; mais ce que les autres pensent ne l'influence pas, et il reste persuadé de la véracité de ce lien qui les unit, son frère et lui.   (vi), il a une vision extrêmement fine, et a toujours été capable d'apercevoir les choses distinctement, et de loin. son ouïe est également assez fine, et grandir entouré d'arnaqueurs en tout genre lui a permis de développer encore davantage cette acuité visuelle et auditive.   (vii), enfant, et plus tard en grandissant, il avait peur du noir. maintenant que l'électricité a été coupée, il lui a bien fallu apprendre à vivre dans le noir. mais il s'est équipé en conséquence, et trouve toujours le moyen d'avoir une lumière ou quelques braises rougeoyantes auxquelles accrocher ses yeux. et heureusement pour lui, sa vision aiguisée lui permet de discerner les objets dans la pénombre là où les autres, eux, ne les voient pas.  (viii),  il a toujours eu un esprit logique et mathématique, et n'a aucune difficulté à calculer toutes les issues possibles d'une situation afin de rapidement opter pour la meilleure. il aurait aimé pouvoir aller étudier les chiffres et la science, mais n'en a jamais eu la possibilité.  (ix), il n'aime pas nécessairement le froid, et a toujours préféré traîner dans les régions chaudes. s'il lui fallait monter dans des régions plus fraîches, il prenait généralement le parti d'y aller l'été. pourtant, aujourd'hui, il souffre de l'hiver sans trop se plaindre — il avait après tout eu l'habitude des conditions difficiles, à grandir dans l'environnement où il l'a fait. (x), avant l'apocalypse, il aimait pouvoir greffer ses écouteurs dans ses oreilles et se promener avec la musique pour l'envelopper. un petit réconfort étrange qu'il n'aurait pas pensé capable de lui manquer ; et pourtant, il espère chaque jour pouvoir retrouver un vieux baladeur qui lui permettrait de retrouver ce plaisir perdu.

(indépendants) • depuis combien de temps êtes vous seul/en petit groupe ? Comment le vivez-vous ?

avant la solitude, il y a eu fallon. et avant fallon, il y a eu elle. c'est pour elle qu'il a accepté que les murs se referment derrière eux — pour lui procurer l'ombre d'une sécurité qu'elle recherchait avidement, et qu'il lui souhaitait. il ne la connaissait pas plus que cela, mais il ne se sentait pas capable de lui tourner le dos et de la laisser se débrouiller ; alors il l'a simplement accompagnée dans sa quête d'un endroit où rester. fallon a fini par accepter de leur ouvrir ses portes, et il y est rentré à reculons. pour elle, encore. pour ne pas la laisser seule avec ces gens en lesquels il ne croyait pas. mais bien vite, son premier pressentiment s'est avéré justifié : les règles du camp se sont mises à l'étouffer, et il n'a pas supporté les restrictions et la hiérarchie imposée. les efforts ont rapidement pris le bord, et il a été renvoyé du camp sans la moindre hésitation de la part des dirigeants. ce fut sans elle et sans son jumeau, retrouvé au camp, qu'il dut partir pour ne jamais revenir, et il n'avait jusqu'à aujourd'hui aucune idée de ce qu'elle avait pu devenir. après ça, il est resté en solitaire. il a navigué de petit groupe en petit groupe, volant ce qu'il pouvait quand il pouvait, se cachant partout où l'ombre l'accueillait ; véritable renard, il ne s'est laissé attraper ni par les morts ni par les vivants, et a prétendu ne souffrir de la solitude à aucun moment. mais il y a très peu, il s'est retrouvé aux abords de fernley. et si sa répulsion à l'égard des campements est pour le moment trop fort, il a tout de même trouvé en eux l'opportunité de marchander quelques produits dont il est en réelle pénurie. loin de se douter que leur cordialité va tenter de refermer son étau sur lui, par le biais d'un joli visage qu'il croyait, au fond de lui, toujours prisonnier des murs de fallon.


blue walrus || clo
ft. diego luna || personnage inventé

âge : twenty-two. fuseau horaire : pour le moment, français, mais le reste du temps, québécois. :aw: fréquence de connexion : pas mal tous les jours, ou deux jours. :gaa: un peu plus lent pour le rp, par contre. :puppy: où avez vous connu le forum : dans les poches de ma peanut et d'anaïs d'amour.  :hola:  avis & suggestions : vous êtes parf, j'vous aime. I love you votre mot de la fin : désolée de débarquer avec de la compétition comme ça, et vraiment désolée désolée désolée pour jensen... mais ce perso me trotte vraiment trop en tête, et je suis surtout désolée du mauvais timing.  :tears:


Dernière édition par Felipe Alvarez le Mar 3 Jan - 17:32, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : diego luna.
▴ inscrit le : 22/12/2016
▴ messages : 19
▴ multi-comptes : eli.
▴ points : 106
▴ crédits : avatar (c) odistole.
MessageSujet: Re: – bad habit. (felipe)   Jeu 22 Déc - 22:41

we are the walking dead
dead men tell no tales.

février 1982 – Naissance de Felipe et de Sebastian Alvarez, à quelques heures d'écart, dans un groupe de forains aux diverses origines sud-américaines. Ils quittèrent bien rapidement l'Arizona où les jumeaux étaient nés pour continuer leurs activités dans tous les états-unis. jusqu'en 2007 – Felipe grandit aux côtés de son jumeau, formé par sa famille à profiter de leur gémellité pour arnaquer plus facilement les spectateurs. Sebastian se produisait donc sur scène en compagnie du reste de la famille, pendant que Felipe se faufilait dans les rangs pour faire les poches du public — et à quiconque le verrait, on ferait croire qu'il n'y avait qu'un frère, et non deux. Les jumeaux furent formés à des arnaques en tout genre, et éduqués dans un esprit de respect absolu des valeurs familiales — les plus importantes de toutes, dans cette petite troupe de nomade. Felipe se sentit rapidement étouffé par cette atmosphère, lui qui aurait rêvé d'aller à l'école et de pouvoir se glisser dans une peau plus spirituelle que pratique, afin de satisfaire sa curiosité et sa soif de connaissance sans bornes. Une frustration qui le suivit longtemps, mais qu'il parvint à enterrer et à presque oublier. mars 2007 – La troupe de forains arrive aux alentours de Memphis, dans le Tennessee. Lors d'une sortie en ville, Felipe croisera la route de Lara, une jeune femme dont il s'éprendra rapidement. Bien vite, le désir de s'échapper de l'étau de sa famille et de leurs traditions le prendra, et il décidera finalement de rester à Memphis lorsque ses proches, eux, mettrons les voiles pour une autre destination. Le déchirement de la séparation avec son frère sera grand, mais il ne supportera pas l'idée d'être traîné plus longtemps dans le sillage de cette famille dans laquelle il ne s'est jamais senti réellement à sa place. Il tentera de se remettre dans le droit chemin et de trouver du travail, une entreprise qui sera couronnée de succès les premiers temps, grâce au soutien de Lara. janvier 2008 – Après quelques longues semaines de tensions, Felipe et Lara décident de rompre. Le jeune homme quittera alors son travail sans même réfléchir, et décidera de reprendre la route — habitude qui ne lui avait que bien trop manqué durant la quasi année passée enchaîné à Memphis. Il ne cherchera cependant pas à retrouver sa famille. jusqu'en 2016  – Felipe continua de voyager partout au travers des États-Unis, enchaînant les petits boulots pour survivre, mais replongeant progressivement dans les arnaques. Il recroisera son frère en 2012, et celui-ci tentera de le faire rejoindre le cirque où lui s'était établi — sans succès. Felipe refusera de remettre les pieds dans un quelconque autre groupe, et les deux se sépareront sur une dispute. Il n'aura pas la moindre nouvelle de qui que ce soit d'autre, et n'en cherchera pas.

octobre 2015  – Alors que le monde commence à courir à sa perte, Felipe en profite pour multiplier les cambriolages et les vols — qu'il avait alors recommencés. Une nuit, vers la fin octobre, il s'introduit chez une jeune femme pour prendre tout ce qu'il peut et s'enfuir, mais rate lamentablement son vol. Elle le surprendra, mais n'appellera pas la police. Finalement, les deux se retrouvent cernés par les rôdeurs et s'enfuient ensemble. jusqu'en décembre 2015  – Felipe et Rory continuent de voyager ensemble et de sillonner les routes, survivant presque aisément grâce aux aptitudes de l'un et de l'autre, se complétant parfaitement. Ils s'établiront à divers petits endroits, sans jamais s'éterniser. janvier 2016  – Rory et Felipe entendent parler du camp de survivants de Fallon, et décident de s'y rendre. Ils y arrivent avant la fin du mois de janvier, et Felipe accepte d'y rentrer avec elle, malgré ses réticences à l'idée de se retrouver enfermé — dans un objectif de survie ou non. Il y retrouvera cependant son jumeau, ce qui adoucira son séjour entre les murs de Fallon. avril 2016  – Felipe tombe malade, et commence à devenir très faible. Rory volera une ration supplémentaire pour lui permettre de reprendre des forces, et lorsqu'ils seront pris sur le fait, Felipe prendra le blâme. Sebastian tentera également de faire jouer leurs anciennes arnaques en prétextant que son frère était occupé ailleurs, mais en vain ; Felipe lui évitera de se faire renvoyer en prenant complètement le blâme pour deux, et sera expulsé. Il parviendra à survivre à grand-peine les premiers temps, et croira plusieurs fois mourir avant que la maladie ne s'estompe finalement, pour disparaître. jusqu'en octobre 2016  – Felipe restera sur les routes, séparé de son frère et de Rory — et ignorant que celle-ci a également quitté de Fallon, deux mois après son renvoi, pour se réfugier au camp de Fernley en pensant le trouver. Il continuera de les croire tous les deux en sécurité derrière les murs de cette mini dictature, et ne fera rien pour tenter de revenir les sortir de là, pensant d'abord à leur sécurité. novembre 2016  – Felipe se blesse par accident, et s'entaille assez profondément le mollet. Il commence à chercher des médicaments pour endiguer l'infection, et ne se recoud que très grossièrement à cause de ses faibles capacités médicales. Il sillonnera donc les alentours et tombera rapidement sur Fernley. Il espère pouvoir échanger quelques biens contre des médicaments, voire quelques soins — sans pourtant être obligé d'intégrer le camp définitivement — et projette donc d'aller les aborder dans les plus brefs délais.


Dernière édition par Felipe Alvarez le Mar 3 Jan - 17:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ▴ Keys to the Kingdom.
▴ avatar : bob morley.
▴ inscrit le : 24/10/2016
▴ messages : 1057
▴ multi-comptes : joshua, jemma, evey et silas.
▴ points : 1893
▴ crédits : electric bird (avatar).
MessageSujet: Re: – bad habit. (felipe)   Jeu 22 Déc - 23:00

T'ES TROP BEAU ILY :flirt: :flirt: :brille: :brille: :brille: :bed: :bed: :bed: :bed: :eee: :eee: :eee: :eee: :hii: :hii: :hii: :hii: :kissou: :kissou: :kissou: :kissou: :bed: :bed: :bed: :bed: :lit: :lit: :lit: :lit: :lit: :ily: :ily: :ily: :ily: :luv: :luv: :luv: :luv: :sex: :sex: :sex: :sex:
J'te fais des bébés :douche: :douche: :douche: :kiss: :kiss: :kiss: :luvya: :luvya: :luvya: :nuage: :nuage: :nuage: :nuage: :sweet:
REBIENVENUUUUE :bisou: :love: :love: :love: :haa: :hug: :hug: :hug: :loov: Bonne chance pour ta fiche, si tu as des questions, n'hésite pas :smile: :potes: :potes: :miam: :kiss: :luvya:

_________________
Even when it's dark, we're gonna shine.
I don't care what's behind us, No one dares to reminds us. I walked alone And there you found me. I was so cold But you surrounded Every single broken part me.Forgot who I could be All alone What I needed, What I needed was you, was you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadmanschest.forumactif.com
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : diego luna.
▴ inscrit le : 22/12/2016
▴ messages : 19
▴ multi-comptes : eli.
▴ points : 106
▴ crédits : avatar (c) odistole.
MessageSujet: Re: – bad habit. (felipe)   Ven 23 Déc - 9:35

FUTUR FRÈRE DE MOI T'ES TOUJOURS BEAU AUSSI OK ET JE T'AIME TOO :bed: :bed: :bed: :bed: :bed: fais-moi pas trop de bébés, ça va virer incestueux après :hola: mais j'ai trop hâte qu'on joue les parfaits :tongue: :perv: et qu'on se trouve des liens avec tous tes autres sexys, bien sûr. :laugh: :laugh: :aw:

merciiiiii en tout cas. :brille: j'hésiterai pas au besoin, promis. :hihi: I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : Ruby Rose
▴ inscrit le : 26/11/2016
▴ messages : 237
▴ points : 470
▴ crédits : breakfast club
MessageSujet: Re: – bad habit. (felipe)   Ven 23 Déc - 10:28

:dead: Diego super choix !!!

Bon courage pour ta fiche, hâte d'en savoir plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ▴ Keys to the Kingdom.
▴ avatar : Steven Yeun.
▴ inscrit le : 08/11/2016
▴ messages : 540
▴ multi-comptes : Rhett, Polly et Ariane -
▴ points : 720
▴ crédits : entre deux mondes +av
MessageSujet: Re: – bad habit. (felipe)   Dim 25 Déc - 11:43

T'ES BEAU :gaa: rebienvenue et bon courage pour cette nouvelle fiche, roh lalalaaaa, la beauté de tes perso, je m'en remets toujours pas :gaa:

_________________

frayed my heart, now your pulling the thread so my life's where you lead though I'm lost in ways words can't explain, still I know where I should be and I know it's hard when they're calling your name but keep your head straight, keep your head straight. I know it's hard when they're calling your name but keep your head straight, keep your head straight.@to kill a king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : diego luna.
▴ inscrit le : 22/12/2016
▴ messages : 19
▴ multi-comptes : eli.
▴ points : 106
▴ crédits : avatar (c) odistole.
MessageSujet: Re: – bad habit. (felipe)   Dim 25 Déc - 14:09

skye, merci à toi. :brille: j'espère que la suite te plaira. I love you

liam, :tongue: :tongue: :tongue: je fais attention à mes choix tu sais, je suis très exigeante :laugh: -out- (ceci étant tu dis toujours ça mais tu es toujours trop hot aussi alors hein :gaa:) merci en tout cas. :flirt:

ET JOYEUX NOËL À TOUS. :lit: :lit: :bed: (la flemme d'aller jusqu'au flood oué Arrow)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : haley bennett.
▴ inscrit le : 23/12/2016
▴ messages : 31
▴ multi-comptes : la p'tite lenny.
▴ points : 102
▴ crédits : avatar par florescentia.
MessageSujet: Re: – bad habit. (felipe)   Dim 25 Déc - 17:38

MON FEFE :hug: :hug: :hug: :hug: :hug: :lit: :lit: :lit: :lit: :lit: :douche: :douche: :douche: :bed: :bed: :bed: :bed: :red: :red: :red: :bave: :bave: :bave: :bave: :bave: :ily: :ily: :ily: :fire: :fire: :fire: :fire: :fire: :red: :red: :red: :red: :red: c'que t'es sexy m'sieur le gitan :creep: :creep: :creep: :creep: avec ta gueule j'te pardonne d'avoir essayé de voler mon appartement :hihi: :hihi: :hihi: :hihi:

t'es parf avec diego ma peanut, j'aime déjà tellement ton fefe, hâte de rp avec toi :tongue: :tongue: :tongue: :tongue: :tongue: :tongue:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : willa freaking holland
▴ inscrit le : 29/11/2016
▴ messages : 293
▴ multi-comptes : evalia + livia.
▴ points : 798
▴ crédits : avatar; (c)hepburns. + sign; (c)anaëlle.
MessageSujet: Re: – bad habit. (felipe)   Dim 25 Déc - 22:29

JOYEUX NOËL MON CHOU D'AMOUR. :tongue: :tongue:
t'es trop canon sous ses traits, toi et tes choix de dingues, tu sais comment nous faire tomber sous le charme de tes persos. :dead:
rebienvenue à la maison petit chou, je t'aime d'amûûûr. :bed: :bed:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : Lauran Cohan
▴ inscrit le : 05/11/2016
▴ messages : 636
▴ multi-comptes : la funambule (sia).
▴ points : 1619
▴ crédits : wolfgang vava & endlesslove signa
MessageSujet: Re: – bad habit. (felipe)   Mer 28 Déc - 15:34

je vois que tu connais tout le monde ici :mdr::mdr:
tu seras pas perdue ça c'est sur :siffle:
le perso a l'air super intéressant, bienvenue :tongue:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : diego luna.
▴ inscrit le : 22/12/2016
▴ messages : 19
▴ multi-comptes : eli.
▴ points : 106
▴ crédits : avatar (c) odistole.
MessageSujet: Re: – bad habit. (felipe)   Mar 3 Jan - 17:56

ma peanut, :bed: :bed: :bed: :bed: :bed: b'jour vous. :hola: j'te remercie de me pardonner, wesh. (a) et merciiiiii, t'es sex aussi. :lit: :lit: on se retrouve vite en jeu. :aw: I love you I love you JE T'AIME. :luv:

mon chou d'amour, JOYEUX NOWEL MON CHOU, ET BONNE ANNÉE. :tongue: :tongue: :aw: t'es tellement adorable, merciiiiiiii. :bed: je suis contente que Diego te plaise, et j'espère que Fefe te plaira aussi alors. :brille: LOVE U, je viendrai te poker pour des liens :lit: (et un jour je répondrai pour qu'on fasse plus que des moitiés de liens, lol :mdr: :mdr: Arrow)

sam, non, ça va aller je crois. :aw: :aw: merci la belle. :brille: I love you

et j'ai officiellement fini ma fiche, weeeesh. :tongue: :laugh: I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ▴ Keys to the Kingdom.
▴ avatar : melissa benoist.
▴ inscrit le : 13/11/2016
▴ messages : 454
▴ multi-comptes : abe, josh, jemma et silas.
▴ points : 758
▴ crédits : charney(avatar).
MessageSujet: Re: – bad habit. (felipe)   Mar 3 Jan - 21:29

Il est trop perf' felipe :red: j'ai hâte de faire débarquer Sebastian :red: je les aime déjà d'amouuuur :brille:

Je valide :hihi:

félicitations, tu es validé(e) !
oueh, t'as trop la classe gros

Te voilà validé et en prime t'as des gifs rigolos, que demander de plus ? Si tu en veux plus des gifs va ici, c'est drôle (attention aux spoilers par contre). Bref sinon à part ça quoi faire quand on est validés ? Tout est très simple mon petit Tout d'abord, je te conseille d'aller voir dans le bottin des avatars, si on ne t'as pas oublié, parce que malheureusement, ça arrive des fois. Ensuite, tu peux aller te créer une fiche de liens, parce que se trouver des liens, c'est cool. Si ton personnage fait partie d'un camp tu peux aller recenser ton rôle, mais aussi ton habitation. Tu vas pouvoir également te renseigner sur le système de points et rejoindre, si tu veux, une des missions disponibles. Il t'es également possible de créer un scénario ou des pré-liens. Sur cette avalanche de liens assez chiants, on te propose d'aller jeter un coup d’œil dans le flood pour t'amuser avec les autres membres du forum. Pour finir, n'hésite pas à promouvoir le forum, ça peut aider et c'est fort sympathique :hearty:

Voilà :sheep: maintenant tu es validé, tu peux tracer ta route parmi nous :hiha: on espère vraiment que tu te plairas sur le forum et si tu as la moindre question, n'hésite pas à nous envoyer un petit message :nuage: :luvya: :sweet:

_________________
and say it's hard to say before you leave.
Up to every honest hour Some were truths and some were far removed I've heared Tried and tired's what you know but me a quiet souvenir to hold Well here Don't be guilty, don't be brusque It's not a thing that you can lose The girl I am, the galaxy you are.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : diego luna.
▴ inscrit le : 22/12/2016
▴ messages : 19
▴ multi-comptes : eli.
▴ points : 106
▴ crédits : avatar (c) odistole.
MessageSujet: Re: – bad habit. (felipe)   Mar 3 Jan - 22:30

moi aussiiiiiiiii j'ai déjà hâte de voir débarquer seb et de jouer les bro ok. :hihi: :hihi:
merci pour la validation, en tout cas, et contente que ton frangin te plaise. :lit: :cute:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: – bad habit. (felipe)   

Revenir en haut Aller en bas
 

– bad habit. (felipe)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Nocturnal Habit (NS)
» Felipe de Palma ♕ Je vogue aux quatre vents
» L'habit ne fait pas le moine. [Self-Murder]
» Erco Skaline
» Direction pôle Nord (PV Shinzô)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
dead man's chest :: 
SAVE THE LAST ONE.
 :: family matters :: Welcome to the Tombs
-
Sauter vers: