AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (jemma) ▴ i'm fucked up, i'm black and blue.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Admin ▴ Keys to the Kingdom.
▴ avatar : katheryn winnick.
▴ inscrit le : 29/10/2016
▴ messages : 570
▴ multi-comptes : absalon, joshua silas et evey.
▴ points : 534
▴ crédits : killer from a gang (avatar).
MessageSujet: (jemma) ▴ i'm fucked up, i'm black and blue.   Jeu 3 Nov - 23:57

jemma astrid brown
I finally died which started the whole world living.

The Day Will Come When You Won't Be
nom : brown, un nom connu, au moins de ceux qui s’intéresse à la politique. prénom : jemma, un prénom simple qu'elle affectionne, son second prénom, c'est astrid, le prénom de sa grand-mère. âge : quarante-quatre ans, pourtant, elle pourrait facilement en faire dix de moins et ce n'est pas pour lui déplaire. date et lieu de naissance : elle est née le 26 juin 1972, dans la ville de carson city, dans le nevada. nationalité : américaine, patriote, elle avait même un petit drapeau planté dans sa pelouse. origines : américaines, rien qui viendrait de plus loin. situation civile : célibataire, elle a eu des histoires, rien de bien concluant.  ancien métier : gouverneur du nevada, elle avait remporté le poste peu de temps avant l'apocalypse. ancien lieu d'habitation : carson city dans le nevada. campement actuel : fallon, un camp qu'elle a rejoint il y a peu de temps. groupe : four walls and a roof. crédits : shiya (avatar), tumblr (gifs).  

just survive somehow •

(001), Jemma elle a été élevée par une famille riche et puissance, le genre de famille qui la voulait forte et ambitieuse et elle a toujours été à la hauteur de leurs exigences, Jemma, c'était la fille parfaite aux yeux de ses parents. (002), elle a eu une fille polly, quand elle n'avait que vingt-deux ans, le père s'est barré, elle a tout assumé toute seule et polly, elle a toujours été sa grande fierté. (003), elle a eu une très belle carrière dans la politique, peu de temps avant l'apocalypse, elle était madame le gouverneur du nevada, une carrière des plus brèves, malheureusement. (004), elle était du genre droguée au café, elle en buvait vraiment beaucoup, c'tait pas mal pour tenir le coup toute la journée, maintenant, la lui manque cruellement. (005), elle garde toujours un collier en forme de cœur qu'elle porte autour du cou, il est très précieux pour elle ; il s'agit d'un cadeau offert par sa fille pour la fête des mères, il y a déjà plusieurs années. (006), elle est débrouillarde, depuis le début de l'apocalypse, elle sait utiliser une arme, elle a appris et puis elle a toujours su plus ou moins se défendre, son père, il voulait qu'elle soit en mesure de le faire si quelqu'un s'en prenait à elle, alors elle a appris. (007), elle était une excellente violoniste, un talent qui avait du style à l'époque, maintenant clairement, ça ne sert plus à rien, si ce n'est à attirer les rôdeurs. (008), elle a l'habitude d'être indépendante, ça avait choqué un grand nombre de personne, que le nouveau gouverneur de l'état soit une mère célibataire ; malgré cette indépendance, elle n'aime pas trio la solitude. (009), elle parle très bien le français, encore un truc qui pouvait avoir son importance avant, mais maintenant, tout le monde s'en fiche. (010), elle était bonne cuisinière également, c'était important, d'après sa mère, alors elle lui a enseigné les classiques brown, des recettes qu'on transmettait de mère en fille dans la famille.

(camps) • depuis combien de temps êtes vous dans votre camp ? Quel rôle avez vous dedans ?

Jemma, elle est arrivée au camp de Fallon vers le milieu du mois d'octobre, y a seulement quelques semaines. Elle est arrivée avec un autre type, mais maintenant il est parti. Ils se sont disputés une nuit, parce qu'il était censé les protéger, elle et sa fille, Polly. Mais Polly, elle n'était plus là. Elle s'en fichait, Jemma d'être virée du camp, elle s'en fichait de se retrouver seule et d'être bouffée par les rôdeurs, elle avait perdu sa fille et avec elle, toute sa volonté de se battre. Mais elle est restée dans le camp, parce que le type avec elle, il a dit que c'était de sa faute et qu'il partait, problème réglé, alors, maintenant, elle est toute seule. Elle aide évidemment, elle fait office d'enseignante, parce qu'elle a fait de grandes études et qu'elle s'en sort bien avec les enfants, mais souvent, ils lui rappellent Polly, sa Polly et elle lui manque cruellement.



sweet poison || anaïs
ft. katheryn winnick || personnage inventé.

âge : 23 ans, bientôt 24 :no:. fuseau horaire : douce fraaaaance, paysages de mon enfaaaaance. fréquence de connexion : jamais de la vie. où avez vous connu le forum : dans le jardin secret du gros chou. avis & suggestions : écrire ici. votre mot de la fin : netflix c'est de la torture, comment on résiste à ce truc ?.


Dernière édition par Jemma Brown le Ven 4 Nov - 15:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ▴ Keys to the Kingdom.
▴ avatar : katheryn winnick.
▴ inscrit le : 29/10/2016
▴ messages : 570
▴ multi-comptes : absalon, joshua silas et evey.
▴ points : 534
▴ crédits : killer from a gang (avatar).
MessageSujet: Re: (jemma) ▴ i'm fucked up, i'm black and blue.   Ven 4 Nov - 0:01

we are the walking dead
UNE CITATION ICI, METTRE UNE CITATION, CE QUE VOUS VOULEZ.

« Qu’est-ce que tu veux qu’on fasse d’un bébé ? »  La question était idiote, tellement idiote que la blonde eu l’impression qu’elle allait s’étouffer avec le morceau de gâteau qu’elle était en train de manger. Elle ne savait même pas quoi répondre à cette question tellement elle était débile. « S’en occuper, ce serait bien pour commencer. » Elle haussa légèrement les épaules, parce que tout ça, c’était parfaitement logique pour elle, elle ne savait même pas pourquoi il posait autant de questions. John et elle, ils étaient ensemble depuis tellement d’années maintenant. Ils s’étaient rencontrés au lycée, ils avaient traversé tout un tas d’épreuves tous les deux, ils avaient tout connu ensemble.  Pourquoi pas ça ? C’était un peu tôt peut-être, ils n’avaient que vingt-deux ans, ils étaient encore au beau milieu de leurs études, mais ils pouvaient faire ça, d’autres l’avaient fait avant eux et s’en sortaient très bien. « J’peux pas faire ça. » Elle releva les yeux vers lui, de quoi est-ce qu’il parlait là ? Pourquoi est-ce qu’il ne pouvait pas faire ça ? C’était elle qui portait le bébé, c’était elle qui allait le plus peiner dans cette histoire alors qu’est-ce qu’il lui racontait là. « On est trop jeunes, on est pas prêts. Je peux pas. Tu devrais avorter. » Là il dépassait les bornes, elle n’allait pas avorter. Elle y avait bien réfléchi à la question et il était hors de question qu’elle fasse ça. « T’es sérieux là ? » Oh il l’était, bizarrement, elle n’en doutait pas une seule seconde, elle le connaissait très bien, elle savait quand il plaisantait ou quand il était parfaitement sérieux et là, il avait cet air qui lui faisait comprendre à Jemma, qu’il était sérieux. « Oui, je suis sérieux, c’est ça, ou je m’en vais. » Quel connard. Pourquoi est-ce qu’elle était restée autant de temps avec un type pareil ? Elle était vraiment nulle pour le coup. Elle en avait gâché des années de sa vie, pour un type qui ne valait rien du tout. « Alors va-t’en, je m’en fiche, entre toi et ce bébé, je choisi le bébé. » Il pouvait aller se faire foutre. « Tu t’en sortiras jamais toute seule. » Elle leva les yeux au ciel, il pouvait vraiment aller se faire foutre. « Casse-toi. » sans se faire prier, il s’exécuta, passant la porte de l’appartement qu’ils partageaient. Tant pis pour lui, elle s’en sortirait, elle était comme ça Jemma, une vraie battante.

Le monde avait été réduit en miettes. Il s’était complétement effondré en un rien de temps. Jemma pourtant, elle avait été cette fille qui avait tout ce qu’elle désirait dans la vie. Elle avait eu une fille magnifique, sa petite Polly, sa raison de vivre, elle l’aimait plus que tout au monde. Sa vie, elle avait été partagée entre cette merveilleuse enfant et sa vie professionnelle. Elle avait fait carrière dans la politique et elle avait fini par devenir gouverneur du Nevada. Merde, elle avait galéré pour en arriver là et voilà que tout était perdu maintenant. Elle n’était plus gouverneur du Nevada, elle était juste une pauvre femme qui essayait de s’en sortir au milieu du chaos. « Pourquoi t’es encore là ? » L’homme en face d’elle haussa un sourcil avant de hausser les épaules. Il n’était pas très bavard. Il ne l’avait jamais été. Elle le connaissait depuis des années et pourtant, elle ne savait pas grand-chose sur lui. « J’suis ton garde du corps. » Qu’il répliqua simplement, arrachant un léger rire à la blonde. Ouais, c’était ce qu’il avait été pendant des années, parce qu’elle était célèbre et qu’apparemment, elle avait besoin d’un garde du corps. Mais aujourd’hui, elle n’était plus personne, elle n’avait jamais valu mieux qu’un autre et c’était encore plus vrai aujourd’hui. « On sait tous les deux que c’est pas vrai ça, t’es même plus payé. » C’était même plus un job ça, maintenant que le monde s’était effondré, y avait plus de job à avoir, y avait plus rien à faire de toute façon, à part survivre. « J’ai personne d’autre. » C’était triste ça et pourtant, il avait ce ton désintéressé, comme à son habitude, parce que sa vie ça avait toujours été une étendue de mystère pour le reste du monde, un choix qu’elle avait respecté, après tout, elle était son employeur, pas son psy. « Tu nous as nous maintenant. » Elle esquissa un sourire. Ouais, maintenant, y avait Polly et elle et c’était peut-être pas ce qu’il aurait pu avoir de mieux dans un monde meilleur, mais c’était déjà ça, il les avait toutes les deux et les Browns, elles étaient plutôt têtues, pas du genre à lâcher prise, ça il devait très bien le savoir maintenant.

« C’est ma fille bordel ! » Elle était énervée, triste, agacée, sur le point de péter un câble. Elle avait envie de tout casser ce qu’il y avait autour d’elle, ce havre de paix qu’ils avaient trouvé, ce camp, où ils étaient en sécurité. Peut-être que c’était l’endroit rêvé pour refaire sa vie et tout un tas de conneries du genre. Mais elle, elle le pouvait rien reconstruire, si elle n’avait pas sa fille à ses côtés. C’était de sa faute à lui le garde du corps si elles avaient été séparées, parce qu’il avait refusé de faire marche arrière pour la retrouver alors même qu’une horde de rôdeurs les avaient séparés. « Polly est morte, Jemma ! » Non, non, non, elle ne pouvait pas être morte et si tel était le cas, c’était de sa faute à lui. Elle lui avait fait confiance et il l’avait trahie. Il n’était pas différent des autres hommes qu’elle avait pu connaitre dans sa vie. Elle l’avait cru pourtant, qu’il était mieux que ça. « Va te faire foutre ! Dégage de là ! C’est de ta faute ! » Elle avait crié à plein poumons avant de le pousser un grand coup pour le faire sortir de cette maisons dans laquelle ils avaient été installés. Elle s’en fichait des règles et de cette histoire de couvre-feu. Qu’on la foute dehors, qu’elle crève au milieu de cet enfer, ça n’avait plus d’importance à présent parce qu’elle avait déjà tout perdu, elle avait perdu sa fille. Y avait quelqu’un qui était sortir, s’approchant de la scène alors qu’elle était en train de frapper de ses poings contre le torse de l’homme en face d’elle. « Qu’est-ce qu’il se passe ici ? » Elle s’arrêta, le type là, c’était un membre du conseil. Qu’il la foute donc dehors. Mais, elle n’eut rien le temps de dire. « C’est moi, vous inquiétez pas, je m’en vais. » Elle avait du mal à comprendre ce qui était en train de se passer, le chagrin rendait tout confus. « Sage décision. » Et ça s’arrêtait là. Elle fut reconduite dans la maison et lui, il quitta la ville, comme ça au beau milieu de la nuit. C’était bizarre et c’était trop tard aussi, quand elle remarqua, qu’il était vraiment parti et que maintenant, elle était complètement seule. Sans lui et sans sa fille, qu’est-ce qu’il lui restait franchement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(jemma) ▴ i'm fucked up, i'm black and blue.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Kyurem Sparkling Blue / Kyurem Burning Red
» Il est bien trop tard pour jouer au voyou. » Black&Blue
» New codex black templar
» Black immigrants see personal triumphs in Obama
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
dead man's chest :: 
SAVE THE LAST ONE.
 :: family matters :: Welcome to the Tombs
-
Sauter vers: