AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 - red right hand. (cole)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : jenna coleman.
▴ inscrit le : 20/11/2016
▴ messages : 503
▴ multi-comptes : aucun pour l'instant.
▴ points : 820
▴ crédits : captain (avatar).
MessageSujet: - red right hand. (cole)   Mer 7 Déc - 18:05

red right hand
COLE & LENNY

Il fallait qu’elle trouve à manger. C’était sa première priorité. Voilà des semaines qu’ils écumaient les environs sans ne jamais rien trouver. Ils étaient parvenus à survivre sur le peu qu’ils avaient préservé, doués en matière de rationnement. Parfois ils étaient chanceux, et mettaient la main sur un animal, ou sur une conserve oubliée quelque part. Mais depuis quelques temps, chaque armoire, chaque tiroir, chaque réfrigérateur, chaque voiture, chaque sac, ils étaient tous vides. Aucune nourriture. Rien du tout. Et ça commençait à inquiéter un peu Lenny – certes, ils trouveraient une solution. Mais quelque chose lui serrait les tripes, autre que la faim. Et s’il n’y avait vraiment plus rien ? Et si tous les endroits avaient déjà été vidés par des survivants comme eux, à la cherche d’une simple petite conserve ? L’idée ne voulait tout simplement pas quitter son esprit, malgré ses efforts pour la chasser. L’important c’était de continuer à avancer, et de regarder droit devant. Un pas devant l’autre. Un jour à la fois. Eli et elle ne se séparaient pas très souvent – mais ils avaient décidés de le faire cette journée-là, pour couvrir plus de terrain, essayer de mettre toutes les chances de leur côté. Lenny, balayant une mèche de cheveux de son front, prit une courte gorgée d’eau – au moins, il y avait encore ça pour les tenir alertes. Elle avait son couteau dans une main, prêt à utilisation, juste au cas. C’était les restes d’une petite communauté près de l’autoroute qu’ils avaient trouvés – un dépanneur et une station-service, à environ un demi-kilomètre de distance. Eli était allé dans le premier, elle s’occupait du deuxième. Rendez-vous dans une heure à l’endroit désigné, tel était le plan. Ils étaient éloignés, mais pas assez pour véritablement se perdre. De toute manière, Lenny n’était pas inquiète à ce sujet. Eli et elle avaient toujours eu ce mystérieux don d’être capable de se retrouver, peu importe les circonstances.

La jeune femme s’approcha de la station-service, plissant un peu des yeux pour tenter de voir à travers les fenêtres crasseuses, mais c’était bon à rien. Son couteau bien empoigné dans sa main, elle poussa la porte qui émit un couinement, et s’engouffra dans le commerce poussiéreux. Tout était étrangement silencieux – trop silencieux. En s’avançant doucement, Lenny observa les étagères. Clairement, quelqu’un était déjà passé par ici – il ne restait que quelques babioles inutiles. Elle s’empara de quelques petits trucs, juste au cas où, en s’avançant silencieusement dans la pièce. Puis sa botte fit briser un éclat de verre au sol – le bruit résonna à travers l’endroit, réveillant finalement ce qui s’y cachait. Lenny sentit son corps se tendre, ses yeux tentant de repérer où se trouvait le rôdeur – mais il était de l’autre côté du comptoir, devant les étalages de cigarette. Le pauvre tentait vainement de monter sur le comptoir pour la joindre, ses bras mous et putréfiés faisant voler des billets de lotterie. Lenny l’observa une seconde, un peu dégoûtée, puis s’avança pour lui perforer le crâne avant qu’il ne devienne trop bruyant. Puis, elle soupira en se tournant vers les réfrigérateurs. Vides, brisés – il ne restait rien sinon une cannette de soda oubliée, qu’elle glissa dans son sac, avec quelques paquets de boeuf salé, eux aussi oubliés. Elle détestait le goût de ces trucs – mais elle n’avait pas vraiment le luxe d’être difficile. Lenny fit un dernier tour pour voir s’il ne restait rien, puis aperçut finalement une porte, qui semblait être celle menant à la salle des employés. Entrant dans l’autre petite pièce, elle fut surprise de voir que la porte menant à l’extérieur avait été complètement défoncée, laissant un trou béant vers l’extérieur. Elle fouilla le frigo et les quelques armoires, sans succès. Cependant, il y avait également un placard, fermé à clé avec un cadenas. Intriguée, Lenny s’empara de la pince qui tenait ses cheveux et força la serrure comme elle avait appris à le faire. En ouvrant le placard, son coeur manqua un battement, et un sourire se dessina sur ses lèvres, malgré elle. Là se trouvait plusieurs conserves, des barres granola, des bouteilles d’eau. Une minuscule planque de nourriture, mais qui saurait leur donner, à elle et Eli, le coup de pouce dont ils avaient besoin. Lenny commença à remplir son sac, lorsqu’un bruit la fit sursauter et elle tourna les talons pour en voir la source, levant instinctivement son pistolet. Des bruits de pas, venant de l’intérieur de la station-service, et qui venait tout droit vers la salle d’employés où elle se trouvait. Lenny garda son arme bien haute et attendit que l’intrus fasse son apparition. Personne ne toucherait à ces vivres sans avoir à lui passer sur le corps.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : James Franco
▴ inscrit le : 12/11/2016
▴ messages : 112
▴ multi-comptes : Annastazia
▴ points : 228
▴ crédits : Eden, tumblr
MessageSujet: Re: - red right hand. (cole)   Sam 10 Déc - 19:10

red right hand
Lenny & Cole

I'm only a man with a candle to guide me
I'm taking a stand to escape what's inside me.
A monster, a monster
I've turned into a monster

Il mourait de faim, il avait même carrément les crocs. Il était plutôt bon chasseur, il arrivait toujours à capturer ces proies mais depuis quelques jours il faisait choux blanc. Il ne savait pas ce qu’il se passait mais aucun animal n’avait mordu à ses pièges. Il n’y avait que ces satanés morceaux de viandes pourris qui déambulaient ci et là et ce n’était pas ça qui allait le nourrir. Son ventre hurla à la mort. Il pourrait choisir la facilité, intégrer un groupe et partager les victuailles ou même rejoindre un de ses stupides camps mais non, il était bien trop têtu pour le faire. Non, ce n’était pas de l’entêtement, c’était juste un principe pour lui. Certes, il l’avait déjà fait à court terme mais ça n’avait jamais été une grande réussite. Il vivait seul, il se débrouillait seul, il tuait seul, c’était une marche à suivre pour survivre, pour ne pas se laisser aller à la faiblesse sauf que là il devait se rendre à l’évidence. S’il ne faisait pas quelque chose, il allait mourir de faim et ce n’était pas dans son programme de la journée, ni de l’année d’ailleurs. Il soupira il savait ce qu’il lui restait à faire. A contre-coeur, il se dirigea vers les ruines de la station-service qu’il avait repéré plus tôt et qui se trouvait à quelques mètres de lui. Il évitait toujours ces endroits quand il avait le choix, c'était un de ses lieux où il était sur de croiser du monde et pour un mec solitaire comme lui, ce n'était pas ce qu'il recherchait. Faible qu'il était après être resté deux jours sans manger, il prit toutes ses précautions, il resta au abord de la station, caché en surveillance. Il resta un petit moment à essayer de repérer du mouvement. La voie semblait libre. Il regrettait de ne pas avoir son matériel d'espion, ça lui serait pratique dans ces moments là mais il faisait avec les moyens du bord. Il hésita un instant puis couru furtivement jusqu'au bâtiment. Il pouvait croiser n'importe qui et c'était ce qui le préoccupait. Il n'avait pas peur, il ne reculait jamais devant le danger mais il était devenu une proie facile, s'il devait engager un combat dans son état il ne parierait pas sur lui.


Il fit le tour pour arriver à la porte de derrière, celle-ci était entrouverte, mauvais signe ou bon signe, il n’y avait qu’un moyen de le savoir. Ses épées à la main, il ouvrit d’un coup sec la porte avec son pied, autant être fixé de suite sur la situation future sauf que son mouvement fut plus intense que prévu ou alors la porte était déjà branlante si bien que celle-ci explosa contre le mur. Avec un tel raffut,  un grognement lui parvient et s’intensifia petit à petit, à ce son il sut qu’il n’y en avait qu’un. Un jeu d’enfant, il le laissa venir à lui et quand le rôdeur arriva à sa hauteur il le transperça d’un coup net et précis puis le silence complet. Aurait-il enfin de la chance ? C’était trop facile. Il franchit le pas de la porte et après un rapide coup d’oeil, il fonça sur le frigo. Sans surprise il était vide mais lorsqu’il fouilla les armoires, bingo, ce fut le jackpot. Plusieurs boites de gâteaux périmé mais il n’était pas du genre à faire la fine bouche, il fourra le tout dans son sac et continua sa recherche. Il ne perdit pas de temps devant le placard fermé à clé, ça lui prendrait trop de temps, il le laissa pour le moment et s’avança vers la porte.Il plaqua sa tête contre celle-ci pour écouter, avec le bruit qu'il avait fait qui que ce soit serait déjà venu à lui, il ouvrit donc un peu trop confiant la porte mais il n'avait pas eu tord, personne à l'horizon. Il trouva quelques conserves et bouteilles d'eau, de quoi survivre deux semaines pour lui. Il avait tout ce qu'il lui fallait alors il ne traina pas plus dans le coin. Il fit demi tout pour repartir d'où il était venu. Il avait parcouru quelques mètres quand il aperçu au loin un groupe de rôdeurs. Il ne s'était toujours pas posé pour manger, il avait juste engloutis deux gâteaux mais pas de quoi lui faire retrouver ses forces. Ils étaient beaucoup trop nombreux pour qu'il se frotte à eux tout seul. Il se résigna à faire demi-tour et se dirigea à nouveau vers la station service, il avait repéré une échelle. Il se posterait sur le toit en attendant de pouvoir partir ou de les dégommer tous, ce qui était beaucoup plus probables. Il se retrouva là ou il était quelques minutes plut tôt en face de la salle des employés sauf que cette fois ci une jeune femme lui faisait face, son arme braquée sur lui. Mauvais point. Ne jamais le menacer, c'était une invitation pour lui à tuer. Ils restèrent quelques instants à se fixer. Elle, se demandant surement s'il était une menace ou pas, quand à Cole il n'avait d'yeux que pour les granolas qui sortait du sac de l'inconnu à ses pieds. Deuxième mauvais point. Chacun avec ces petits péché mignons et pour Cole lui mettre des granolas sous les yeux ça le rendait juste fou. Il lui fallait. Dommage pour elle, tant mieux pour lui. « Tu devrais prendre tes jambes à ton cou petite, on aura bientôt de la visite » C'est vrai qu'il ne fallait pas les oublier ceux-là.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : jenna coleman.
▴ inscrit le : 20/11/2016
▴ messages : 503
▴ multi-comptes : aucun pour l'instant.
▴ points : 820
▴ crédits : captain (avatar).
MessageSujet: Re: - red right hand. (cole)   Jeu 22 Déc - 18:30

red right hand
COLE & LENNY

C’était peut-être Eli. C’était peut-être Eli, qui avançait d’un pas qui ne lui ressemblait pas, c’était peut-être Eli, qui n’annonçait pas sa présence, c’était peut-être Eli qui avait oublié leur manière de fonctionner. Mais Eli n’oubliait pas ces choses-là. Ce n’était juste pas possible. Les muscles tendus, Lenny attendait alors que les pas se rapprochaient. Elle devait être prête à tout. Ce n’était pas un rôdeur, le pas était trop régulier et pesant pour ça – c’était donc quelqu’un de bien envie, tout comme elle, probablement à la recherche de nourriture, tout comme elle. Quelqu’un qui ne se laisserait pas faire facilement, tout comme elle. Elle restait bien droite, debout dans la salle d’employés décrépite, le coeur tambourinant dans sa poitrine. Son bras était stable, ses doigts aussi – elle avait appris à ne plus trembler. Même si la peur s’étendait tranquillement dans son système, elle l’ignorait obstinément. Elle était forte. Plus forte qu’elle en avait l’air. Peu importe qui se trouvait de l’autre côté de cette porte, elle l’affronterait. Elle en était capable. Il suffisait juste qu’elle reste le plus calme possible. Elle ne pouvait penser qu’à ces barres granola et les bouteilles d’eau qui reposaient dans son sac, posé juste derrière elle. Avec un peu de rapidité elle pourrait le prendre et s’enfuir, mais en ne sachant pas qui se trouvait là Lenny préférait ne pas prendre de risque. Elle n’arrêtait pas de s’imaginer le sourire d’Eli quand elle lui montrerait ce qu’elle avait trouvé. Qu’ils pourraient manger quelque chose ce soir-là, autour d’un bon feu. Non. Elle chassa la pensée de son esprit. Elle devait rester concentrée. Être prête à la suite des choses.

Finalement une silhouette émergea et se plaça finalement dans son champ de vision. C’était un homme, pas beaucoup plus vieux qu’elle-même. Des cheveux bruns, une allure un peu débraillée, et l’air indéchiffrable. Elle resta là, tendue comme un fil de fer, attendant de voir ce qu’il ferait. Il n’avait pas l’air particulièrement méchant, mais les apparences étaient plus que trompeuses dans ce monde. Elle vit son regard glisser jusqu’à son sac – il y avait probablement vu la nourriture. La mâchoire de Lenny se serra. Non, tu ne l’auras pas. « Tu devrais prendre tes jambes à ton cou petite, on aura bientôt de la visite. » Elle était plus qu’habituée qu’on l’appelle comme ça – petite. Et pourtant à chaque fois ça venait lui tordre l’estomac de colère. Elle était petite mais il ne fallait pas la sous-estimer, beaucoup l’avait appris à leurs dépends. Lenny garde son arme bien levée sur l’homme, ne cillant pas. « J’te conseille de pas bouger, si tu veux pas une balle entre les deux yeux. » Son regard est stable, planté dans celui de l’inconnu. Tout comme sa voix, qui reste bien ferme. Elle ne se laissera pas intimider. « Si tu bouges pas, j’prends mon sac et j’fous le camp, et j’te tuerai pas. Mais si tu bouges, je… » Elle s’arrête. Parce que un son tristement familier parvient jusqu’à ses oreilles. Des rôdeurs. Qui pointent le bout de leur nez par le mur à moitié défait de la pièce où ils se tiennent. « Shit. » Elle garde cependant son pistolet levé sur l’inconnu. Elle se penche pour ramasser son sac, en gardant son arme là où elle est. « Laisse-moi passer. » Car il bloque le seuil de la porte – son moyen de sortir d’ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ▴ Everything Dies.
▴ avatar : James Franco
▴ inscrit le : 12/11/2016
▴ messages : 112
▴ multi-comptes : Annastazia
▴ points : 228
▴ crédits : Eden, tumblr
MessageSujet: Re: - red right hand. (cole)   Ven 6 Jan - 17:34

red right hand
Lenny & Cole

I'm only a man with a candle to guide me
I'm taking a stand to escape what's inside me.
A monster, a monster
I've turned into a monster

Il savait ce qu'il l'attendait s'il restait là plus longtemps. Il ne voulait pas se battre, il était venu ici dans l'espoir de se réfugier pour attendre que la menace passe. Il fut surpris de découvrir quelqu'un à l'intérieur. Il était rare qu'on le surprenne, il avait été trop confiant, trop imprudent à ne pas avoir pris ses précautions mais le mal était fait. Il jaugeait la femme qui se tenait devant lui, elle n'avait pas l'air d'être une grande menace pour lui malgré qu'elle le tienne en joue. Il se remémora ses entraînements, la désarmer serait un jeu d'enfant pour lui. Sauf que son butin avait attiré son attention, est-ce que ça valait vraiment le coup ? Au vue de la situation, ce n'était pas le plus raisonnable. Il avait fait preuve d'une rareté gentillesse en lui offrant une porte de sortie et elle aurait du la prendre mais au lieu de ça, elle restait planter là sans bouger, le menaçant toujours. Il rigola quand celle-ci, lui ordonna de ne pas bouger sinon elle lui tirait dessus. Cependant son rire s'étouffa voyant la détermination de la jeune femme, c'est qu'elle en serait vraiment capable. Ils étaient tous les deux dans une impasse, les rôdeurs se rapprochaient de plus en plus et bientôt ni lui ni elle, n'auraient de porte de sortie. Elle le comprit vite aussi mais il ne bougea pas pour autant lorsqu'elle lui dit à nouveau de bouger. Il aurait pu se pousser, la laisser passer et il aurait fait à son habitude, il se serait débrouillé à trouver une solution tout seul. Mais il devait admettre que dans cette situation, le seul moyen qu'il s'en sorte c'était de se battre car les rôdeurs étaient maintenant à leur niveau et ils n'avaient plus de moyen de s'échapper. Il n'était pas au mieux de sa forme et sa seule chance de s'en sortir c'est d'avoir besoin d'aide même s'il ne l'avouerait jamais à haute voix c'est pourquoi il ne l'avait pas laisser partir. Elle semblait hésiter à lui tirer dessus, elle voyait bien qu'il se tenait dans son passage mais il était trop tard, ils étaient là et ils n'avaient maintenant plus le choix. Il prit un risque énorme lorsqu'il lui tourna le dos mais quelque chose lui disait qu'il n'avait pas à la craindre pour le moment. Il sortit ses armes et se prépara au combat. " hey, bouge toi un peu ! Je vais pas faire le sale boulot tout seul pour sauver tes fesses." Il fonça alors dans le tas, poussé par une montée d'adrénaline. Il avait retrouvé le temps d'un instant la détermination de tuer, cette détermination qui l'avait habité depuis la mort de sa femme. Le sourire aux lèvres, il prenait un malin plaisir à les terrasser. Il porta un instant son attention sur la jeune femme qui semblait plutôt en mauvaise posture. C'était vraiment pas sa journée car il aurait pu laisser le rôdeur qui se faufilait derrière elle, la mordre mais il le pourfendis, sauvant la jeune femme. Il avait l'impression qu'ils arrivaient par dizaine, il n'en voyait pas le bout. Il toucha l'épaule de sa coéquipière du moment pour attirer son attention. " Faut trouver une solution de replis, on va pas s'en sortir sinon" Tout en continuant à se battre, il essaya de lui expliquer son plan. " Tu pourrais essayer de te faufiler dans la pièce voisine pour actionner l'alarme incendie, pendant ce temps là, je te couvre et après on espère que ça les attire le temps de fuir." C'était la seule idée qu'il avait trouvé, il fallait maintenant espérer qu'elle ne se fasse pas tuer jusqu'à là et que l'alarme fonctionne toujours.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: - red right hand. (cole)   

Revenir en haut Aller en bas
 

- red right hand. (cole)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Effondrement en Haiti: de la mairie au propriétaire de l'école .
» Nashville - Rappel du Club École -
» Effondrement de l'école ''Grace Divine''Canapé Vert
» Des actions pour le maintien des filles à l'école
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
dead man's chest :: 
NEVADA, THE SILVER STATE.
 :: the desert :: les montagnes
-
Sauter vers: